webreader
3 Pages V  < 1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> L'école Boulle à Paris, Emprunter la voie des métiers d'arts.

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 29/01/2008, 15:30
Message #21
Alayn, tu emploies des termes qui font peur !!

Ne croyez pas qu'ouvrier-bijoutier soit un métier facile et de tout repos ! Le métal, argent, or, platine arrive à l'atelier sous forme de petits lingots qui ont été précisement pesés. Il faut ensuite qu'il soit recuit, étiré dans un banc actionné manuellement, à l'époque, par une grande roue d'acier, sur lequel a été fixée une filière à trous multiples. Après une ou deux passes, le métal ayant chauffé, il faut le rechauffer à nouveau (sans le faire fondre et de façon régulière sur toute sa longueur). Il existe diffrentes filières en fonction du profil recherché du futur bijou (rond, demi-jonc..).
Pour les parties plates, le métal est étiré dans un laminoir jusqu'à obtenir la bonne épaisseur (et attention, si la passe est trop forte, c'est fichu, le métal est trop mince, il sera refondu pour autre chose et bonjour l'eng...). Ne pas oublier d'être très soigneux, de récupérer, la moindre parcelle de métal (la balance est effectuée entre le métal brut entrant en atelier et le produit fin -bijou- avec un pourcentage de perte dont une partie devrait être retrouvée dans le traitement de la limaille...). Des filtres sont installés sous les éviers de façon à récupérer les parcelles de métal collées sur la peau, et qui ont été évacuées au moment du lavage des mains. Le sol de l'atelier est recouvert de clayettes en bois ajourées pour éviter que les bijoux ne roulent, et pour éviter que de petits morceaux de métal ne s'incrustent sous la semelle des chaussures...



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/01/2008, 16:35
Message #22
Salut Papounet ! Des termes qui font peur ? Quoi ? "Camembert électrique" ?



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 29/01/2008, 16:41
Message #23
Bah oui, j'en suis resté au "camembert au lait cru" !! huh.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Mimi

Groupe: Membre

* 29/01/2008, 17:02
Message #24
CITATION(papounet @ 29/01/2008, 14:48) *
Mimi, il ne me semble pas que tu aies indiqué le métier qu'exerçait ton fils ? Où alors, la fatigue...


Notre fils est mécanicien outilleur (tourneur fraiseur). Il est pour l'instant aspirant et devrait son oeuvre pour être compagnon dans le courant de l'année prochaine. Quelle fierté !

Papounet et Jack, c'était intéressant l'explication de vos métiers. Quant à Alayn, sit tu arrives à ressortir ton groupe des oubliettes, je veux bien écouter.
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/01/2008, 17:09
Message #25
Bonjour ! Oui, Mimi, je mets çà au programme...en espérant que Papounet n'est pas trop peur ! (arf !)



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 29/01/2008, 19:27
Message #26
CITATION(Alayn @ 29/01/2008, 14:57) *
Bonjour ! Mazette, l'école Boulle ! C'est pas la moitié d'une référence, çà ! Bravo Jack !Et t'as pas voulu continuer dans ce domaine, avec un tel "passeport" ???

Bon, moi, j'ai fait une école beaucoup moins connu: SCAENICA ! 1 an dans les Pyrénées pour apprendre le métier de Régisseur d'Equipements de Spectacle (son, lumière, plateau, machinerie, etc...). 15 places pour 300 candidats ! Tout étonné d'être sélectionné ! (arf !)
Super formation avec des pointures: l'ancien technicien lumière du groupe Gong, maintenant éclairagiste de l'Institut du Monde Arabe à Paris, un prof Son de chez Seinheiser (ceux qui ont inventé les micros sans fil) et qui travaille avec Pagny, Sardou, etc...et plein d'autres...
Le problème maintenant, c'est que même avec mon beau diplôme, c'est duraille de trouver du boulot !

scotchée par gong, je n'ai même pas pris le temps de te féliciter ! 15 sur 300.......... yééééééé ! j'imagine ta joie et aussi ta fierté (si,si, on a le droit !)
tu devrais nous expliquer un peu en quoi consiste ce métier de Régisseur. Si j'ai bien compris tu es donc "un intermitant du spectacle" ?
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 29/01/2008, 19:29
Message #27
CITATION(papounet @ 29/01/2008, 15:30) *
Alayn, tu emploies des termes qui font peur !!

Ne croyez pas qu'ouvrier-bijoutier soit un métier facile et de tout repos ! Le métal, argent, or, platine arrive à l'atelier sous forme de petits lingots qui ont été précisement pesés. Il faut ensuite qu'il soit recuit, étiré dans un banc actionné manuellement, à l'époque, par une grande roue d'acier, sur lequel a été fixée une filière à trous multiples. Après une ou deux passes, le métal ayant chauffé, il faut le rechauffer à nouveau (sans le faire fondre et de façon régulière sur toute sa longueur). Il existe diffrentes filières en fonction du profil recherché du futur bijou (rond, demi-jonc..).
Pour les parties plates, le métal est étiré dans un laminoir jusqu'à obtenir la bonne épaisseur (et attention, si la passe est trop forte, c'est fichu, le métal est trop mince, il sera refondu pour autre chose et bonjour l'eng...). Ne pas oublier d'être très soigneux, de récupérer, la moindre parcelle de métal (la balance est effectuée entre le métal brut entrant en atelier et le produit fin -bijou- avec un pourcentage de perte dont une partie devrait être retrouvée dans le traitement de la limaille...). Des filtres sont installés sous les éviers de façon à récupérer les parcelles de métal collées sur la peau, et qui ont été évacuées au moment du lavage des mains. Le sol de l'atelier est recouvert de clayettes en bois ajourées pour éviter que les bijoux ne roulent, et pour éviter que de petits morceaux de métal ne s'incrustent sous la semelle des chaussures...

j'ai bossé qq temps dans une entreprise de métaux précieux ....... détecteur à l'entrée, à la sortie, pas de sac, caméras partout........ pour acceder aux ateliers ça ne rigolait pas huh.gif
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/01/2008, 20:06
Message #28
Bonjour ! Le Gong a retenti (arf !)
Ben, oui, c'est çà, intermittent du spectacle, sans statut pour l'instant, car il faut faire plus de 500 heures par an pour l'avoir...
Mon boulot de Régisseur consiste à faire les éclairages et le son de spectacles vivants de toutes sortes...Voili-voilà...



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 29/01/2008, 20:35
Message #29
CITATION(Alayn @ 29/01/2008, 20:06) *
Bonjour ! Le Gong a retenti (arf !)
Ben, oui, c'est çà, intermittent du spectacle, sans statut pour l'instant, car il faut faire plus de 500 heures par an pour l'avoir...
Mon boulot de Régisseur consiste à faire les éclairages et le son de spectacles vivants de toutes sortes...Voili-voilà...

quand tu dis "faire les éclairages et le son" ça veut dire que c'est le régisseur qui décide et synchronise - et donc qui chapeaute les éclairagistes et les sonneurs (ou sonnistes) ?
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/01/2008, 20:52
Message #30
Oui, si on veut, çà dépend des cas...
Normalement et plus prosaïquement, c'est effectivement le régisseur qui s'occupe de la régie (arf). c'est à dire tourner les boutons de la sono ou ceux de la console lumière pendant les spectacles.
Mais en réalité, bien souvent, il installe aussi le matériel (les projecteurs, toute l'amplification scénique, etc...)
Le régisseur en théorie chapeaute le tout mais la plupart du temps installe aussi le matériel avec d'autres (éclairagistes, sondiers, techniciens de plateau, machinistes, etc...)

En spectacle les techniciens ou régisseurs ont peu de pouvoir. Ils mettent en place ce qu'on leur demande (tel projo, tel micro, etc) et c'est tout. Régisseur est un bien grand mot, en fait. Ceux qui ont le pouvoir, ce sont les metteurs en scène, les directeurs de salles, les tourneurs de groupes, etc...

Nous ne sommes que des pauvres techniciens. Mais sans nous, pas de spectacle !



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 30/01/2008, 07:47
Message #31
Tu es un grand garçon et tu as dû y penser avant moi, mais du côté des studios d'enregistrements, des régies télévisuelles, des théâtres... Y'a pas d'ouverture ?



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 30/01/2008, 10:03
Message #32
CITATION(Alayn @ 29/01/2008, 14:57) *
Bonjour ! Mazette, l'école Boulle ! C'est pas la moitié d'une référence, çà ! Bravo Jack !Et t'as pas voulu continuer dans ce domaine, avec un tel "passeport" ???


Merci Alayn. Disons que je suis curieux de nature, et j'ai du mal à faire toujours la même chose, j'aime m'intéresser à pleins de domaines différents.
Et puis rester dans le domaine de l'agencement, on est obligé de rester sur une grande ville, car il faut trouver des clients avec des gros moyens.
A l'occasion, je déposerai ici quelques unes de mes réalisations...Papounet aussi? Celles du futur compagnon aussi?... smile.gif

CITATION
Bon, moi, j'ai fait une école beaucoup moins connu: SCAENICA ! 1 an dans les Pyrénées pour apprendre le métier de Régisseur d'Equipements de Spectacle (son, lumière, plateau, machinerie, etc...). 15 places pour 300 candidats ! Tout étonné d'être sélectionné ! (arf !)
Super formation avec des pointures: l'ancien technicien lumière du groupe Gong, maintenant éclairagiste de l'Institut du Monde Arabe à Paris, un prof Son de chez Seinheiser (ceux qui ont inventé les micros sans fil) et qui travaille avec Pagny, Sardou, etc...et plein d'autres...
Le problème maintenant, c'est que même avec mon beau diplôme, c'est duraille de trouver du boulot !

Ca a l'air quand même pas mal!

C'est marrant, dans ce forum on se trouve tous à un moment ou à un autre des points en commun!




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 30/01/2008, 12:00
Message #33
Image attachée

J'ai beaucoup travaillé pour les autres... Voici quelques réalisations qui m'étaient destinées...

La chevalière et la pince-cravate sont en argent 1er titre (925/1000ème). L'argent étant un métal mou, on y ajoute, légalement, du cuivre d'où la différence sur le titre. Ces bijoux sont garanties par des comptoirs officiels (le comptoir Lyon-Allemand situé sur le Carreau du Temple à Paris dans le troisième arrondissement) qui y apposent un poinçon. Pour l'argent, il s'agit d'une "tête de Minerve" de profil. Pour l'or, c'est une "tête d'aigle" tournée à droite et pour le platine une "tête de chien" tourné à droite.

les deux porte-clés ont été réalisés en maillechort (alliage de cuivre, de nickel et de zinc). En bijouterie, ce métal sert à la réalisation de prototype. Le premier porte-clés, une tête de tigre (en laiton) dévorant un coeur, ah les jeunes !! Le second reproduit certains outils du bijoutier, on y retrouve le palmer (instrument de précision de mesure des épaisseurs), le "fameux" triboulet pour élargir les bagues, et le chalumeau qui mesure 5 cm et qui est la réplique exact du modèle à l'échelle 1 que vous avez en photo un peu plus haut (remarquez la finesse et l'exactitude des détails).



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 31/01/2008, 10:35
Message #34
CITATION(Mimi @ 29/01/2008, 17:02) *
Notre fils est mécanicien outilleur (tourneur fraiseur). Il est pour l'instant aspirant et devrait son oeuvre pour être compagnon dans le courant de l'année prochaine. Quelle fierté !

quelle peut être une oeuvre d'un mécanicien outilleur ? une pièce mécanique super dure à réaliser ? faite totalement à la machine ou aussi à la main ?
Go to the top of the page
+Quote Post

coucoulina

Groupe: Membre

* 31/01/2008, 10:42
Message #35
pour répondre à véronique
J'ai fais le conservatoire national d'art dramatique de lille;mais c'était il y a maintenant 12 ans je crois.
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 31/01/2008, 11:35
Message #36
Ah, oui ! est ce que cela t'a servi ..............

mon fils est allé à celui de montpellier pendant 2 ans. il a arrêté cette année.......c'était licence ou conservatoire..... il a choisi !
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 31/01/2008, 11:37
Message #37
Encore un esprit "artistique" !!

rolleyes.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Mimi

Groupe: Membre

* 31/01/2008, 11:40
Message #38
CITATION(véronique @ 31/01/2008, 10:35) *
quelle peut être une oeuvre d'un mécanicien outilleur ? une pièce mécanique super dure à réaliser ? faite totalement à la machine ou aussi à la main ?


Notre fils a l'intention de faire un mini tour à métaux. Il faut d'abord qu'il soumette son projet, puis les plans et ensuite il passe à la réalisation, tout cela sous l'oeil bienveillant d'un autre compagnon.
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 31/01/2008, 11:42
Message #39
s'il n'est pas trop timide, il faudra qu'il nous le présente ..........
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 31/01/2008, 12:19
Message #40
Oui, l'outillage ça va en intéresser plus d'un... et une !

Pour continuer avec les outils du bijoutiers...

Voici une série de limes aiguilles de différentes formes : queue de rat (ronde), feuille de sauge ( plate arrondie), plate pointue et plate carrée. Puis, une pince à ressort permettant de maintenir les petites pièces lors du soudage. Un classique compas de traçage pour le métal. Un instrument de mesure des épaisseurs appelé "compas-dixième" puisque précis au 10ème de millimètre...


Image attachée



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post


3 Pages V  < 1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 24/09/2018 - 09:18