webreader
5 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Recensement de pollutions en Creuse

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 11/11/2009, 10:43
Message #1
Sujet hautement tabou à mon avis!

L'idée est de faire un appel au recensement de lieux pollués en Creuse: eau du robinet, lacs, rivière, radioactivité, décharge sauvage, etc.

Si vous avez des infos intéressantes, n'hésitez pas, on peut peut-être arriver à trouver les causes et les remèdes, faire des tests, etc.




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 11/11/2009, 18:09
Message #2
Quoi ????????

Au pays "vert et bleu"... à la "nature préservée"....

Il y aurait des sites pollués ??

Bon.... bah ! Papounet à des noms... des lieux, connait des situations !!!



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 11/11/2009, 21:37
Message #3
Voilà une question de ma part presque naïve pourtant!! rolleyes.gif
Il est vrai que nous sommes au fin fond de la France: prés verts, forêts, p'tits oiseaux qui chantent...tout pour communiquer qu'ici c'est la pollution 0. Et puis sans oublier les vacanciers qui viennent au fin fond d'une nature préservée...

Alors comme ça tu as des trucs Papounet?
Ce qui serait très intéressant, ce serait des mesures pour voir l'évolution au fil du temps aussi.
Qu'as-tu dans ton baluchon?




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 12/11/2009, 13:19
Message #4
Dans mon baluchon ? Tout est bon... tongue.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 13/11/2009, 20:09
Message #5
Bon... profitez bien de cette nuit, dormez bien, parce que demain on passe aux choses sérieuses !!! huh.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 14/11/2009, 07:18
Message #6
Dis donc Papounet, on va pas faire grincer trop des dents en cassant le mythe de la nature préservée?

Tiens, comme amuse-bouche...j'ai trouvé ce blog qui présente des photos originales du ciel:
http://grenier2farfalle.canalblog.com/arch...8/15594154.html
Bon, j'avoue que la chute des commentaires a jeté un froid...




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 14/11/2009, 11:32
Message #7
Mythe : Construction de l'esprit qui ne repose pas sur un fond de réalité.

Mise en bouche. Croyez-vous que, comme pour le nuage de Tchernobyl prit d'une soudaine angoisse en voyant approcher la frontière française a préféré dévier sa route, la pollution atmosphérique, en provenance du Bordelais, du Lyonnais, de l'Orléanais et même de plus loin en fonction des vents, constatant qu'elle approche du pays "vert et bleu" à la "nature préservée", elle aussi, se rendant compte de son audace, s'empresse de contourner le département ??

Allez, petit inventaire des sources de pollutions dans le département.

1) la pollution industrielle

Six sites pollués sont placés sous surveillance (Base BASOL du ministère de l'environnement).

- l'ancienne usine du Thym à Moutier-Rozeille ;
- l'ancienne usine à gaz d'Aubusson ;
- l'ancienne usine à gaz de Guéret ;
- les anciennes mines d'or du Châtelet à Budelière (pollution à l'arsenic) ;
- le dépôt d'hydrocarbures (au pyralène) de l'ex-société SOLIC à Guéret ;
- Société Le Flockage à Saint-Sulpice-le-Guérétois (pollution au chrome) ;

Sites de la Zone minière de la Creuse (uranium) Base MIMAUSA de l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Avec mention du cours d'eau le plus proche.

Nord-Est Creuse :
- Le Fournioux (ruisseau l'Héret) ;
- Coussat / Monteil (ruisseau le Theil) ;
- Le Montagaud (ruisseau le Prébourgnon) ;
- Le Vignaud / Chamsanglard (rivière la Creuse) ;
- Mas Roussines ;
- Lombarteix ;
- La Ribière / Chaumaillat (le Verraux) ;
- Grands Champs (la Voueize).

Nord-Ouest Creuse :
- Lafat Vieille (ruisseau de l'Age du Mont) ;
- Basseneuille ;
- La Cueillère ;
- Crozant avec des fûts de déchets non identifiés (rivière la Creuse).

Ouest Creuse :
- Le Grand Peux (le Thaurion) ;
- Villepique (le Thaurion).

Sud-Ouest Creuse :
- Salamanière (la Maulde).

Sud Creuse :
- Hyverneresse (la Creuse).

A suivre,




Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 14/11/2009, 12:10
Message #8
2) la pollution diffuse

- En avril 2005, pollution aux hydrocarbures sur le ruisseau l'Epy au niveau de la commune du Moutier d'Ahun. Souce de cette pollution, la Carrière dite de "Valaize" située sur la commune de Cressat. Cet incident n'avait pas été déclaré à l'Inspection des installations classées pour la protection de l'environnement (poursuites pour infraction au Code de l'Environnement). Source DRIRE Limousin.

- Il y a 29 carrières d'extractions de matériaux classées dans le département (Source DRIRE Limousin).

- Manque de structures pour le traitement des ordures ménagères, fermeture du centre d'enfouissement de Saint-Pardoux-les-Cards et exportation de 15 000 tonnes de déchets vers d'autres départements. A la date d'aujourd'hui, le problème du traitement des ordures ménagères n'est toujours pas résolu ! L'enfouissement n'était qu'un pis aller qui n'est plus d'actualité (pollution des sources et nappes phréatiques par diffusion de métaux lourds dans le sous-sol).

- Disparition d'une majorité de la faune sauvage aquatique (truites, écrevisses...) avec des lâchés de poissons d'élevage pour satisfaire les pêcheurs. Pourquoi cette disparition ?


3) les risques technologiques pouvant entraîner des risques de pollutions (DIREN Limousin)

- les risques d'inondations suite à une éventuelle rupture des grands barrages (Vassivière et Lavaud-Gelade : 130 millions de m3 d'eau relâchés dans la nature) ;
- Les sites de la société PICOTY de Guéret et de la Souterraine (classés Seveso II) ;
- Le site de la Société DAGARD de Boussac.


4) les rejets atmosphériques d'origine industrielle (source DRIRE Limousin)

- Société EUROCOUSTIC (Genouillac) rejets d'oxyde de soufre et d'oxyde d'azote (161 tonnes par an), ainsi que des Composés organiques volatils (COV, 13 tonnes par an) ;
- Société SAUTHON (Guéret) rejets de COV (plus de 100 tonnes par an).






Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 14/11/2009, 13:59
Message #9
Je suis scotché!
Ah c'est sûr que les p'tits oiseaux vont pas faire cui cui pareil!!!

Il y a des relevés avec les pourcentages qui ont été diffusés? Des relevés réguliers sont-ils effectués pour constater l'évolution ou la stabilisation des pollutions?




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 14/11/2009, 17:17
Message #10
Les chiffres que je mentionne sont ceux de la DRIRE-Limousin. Pour les sites pollués sous surveillance et ceux d'extraction d'uranium, il suffit de consulter (sur Internet) les Bases BASOL et MIMAUSA qui donnent des renseignements complémentaires (tonnages, entreposages...) accompagnés de cartes de localisation.



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 09:24
Message #11

Moutier Rozeille


Source: http://basol.environnement.gouv.fr/fiche.p...ndex_sp=23.0001


Localisation et identification du site
Nom usuel du site : USINE DU THYM

Localisation :
Commune : MOUTIER ROZEILLE
Code postal : 23200 - Code INSEE : 23140
Précision : COMMUNE (CENTRE)
Adresse : Le Thym

Responsable(s) actuel(s) du site :
Propriétaire du sol

Nom : SOCIETE FAYOLLE & FILS
il s'agit D'UN EXPLOITANT ANTERIEUR

La qualité du responsable : PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :
Nom Qualité Coordonnées
SOCIETE FAYOLLE & FILS PERSONNE MORALE PRIVEE

Caractérisation du site

Description du site :
Ancienne usine de fabrication de fluoro-silicate.



Description qualitative à la date du 09/06/2005 :
De 1955 à août 1977, trois exploitants successifs ont fabriqué sur le site des produits dérivés de l'acide fluorhydrique sous couvert d'un arrêté prefectoral du 5 octobre 1955.
Le dernier exploitant est la Compagnie Chimique d'Aubusson.

Des plaintes contre les rejets atmosphériques se sont succédées durant la période d'exploitation. Elles ont entraîné un contentieux abondant (TGI, appel, cassation, TA).

La liquidation judiciaire de la société, prononcée en 1977,a eu pour conséquence l'abandon de déchets sur site.

En 1980, ce dernier a d'ailleurs été inscrit comme " point noir " (inventaire national de l'époque) par le Ministère de l'environnement.

La situation qualitative et quantitative des déchets à évacuer a été chiffrée par une analyses par l'ANRED et la DRIRE (150 t de résidus solides et terres souillées, et 7 t de fûts).

La société FAYOLLE, en tant que détentrice des déchets, a d'abord été mise en demeure puis a fait l'objet d'un arrêté préfectoral de consignation pour une somme de 480 000 F (évacuation des déchets).
Cette dernière procédure s'est étalée de 1982 à 1984 en donnant lieu a un nouveau contentieux.

En février 1984, un rapport de la DRIRE constate l'évacuation des derniers déchets. La consignation du 22 novembre 1983 est alors rapportée.

En juillet 1989, 3 t de déchets en fûts et en sacs sont découverts fortuitement dans les anciens bâtiments.
L'origine des déchets (sulfure de carbone) n'a pu être clairement rattachée à l'activité industrielle passée.
Le 9 septembre 1989, la société FAYOLLE fait enlever par la société SARP . La DRIRE constate, après visite des lieux, cette évacuation.

Le site est à présent considéré comme traité et ne fait l'objet d'aucune surveillance particulière des eaux souterraines puisque la source de pollution identifiée était un dépôt de surface.
Le terrain d'emprise de l'usine est à présent à l'état de friche industrielle.

Image attachée





Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 15/11/2009, 09:29
Message #12
Voilà, tu as trouvé...

Tous les sites que j'ai cité sont ainsi, sur ces deux bases de données, détaillés avec caractéristiques et carte de localisation.

On pourrait parler également de la présence d'aluminium dans l'eau de boisson...



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 09:31
Message #13
Aubusson

Source: http://basol.environnement.gouv.fr/fiche.p...ndex_sp=23.0005


Localisation et identification du site
Nom usuel du site : Ancienne usine à gaz

Localisation :
Commune : AUBUSSON
Code postal : 23200 - Code INSEE : 23008

Coordonnées Lambert X : 587095,33 Y : 2105676,96
Référentiel : LAMBERT II ETENDU
Précision : ADRESSE (RUE)
Adresse : 27, rue Saint Jean

Responsable(s) actuel(s) du site : PROPRIETAIRE
EDF / GDF Gestionnaire du site


il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

La qualité du responsable : PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :
Nom Qualité Coordonnées
EDF/GDF PERSONNE MORALE PRIVEE

Caractérisation du site

Description du site :
Le site d'Aubusson a accueilli a priori une usine fabriquant du gaz à partir de la distillation de la houille (ce qui devra être confirmé par une étude historique).
Actuellement, il accueille les bureaux EDF / GDF services.



Description qualitative à la date du 20/05/2005 :
Gaz de France a hiérarchisé ses actions sur les 467 sites d'anciennes usines à gaz qu'il gère, répartis sur l'ensemble du territoire. La méthodologie retenue a consisté à hiérarchiser les sites en fonction de leur sensibilité vis à vis de l'environnement (usage du site, vulnérabilité des eaux souterraines et superficielles, présence et type de population sur le site...). L'application de cette méthode a abouti à l'établissement de 5 classes de priorité pour lesquelles les engagements de Gaz de France ont fait l'objet d'un protocole d'accord relatif à la maîtrise et au suivi de la réhabilitation des anciens terrains d'usines à gaz entre le Ministère de l'Environnement et Gaz de France signé le 25 avril 1996.
Le site d'Aubusson est en classe 4 du protocole. De ce fait, c'est un site dont la sensibilité vis à vis de l'homme, des eaux souterraines et superficielles est très faible.
Conformément aux engagements pris dans le protocole, Gaz de France réalisera d'ici 2006 une étude historique avec localisation des cuves, qui seront systématiquement vidées et comblées.
Si les opérations de vidange des cuves faisaient apparaître une pollution résiduelle, des investigations complémentaires seront effectuées en accord avec l'Inspection des installations classées.
Par ailleurs, Gaz de France réalisera un diagnostic initial en préalable à toute opération de vente, cession ou réaménagement. Les conditions de réhabilitation définies en accord avec les services de l'Inspection des installations classées, seront adaptées à la classe de sensibilité du site et à sa destination future.




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 09:32
Message #14
CITATION
On pourrait parler également de la présence d'aluminium dans l'eau de boisson...

Oui! C'est bien sûr une pollution qui donne entre autre Alzheimer...




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 15/11/2009, 10:06
Message #15

Au sujet de l'incidence éventuelle sur la santé humaine de la présence d'aluminium dans les eaux de boisson, des actions de recherches ont été lancées par le Ministère de l'Environnement au même titre que pour d'autres éléments indésirables qui constituent autant de thèmes émergents sur lesquels l'expertise disponible n'est pas suffisamment consolidée à ce jour (plomb, arsenic, pesticides...).

Dès novembre 1997, une étude était engagée par le service de la recherche du ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement dans le cadre du programme "Environnement et Santé" avec l'unité 330 de l'INSERM de Bordeaux.

Objectif : vérifier si des concentrations en aluminium supérieures à 100µg/l dans l'eau de boisson sont susceptibles d'augmenter le risque de démence chez l'être humain. Les études réalisées antérieurement dans ce domaine n'ont, en effet, pas démontré de lien direct entre la présence d'aluminium dans l'eau et la maladie d'Alzheimer. Le seuil de 100µg/l se situe nettement en dessous de la concentration maximale admissible de 200µg/l retenue au titre de la réglementation européenne et française (1).

Des agences de l'eau soutiennent financièrement les projets des collectivités locales visant à améliorer les filières de traitement d'eau potable. En effet, la présence d'aluminium est le plus souvent due à un fonctionnement inadapté des unités de traitement. Ces problèmes concernent peu les unités de distribution importantes, dont les traitements ont été en général modifiés en remplaçant l'usage des sulfates d'alumine par des chlorures ferriques.

Les départements les plus concernés par les cas de dépassements même temporaires des valeurs limites de concentration en aluminium sont la Corrèze, les Côtes d'Armor, la Creuse, le Finistère, la Loire, la Manche, la Meurthe et Moselle, l'Orne, la Vienne, la Martinique et surtout la Guyane. Ces départements représentent une population totale desservie d'environ 1 300 000 personnes en France.

Par ailleurs, les quantités d'aluminium ingérées par l'eau de boisson sont largement inférieures à celles provenant des aliments (2). L'eau de boisson n'apporterait qu'au maximum 5% de l'apport total en masse d'aluminium chez l'homme d'après l'OMS.


(1) Sempiternel discours des autorités que l'on nous ressert à toutes les sauces : "C'est en dessous des normes, donc ce n'est pas dangereux !"

(2) Et dans ce cas, elles viennent d'où "ces quantités d'aluminium ?



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 21:39
Message #16
J'essaie de trouver des relevés précis sur notre eau, en vain.
Comme tout le monde, je reçois annuellement un relevé mais il n'apparaît pas les teneurs en aluminium, baryum, etc. Pourquoi?




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 22:03
Message #17
Je sens que ce sujet est loin d'être épuisé! S'il part un peu dans tous les sens, on le scindera en plusieurs sujets.


Voici le site de la surveillance de l'air en Limousin: http://www.limair.asso.fr/
En Creuse il y a 2 stations: Guéret et La Nouaille (plus au sud).
On y trouve nombreux relevés, graphiques, alertes, etc. Un site à éplucher car il y a des données dans tous les coins!

Par exemple j'ai trouvé cette étude faite à La Nouaille:

Fichier joint  2001_La_Nouaille_MERA.pdf ( 2.3MO ) Nombre de téléchargements: 472


Ou bien l'indice Atmo:
http://www.limair.asso.fr/tous-les-resulta...ndice-atmo.html
J'ai découvert qu'en fait la qualité de l'air à Guéret était quelques fois médiocre...et même une fois par ci par là mauvaise (en rouge)!




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 22:36
Message #18
Guéret


Localisation et identification du site
Nom usuel du site : SITE SOLIC

Localisation :
Commune : GUERET
Code postal : 23000 - Code INSEE : 23096
Coordonnées Lambert X : 565089,84 Y : 2132506,25
Référentiel : LAMBERT II ETENDU
Précision : ADRESSE (NUMERO)
Adresse : Zone Industrielle Vernet

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : SOCIETE PICOTY
il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

La qualité du responsable : PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :
Nom Qualité Coordonnées
SOCIETE PICOTY PERSONNE MORALE PRIVEE

Caractérisation du site

Description du site :
Ancien dépôt d'hydrocarbures ayant été utilisé pour le mélange de déchets d'hydrocarbures dans les cuves.



Description qualitative à la date du 09/06/2005 :
A la suite d'une liquidation judiciaire de l'ancienne société SOLIC, la société PICOTY devient propriétaire du site.
Elle fait procéder au nettoyage des cuves concernées.

En 1993, une étude hydrogéologique de vulnérabilité ainsi qu'une étude de réhabilitation sont réalisées par le BRGM.

Le site est considéré comme traité. Un arrêté préfectoral du 27 janvier 1995 prescrit la surveillance du site.

L'inspection des Installations Classées poursuit son action de contrôle de la surveillance piézomètrique. Les résultats de cette surveillance sont conformes aux valeurs prescrites.

Image attachée




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 22:38
Message #19
Guéret


Localisation et identification du site
Nom usuel du site : Installation technique d'EDF

Localisation :
Commune : GUERET
Code postal : 23000 - Code INSEE : 23096
Coordonnées Lambert X : 563937,26 Y : 2130755,2
Référentiel : LAMBERT II ETENDU
Précision : ADRESSE (NUMERO)
Adresse : 42, avenue Louis Laroche

Responsable(s) actuel(s) du site :
EDF / GDF Gestionnaire du site


il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

La qualité du responsable : PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :
Nom Qualité Coordonnées
PERSONNE MORALE PUBLIQUE

Caractérisation du site

Description du site :
Le site de Guéret a accueilli a priori une usine fabriquant du gaz à partir de la distillation de la houille (ce qui devra être confirmé par une étude historique).
Actuellement, il est utilisé pour les besoins des entreprises EDF et / ou Gaz de France.



Description qualitative à la date du 20/05/2005 :
Gaz de France a hiérarchisé ses actions sur les 467 sites d'anciennes usines à gaz qu'il gère, répartis sur l'ensemble du territoire. La méthodologie retenue a consisté à hiérarchiser les sites en fonction de leur sensibilité vis à vis de l'environnement (usage du site, vulnérabilité des eaux souterraines et superficielles, présence et type de population sur le site...). L'application de cette méthode a abouti à l'établissement de 5 classes de priorité pour lesquelles les engagements de Gaz de France ont fait l'objet d'un protocole d'accord relatif à la maîtrise et au suivi de la réhabilitation des anciens terrains d'usines à gaz entre le Ministère de l'Environnement et Gaz de France signé le 25 avril 1996.

Le site de Guéret est en classe 3 du protocole. De ce fait, c'est un site dont la sensibilité vis à vis de l'homme, des eaux souterraines et superficielles est faible.
Conformément aux engagements pris dans le protocole, Gaz de France réalisera d'ici 2004 une étude historique avec localisation des cuves, qui seront systématiquement vidées et comblées.
Si les opérations de vidange des cuves faisaient apparaître une pollution résiduelle, des investigations complémentaires seront effectuées en accord avec l'Inspection des installations classées.
Par ailleurs, Gaz de France réalisera un diagnostic initial en préalable à toute opération de vente, cession ou réaménagement. Les conditions de réhabilitation définies en accord avec les services de l'Inspection des installations classées, seront adaptées à la classe de sensibilité du site et à sa destination future.

L'étude historique a été réalisée (rapport parcellaire de février 2003).

Des investigations de terrain ont permis de retrouver 2 cuves en plus des 3 gazomètres (dont un réaffecté au stockage de goudrons).
Les opérations de vidange des cuves ont été effectuées en décembre 2002. Un rapport de fin de travaux attestant de leur correcte réalisation a été remis à l'inspecteur des Installations Classées en février 2003.
La DRIRE poursuit sa mission de contrôle.




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 15/11/2009, 22:48
Message #20

Budelière


Localisation et identification du site
Nom usuel du site : ANCIENNES MINES D'OR DU CHATELET

Localisation :
Commune : BUDELIERE
Code postal : 23170 - Code INSEE : 23035
Coordonnées Lambert X : 610288,53 Y : 2135603,38
Référentiel : LAMBERT II ETENDU
Précision : COMMUNE (CENTRE)
Adresse : Le Châtelet

Responsable(s) actuel(s) du site :
ADEME


il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

La qualité du responsable : PERSONNE MORALE PRIVEE

Le site fait l'objet d'une intervention de l'ADEME

Propriétaire(s) du site :
Nom Qualité Coordonnées
SOCIETE MINIERE ET METALLURGIQUE DU CHATELET PERSONNE MORALE PRIVEE

Caractérisation du site

Description du site :
De 1905 à 1955 la mine a produit environ 585 000 t de minerai contenant plus de 15 t d'or.
Le site minier, les bâtiments et les haldes (300 000 m3 ) occupent une surface d'environ 5 ha.
Les haldes sont constituées de résidus de l'exploitation et du traitement du minerai contenant à teneurs variables en arsenic et en cyanure.



Description qualitative à la date du 20/05/2005 :
Les risques principaux sont ceux d'intoxication

- direct des animaux et des humains par ingestion compte tenu des fortes teneurs en arsenic dans certains résidus,

- et indirect par les pollutions des eaux de surface.

La liquidation de la Société Minière et Métallurgique du Châtelet a été close en septembre 1998
La défaillance de cette société a conduit l'Etat à confier la réhabilitation du site à l'ADEME.

Le site a fait l'objet d'une étude de risques par l'ADEME dont le rapport final (FG/REHA/607 89/98.003) a été produit en juin 1998.

Le site est entièrement clôturé (date de réception de la clôture : 19/05/2000).
Parallèlement, en 2001 et 2002, l'ADEME a fait réaliser des campagnes de mesure (As) dans les eaux superficielles et souterraines.
Ces analyses montrent des teneurs variables en As dans les eaux superficielles et l'influence notable de la pluviométrie (les plus fortes concentrations étant relevées en période d'étiage). Ces valeurs sont toutefois comparables aux teneurs rencontrées en milieu naturel pour des eaux souterraines dans un contexte cristallin comme celui du Limousin. Elles restent minimes par rapport aux valeurs mesurées sur site.
Plus particulièrement, on note que la concentration en As III (la forme toxique de l'arsenic) est inférieure à 10 µg/l (seuil de potabilité des eaux destinées à la consommation humaine).

Le 26 juin 2002, une réunion de présentation de l'Avant Projet Sommaire a eu lieu. Cette réunion a permis de présenter :
- l'étude hydrogéologique des flux d'arsenic sur le site (destinée à mieux comprendre l'impact sur la Tardes) ;
- les différentes solutions de réhabilitation envisageables.

Les travaux devaient s'échelonner de juin 2003 à fin 2004.

L'entreprise que l'ADEME a choisi pour conduire les travaux n'ayant pas rempli ses obligations, l'ADEME a été contrainte de résilier son contrat et doit relancer le projet avec un nouveau prestataire ce qui conduit à différer l'engagement de la suite des travaux en 2004.




Go to the top of the page
+Quote Post


5 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 23/09/2018 - 16:00