webreader
2 Pages V   1 2 >  
Reply to this topicStart new topic
> Une guerre planétaire perdue d'avance? La technologie HAARP: employée depuis plus de 10 ans...

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 25/05/2009, 11:19
Message #1
Rapport sur l'environnement, la sécurité et la politique étrangère
Commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense
14 janvier 1999

Image attachée

Considérant que la recherche militaire porte actuellement sur la manipulation de l'environnement à des fins militaires, et ce en dépit des conventions existantes; c'est le cas, par exemple, du système HAARP basé en Alaska.

Considère que le projet HAARP (High Frequency Active Auroral Research Project), en raison de son impact général sur l'environnement, pose des problèmes globaux et demande que ses implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organe international indépendant avant la poursuite des travaux de recherche et la réalisation d'essais; déplore que le gouvernement des États-Unis ait à maintes reprises refusé d'envoyer un représentant pour apporter un témoignage sur les risques que comporte pour l'environnement et la population le projet HAARP financé actuellement en Alaska, durant l'audition publique ou à l'occasion d'une réunion subséquente de sa commission compétente.

Demande à l'organe chargé de l'évaluation des choix scientifiques et technologiques (STOA) d'accepter d'examiner les preuves scientifiques et techniques fournies par tous les résultats existants de la recherche sur le programme HAARP aux fins d'évaluer la nature et l'ampleur exactes du danger que HAARP représente pour l'environnement local et global et pour la santé publique en général.

HAARP - Un système d'armement modifiant le climat.

HAARP est un programme de recherche sur le rayonnement à haute fréquence. Il est conduit conjointement par l'armée de l'air et la marine des États-Unis et par l'Institut de géophysique de l'université d'Alaska à Fairbanks. Des tentatives analogues ont lieu en Norvège, dans l'Antarctique, mais aussi dans l'ex-Union soviétique. HAARP est un projet de recherche utilisant un équipement terrestre, un réseau d'antennes. Chacune est alimentée par son propre émetteur pour réchauffer des parties de l'ionosphère au moyen d'ondes radio puissantes. L'énergie ainsi générée réchauffe certaines parties de l'ionosphère, ce qui crée des trous dans l'ionosphère et des "lentilles" artificielles.

HAARP peut avoir de multiples applications. La manipulation des particularités électriques de l'atmosphère permet de contrôler des énergies gigantesques. Utilisée à des fins militaires contre un ennemi, cette technique peut avoir des conséquences terribles. HAARP permet d'envoyer à un endroit déterminé des millions de fois plus d'énergie que tout autre émetteur traditionnel. L'énergie peut aussi être dirigée contre un objectif mobile, notamment contre des missiles ennemis.

Depuis les années 50, les États-Unis procèdent à des explosions nucléaires dans les ceintures de Van Allen afin d'examiner les effets des impulsions électromagnétiques qu'elles déclenchent sur les communications radio et le fonctionnement des équipements radars. Ces explosions ont généré de nouvelles ceintures de rayonnement magnétique qui ont pratiquement entouré la terre tout entière. Les électrons se déplaçaient le long de lignes de champs magnétiques et créaient une aurore boréale artificielle au-dessus du pôle nord. Ces essais militaires risquent de perturber à long terme les ceintures de Van Allen. Le champ magnétique terrestre pourrait s'étendre sur de vastes zones et empêcher toute communication radio. Certaines scientifiques américains estiment qu'il faudra plusieurs centaines d'années avant que les ceintures de Van Allen retrouvent leur état initial. HAARP peut bouleverser les conditions climatiques. Tout l'écosystème peut être menacé, en particulier dans l'Antarctique où il est fragile.

Image attachée

Les trous dans l'ionosphère causés par les ondes radio puissantes qui y sont envoyées constituent un autre effet très grave d'HAARP. L'ionosphère est notre bouclier contre le rayonnement cosmique. L'on espère que ces trous se refermeront, mais l'expérience acquise suite à la modification de la couche d'ozone donne à penser le contraire. Le bouclier de l'ionosphère est fortement percé à plusieurs endroits.

HAARP est lié à la recherche spatiale intensive menée depuis 50 ans à des fins clairement militaires, par exemple en tant qu'élément de la "guerre des étoiles" en vue du contrôle de la haute atmosphère et des communications. Ces travaux de recherche doivent être considérés comme extrêmement néfastes pour l'environnement et la vie humaine. Personne ne sait avec certitude ce que peuvent être les effets de HAARP. Il faut lutter contre la politique du secret en matière de recherche militaire. Il faut promouvoir le droit à l'information et au contrôle démocratique des projets de recherche militaire ainsi que le contrôle parlementaire.

Une série d'accords internationaux (la convention sur l'interdiction d'utiliser à des fins militaires ou à d'autres fins hostiles des processus modifiant l'environnement, le traité sur l'Antarctique, l'accord établissant les principes des activités des États en matière de recherche spatiale, en ce compris la lune et d'autres corps spatiaux ainsi que la convention des Nations unies sur le droit maritime) font que HAARP est un projet hautement contestable non seulement sur les plans humain et politique mais aussi du point de vue légal. En vertu du traité sur l'Antarctique, l'Antarctique ne peut être utilisée qu'à des fins pacifiques, ce qui signifie que HAARP enfreint le droit international. Tous les effets des nouveaux systèmes d'armement doivent être évalués par des organes internationaux indépendants. Il faut encourager la conclusion d'autres accords internationaux afin de protéger l'environnement contre toute destruction inutile en temps de guerre.

Considère que le système militaire américain de manipulation ionosphérique, HAARP, lequel est basé en Alaska et ne représente qu'une partie du développement et de l'usage d'armes électromagnétiques à des fins de sécurité tant extérieure qu'intérieure, constitue un exemple d'une nouvelle menace militaire particulièrement grave pour l'environnement et la santé humaine au niveau planétaire, sachant que ce système tente de pénétrer dans la partie hautement sensible et énergétique de la biosphère à des fins militaires, alors que toutes ses conséquences ne sont pas connues; invite la Commission, le Conseil et les États membres à exercer des pressions sur le gouvernement des États-Unis, de la Russie et de tous les autres États engagés dans de telles activités pour qu'ils mettent un terme à ces dernières et qu'un accord global soit établi contre de telles armes.

Source Parlement Européen: http://www2.europarl.eu.int/




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 25/05/2009, 15:11
Message #2
CITATION(Jack @ 25/05/2009, 12:19) *
Une série d'accords internationaux (la convention sur l'interdiction d'utiliser à des fins militaires ou à d'autres fins hostiles des processus modifiant l'environnement, le traité sur l'Antarctique, l'accord établissant les principes des activités des États en matière de recherche spatiale, en ce compris la lune et d'autres corps spatiaux ainsi que la convention des Nations unies sur le droit maritime) font que HAARP est un projet hautement contestable non seulement sur les plans humain et politique mais aussi du point de vue légal. En vertu du traité sur l'Antarctique, l'Antarctique ne peut être utilisée qu'à des fins pacifiques, ce qui signifie que HAARP enfreint le droit international.

invite la Commission, le Conseil et les États membres à exercer des pressions sur le gouvernement des États-Unis, de la Russie et de tous les autres États engagés dans de telles activités pour qu'ils mettent un terme à ces dernières et qu'un accord global soit établi contre de telles armes.


Une série d'accords... La convention d'interdiction... En vertu du traité... Invite... à exercer des pressions...

On sais parfaitement ce qu'il en est du respect des traités internationaux. Et ne croyez surtout pas que la France est un exemple de vertu... Voyez également la Corée du Nord et ses essais atomiques qui vont en arranger certains qui prendront ceci comme prétexte pour intensifier leurs recherches et expériences... au cas où !!

"Parce que leur pays est en guerre, leurs crimes sont cachés"



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 26/05/2009, 08:38
Message #3
Le problème dans tout ça, c'est qu'il y a bien des choses qui sont reprises par des "originaux", un peu modifiées à une sauce religieuse ou je ne sais quoi... de ce fait, certaines thèses se retrouvent littéralement décrédibilisées (c'est imparable comme technique!).

Compte tenu qu'officiellement il est possible de modifier le climat, nous sommes en droit de nous poser des questions: qu'est-ce qui est normal et qu'est ce qui est anormal (ou pas naturel)?


La tempête du 26 décembre 1999.
Dans la matinée du 27 décembre 1999, un expert de Météo France est interrogé par un journaliste de France Inter:

« - Comment expliquez-vous que des ingénieurs spécialistes de la météo n’aient rien vu venir ?
- Dans la très grande majorité des cas, les tempêtes commencent par se former dans l’Atlantique avant de toucher l’Europe. On les voit donc sur une image satellite. En outre, la première tempête avait la configuration d’un cyclone, ce qui est normalement impossible sur l’Atlantique Nord en hiver, car les cyclones ont besoin de survoler une mer chaude pour se former. De plus, ce cyclone s’est déplacé très rapidement d’ouest en est, à une vitesse de 100km/h, alors qu’un cyclone normal se déplace lentement. Enfin, il s’est accompagné d’une fantastique baisse de la pression atmosphérique. La seconde tempête représente également un phénomène météo très inhabituel, avec un jet-stream exceptionnellement rapide et qui, de plus, est descendu en basse couche, chose qui n’est pas censée se produire… Nous n’avons donc aucune explication ».

Le plus curieux, c'est que nous avons eu non pas 1, mais 2 tempêtes qui n'auraient pas du exister. Certains font un parallèle avec les OGM en expliquant que c'est pour cela que Jospin était revenu sur ses paroles en 2000...

J'ai regardé ce que Météo France dit sur ces tempêtes, de nos jours, on trouve ceci:
http://www.meteo.fr/la_une/tempetes.html
Météo France aurait prévu ces tempêtes??
Je me souviens qu'il avait été prévu un peu de vents, mais pas de tempêtes.

Sur le site du Sénat on trouve ceci:
S'agissant des tempêtes qui ont dévasté le pays en décembre 1999, là encore, la réputation de Météo France a été mise à mal. Les météorologues avaient bien anticipé l'arrivée des deux tempêtes et leur parcours mais ils ont en revanche totalement sous-estimé la violence et le caractère exceptionnel des évènements, notamment des vents à l'intérieur du territoire.
http://www.senat.fr/leg/ppr02-155.html

Et vous, vous vous souvenez?
Que penser de tout ça?




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 26/05/2009, 08:47
Message #4
En fouinant dans Google, je suis tombé sur un sujet du forum de madeincreuse.com:
http://www.i-services.net/membres/forum/me...idsujet=1247150




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 26/05/2009, 10:53
Message #5
Naturel ou artificiel??


26 décembre 2002 : cyclone “Zoé” en Polynésie.


Image attachée

Le 26 décembre, Zoe de développa rapidement et en fin de journée devint de force d’ouragan de catégorie 1 (échelle de Saffir-Simpson). Tôt le 28 décembre, Zoe avait atteint son maximum d’intensité avec des vents de 240 km/h soutenus sur 10 minutes[1] et une pression centrale de 890 hPa. Cette pression en ferait le plus intense cyclone tropical de l’histoire, tous bassins confondus, et le plus puissant en dehors de l’Océan Pacifique nord-ouest. Cette pression est cependant un estimé fait selon la technique de Atkinson/Holiday, qui relie la vitesse des vents avec la pression centrale, et non une mesure directe[6].

Du 28 au 29 décembre, Zoe ne se déplaça que peu, exécutant un cercle dans le sens des aiguilles d’un montre, et demeura sensiblement de même intensité. Le cyclone passa sur plusieurs île de la province de Temotu des îles Salomon durant cette période. Le 29, le système recommença son déplacement, cette fois vers le sud-est[7]. Il rencontra cependant un plus fort cisaillement des vents en altitude et une température de surface de la mer plus froide ce qui l’affaiblit[8].

Zoe redevint une dépression tropicale tôt le 1er janvier 2003 à 390 km au sud-ouest de Nadi, Fidji[9]. Toutes les alertes cycloniques furent annulées le même jour quand il devint un cyclone extratropical

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cyclone_Zoe

Image attachée




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 26/05/2009, 12:55
Message #6
La technologie HAARP ne s'arrête pas à créer des cyclones. Avec une puissance minime, elle peut provoquer des tremblements de terre dans des régions à risque.

Pour ce cas suivant...est-ce dame nature ou la main de l'homme?

26 décembre 2003 : tremblement de terre en Iran.


Tremblement de terre à Bam en Iran.

A 05.28 heures locales, un séisme de magnitude 6,3 sur l'échelle de Richter a touché l'Iran le vendredi 26 décembre 2003.

BAM, épicentre du séisme, une ville de près de 100.000 habitants, avait compté quelque 15.000 maisons particulières avant la catastrophe, 70% de ces habitations ont été détruites. Ce tremblement de terre est le plus meurtrier en Iran depuis celui qui a tué 37.000 personnes en juin 1990 au nord-ouest du pays.
Au 30.12.03 le bilan, dressé par le gouvernorat de la province de Kerman, faisait état de 25.000 corps sortis des ruines et portés en terre. 2.000 survivants ont été retrouvés par les sauveteurs et trop nombreux sont les personnes restées blessés et sans-abris.

Dès les premières heures, le Croissant-Rouge Iranien a déployé sur place un hôpital de campagne et dépêché une colonne mobile de secours composée de 500 secouristes et 100 ambulances.

Source: http://www.croix-rouge.lu/index.php?option...&Itemid=143

Autre lien intéressant à lire sur ce séisme: http://www2.cnrs.fr/presse/thema/724.htm

Image attachée

Entièrement construite en terre crue, l’ancienne citadelle de la ville iranienne de Bam, vieille de 2000 ans, a été réduite en poussières par le terrible séisme du 26 décembre 2003.
Source: http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_c...id_article=2263

Entièrement détruite par le séisme, la citadelle historique de la ville de Bam était considérée comme une des merveilles du patrimoine culturel de l'Iran, étant la plus grande construction en pisé du monde.
Pour lire la suite très intéressante: http://membres.lycos.fr/Volcanogeol/Bam200312/bam02.htm

Image attachée

Image attachée


Citadelle de Arg-e Bam avant et après le séisme





Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 26/05/2009, 15:21
Message #7
26 décembre 2004: tsunami ravageant les côtes de l’Océan Indien.

Image attachée


Dernier bilan de la catastrophe qui a touché l’Asie du Sud après le séisme et le raz-de-marée qui l’a suivi dans l’océan Indien : au moins 280 000 victimes...

À l'origine du raz-de-marée : un séisme exceptionnel.
Le 26 décembre 2004, à 7h58 (heure locale), l’Institut géologique américain (USGS) détecte dans l’océan Indien un séisme d’une magnitude exceptionnelle, 9 sur l’échelle de Richter. Son épicentre se situe au large de l'île de Sumatra, plus exactement à 250 km au sud/sud-est de la ville de Banda Aceh, à une profondeur de 10 km.
Le séisme du 26 décembre 2004, d'une magnitude de 9,2 sur l'échelle de Richter, est dû à la confrontation entre les plaques indo-australienne et eurasienne. Seuls quatre autres séismes sont connus pour avoir eu une intensité égale ou supérieure.

L’hypocentre du séisme – ou foyer – se situe quant à lui plus en profondeur, à 30 km exactement, au niveau d’une région très sensible : une zone de friction entre les plaques tectoniques indo-australienne et eurasienne.
Il y a 50 millions d’années, la plaque indo-australienne est en effet entrée en collision avec la plaque eurasienne. Elle avance encore actuellement à la vitesse de 5 cm par an vers le nord. Or, au fil des ans, la tension entre les deux plaques s’accumule. Lorsque celle-ci devient trop forte, l’énergie est libérée brutalement sous forme de séismes.

Vitesse, hauteur et longueur d'onde des vagues varient avec la profondeur : En eau profonde, un tsunami atteint en général quelques dizaines de centimètres de hauteur en surface, mais la hauteur de ses vagues augmente rapidement en eau peu profonde. L'énergie de la vague du tsunami va de la surface au fond de la mer, même dans les eaux les plus profondes. Quand le tsunami attaque le bord de mer, l'énergie de la vague est comprimée sur une distance beaucoup plus courte et sur une profondeur beaucoup plus faible, ce qui engendre des vagues meurtrières et destructrices.

Mais la libération d’énergie qui a eu lieu le 26 décembre dépasse pratiquement tout ce qui a été observé jusqu’alors : elle équivaut en effet à l’explosion de 30 000 bombes atomiques similaires à celle d’Hiroshima ! La zone du séisme s’est ainsi soulevée brusquement d’une vingtaine de mètres, déplaçant à son tour la colonne d’eau située à sa verticale.

Une série de vagues s’est alors formée à la surface : des vagues très rapides (500 à 800 km/h), d’une très grande longueur d’onde mais peu élevées.

Pour de nombreux bateaux navigant en pleine mer, le phénomène est ainsi passé inaperçu. C’est seulement en se rapprochant des côtes que le raz-de-marée ou tsunami (“vague portuaire“ en japonais) s'est formé : en raison de la faible profondeur des fonds côtiers, la hauteur des vagues a augmenté subitement, atteignant jusqu’à 15 m dans certaines régions. (voir schéma)
Les tsunamis qui ont marqué l'histoire.

Une vague destructrice.
À une vitesse de 500 à 800 km/h, le raz-de-marée s'est propagé concentriquement depuis la verticale de l'épicentre sous-marin, touchant, à des degrés divers, la plupart des côtes de l'océan Indien.

Pour lire la suite et voir les autres tsunamis dans l'histoire: http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_c...id_article=3643

Image attachée

Alors, normal ou provoqué? Compte tenu des armes que détient l'homme, le doute sera toujours présent.




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 27/05/2009, 00:00
Message #8
2 et 3 mai 2008 : cyclone en Birmanie.

Article du 2 mai 2009.
Souce: http://archives.lematin.ch/LM/LMD/-/articl...pres-de-140-000

Un an après, le drame birman sous silence.

Il y a un an, le cyclone «Nargis» ravageait le sud-est de la Birmanie, faisant près de 140 000 morts, détruisant des villages entiers et transformant des rizières fertiles en terres à l’abandon. Mais, ce week-end, pour le premier anniversaire de la pire catastrophe naturelle qu’ait connue le pays, la junte au pouvoir n’a prévu aucune cérémonie officielle.

Les Birmans soucieux de rendre hommage à leurs proches disparus – dont les corps bien souvent n’ont jamais été retrouvés ou ont été ensevelis dans des fosses communes – devaient se contenter de discrètes cérémonies privées chez eux ou de prières dans des temples bouddhistes, des églises ou sur des lieux de travail.

A Rangoon, la principale ville du pays, un groupe d’organisations humanitaires organisait une exposition photo et invitait les habitants à exposer leurs propres clichés du cyclone.

Toutefois, certains habitants ne souhaitaient participer à aucune commémoration par volonté d’oublier le drame, de tourner la page ou de passer à autre chose.

Murs d’eau de 4 mètres.

Les 2 et 3 mai 2008, le cyclone «Nargis» s’abattait avec furie sur le delta de l’Irrawaddy (sud-est), connu pour ses rizières fertiles. Dans ces terres basses, les tornades et des murs d’eau de trois à quatre mètres de haut, ont tout balayé sur leur passage, engloutissant la première nuit les fragiles habitations abritant des dizaines de milliers de familles de riziculteurs surprises dans leur sommeil, jusqu’à une quarantaine de kilomètres à l’intérieur des terres.

«Ma s½ur et mon frère sont morts en sauvant mes parents et, sans eux, ma vie ne sera plus jamais la même», se lamente un pêcheur de 34 ans, Hlaing Bwa, qui vit dans le village de Thaunglay sur l’île de Haing Gyi, dans le golfe du Bengale, où «Nargis» a touché terre en premier avant de s’abattre sur le continent.

«Mes parents ne se sont pas remis de leur perte, mais la vie doit continuer et il ne sert à rien de pleurer», tente-t-il de se convaincre. «On ne peut pas les ramener, mais nous prierons pour eux et nous partagerons le mérite de nos bonnes actions avec eux. »

Même pas mentionné dans le journal d’Etat.

Malgré le traumatisme national provoqué par cette catastrophe, la junte birmane n’a prévu aucune manifestation publique. Dans son édition d’hier, date anniversaire du passage de «Nargis», le journal gouvernemental New Light of Myanmar ne mentionnait même pas le cyclone dans ses 16 pages. Au fil des mois, les autorités birmanes n’ont jamais modifié leur dernier bilan des victimes publié quelques semaines après le passage de «Nargis»: 85 000 morts et 54 000 disparus.

Dans les semaines qui ont suivi la catastrophe, le régime militaire birman, rétif à toute ouverture de ses frontières, a refusé aux organisations humanitaires l’accès à la zone du delta alors que le nombre de sans-abri s’élevait à 800 000.

Face aux condamnations internationales et après un appel pressant et personnel du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, la junte a finalement accepté, à contrec½ur, l’aide internationale.

Centaines de milliers de personnes toujours sans logement.

Un an après le drame, 90% des sinistrés ont pu bénéficier d’une aide alimentaire, d’eau potable et d’abris, soulignent les ONG. Mais des centaines de milliers de personnes restent sans travail et sans logement définitif, ce qui risque de les rendre vulnérables à la prochaine mousson et leur laisse peu d’espoir de sortir de la pauvreté. YAP-LMD

Image attachée




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 28/05/2009, 08:48
Message #9
12 mai 2008 : séisme en Chine.

Image attachée

Un an après le séisme du Sichuan, commémorations et tensions.

Un an jour pour jour après le séisme du Sichuan, qui a fait au moins 87 000 morts et disparus le 12 mai 2008, le gouvernement chinois a commémoré l’événement sur place. Le président Hu Jintao a assisté à une cérémonie à Yingxiu, épicentre du séisme, tandis que la zone était bouclée par un impressionnant déploiement de forces de police pour prévenir toute manifestation. Il a annoncé que les travaux de reconstruction seraient terminés avec un an d’avance sur les prévisions, dès septembre 2009. La cérémonie a été diffusée en direct à la télévision, rapporte le South China Morning Post.

Des parents de victimes ont indiqué qu’ils avaient été empêchés de répondre à la presse étrangère, certains étant confinés chez eux tandis que d’autres ont été emmenés à des centaines de kilomètres par la police. Certains avaient l’intention de manifester pour protester contre le refus des autorités de reconnaître que leurs enfants avaient péri dans des bâtiments dont la construction était déficiente. Beaucoup de parents de victimes, en particulier les écoliers, estiment que la lumière n’a toujours pas été faite sur les raisons de la fragilité des établissements scolaires, dans lesquels officiellement 5 335 enfants ont péri. Beaucoup pensent que ce chiffre est très inférieur à la réalité. La presse étrangère a confirmé avoir été empêchée d’interroger les familles des victimes, note le South China Morning Post.

Source: http://www.courrierinternational.com/breve...ons-et-tensions

Un autre article: http://www.lefigaro.fr/international/2008/...fort-seisme.php

Image attachée




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 31/05/2009, 22:57
Message #10
Je ne dis pas que tous ces désastres sont directement causés par HAARP, mais il faut bien avoir à l'esprit que cette technologie est capable de provoquer ce genre de chose.
La population est restée avec les peurs du passé (ceci dit, risques toujours bien présents), comme la bombe atomique, mais aujourd'hui nous en sommes tout de même au stade de vouloir créer des trous noirs...ce qui n'est pas rien! (voir le sujet sur le LHC, qui faudra d'ailleurs que je complète un peu plus un jour ou l'autre).




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 31/05/2009, 23:02
Message #11
Historique de HAARP:

1975
Les Soviétiques commencent à émettre des ondes ELF pulsantes ( dites « Woodpecker), à des rythmes identiques à celles du cerveau.
La ville d’Eugène (Orégon) est l’une des localités où les populations ont été les plus affectés.

1976
Les docteurs Susan Bawin & W.Ross Adey montrent que les cellules nerveuses sont affectées par les champs ELF.

1979
L’envoi d’ondes haute – énergie par l’Observatoire d’Astrophysique de la Nasa cause une dépression artificiellement induite de large envergure, dans l’ionosphère.
Le trou de plasma fut provoqué par de « rapides processus chimiques » entre la fusée ( ses gaz d’échappement ) et la couche d’ozone.
« L’ionosphère fut de façon significative affaiblie sur une distance horizontale de 300 km pendant plusieurs heures »

1985
Bernard J.Eastlund dépose un brevet « Méthode et Dispositif pour altérer une région de l’atmosphère de la Terre, de l’ionosphère et / ou de la Magnétosphère ».
Le premier des 3 brevets Eastlund cédés à Arco Power Technologie Inc./ Arpi.

1986
L’US Navy Project Henhouse copie l’expérience de Delgado (Madrid) – des champs magnétiques pulsés de très bas niveaux, de très basses fréquences tuent des embryons de poulets.

Fin des années 80
Les USA commencent la construction du réseau de tours Gwen (Ground Wave Emergency Network), chacune devant générer des ondes VLF (très basse fréquence) pour des motifs de défense.

1987/92
D’autres scientifiques de Arpi construisent, à partir des brevets Eastlund, toute une série d’armes nouvelles.

1994
Le constructeur militaire E-Systems achète Arpi, détenteur des brevets Eastlund et obtient la construction du plus important générateur de chaleur de l’ionosphère dans le monde, ( C’EST A DIRE HAARP).

1994
Le Congrès gèle le financement de HAARP jusqu’à ce que l’on puisse utiliser la technique de la tomographie pénétrante de la Terre, pour les efforts contre la prolifération du nucléaire.

1995
Raython rachète E-Systems et les anciens brevets Apti.
La technologie est maintenant dissimulé parmi les milliers de brevets de l’un des plus importants constructeurs de la Défense.

1995
Le Congrès alloue un budjet de 10 millions de $ pour 1996 sous la rubrique :
« efforts contre la prolifération nucléaire » pour le Projet HAARP.

1995
HAARP planifie de tester le brevet n°5,041 ,834 en septembre.

1994/96
Test de la première étape de HAARP qui continue en dépit du gel financier.

1998
Date prévue pour un système HAARP PLEINEMENT OPÉRATIONNEL




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 02/06/2009, 12:06
Message #12
HAARP sur I-télé:

Source




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 29/06/2009, 22:05
Message #13
Armes Électro-Magnétiques: un documentaire ahurissant sur les technologies avancées des armes ultimes, des micro-ondes à HAARP, ondes extrêmes basses fréquences et laser spaciaux. La bombe atomique est au 20e siècle ce que les armes à ondes seront pour le 21 siècle...





Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/06/2009, 23:12
Message #14
Bonsoir ! Ok, Jack: je pense et à chaque fois que je vois ce genre de sujet, çà me fait penser à Wilhelm Reich !!! ("inventeur" de canons à nuages dans les années 50 aux USA).

Mais Wilhelm Reich était bien autre chose: ancien collaborateur de Freud avec qui il s'est fâché, précurseur dans la dénonciation de la montée du nazisme, précurseur également de l'analyse des rapports humains (et son livre "La Révolution Sexuelle" reste un best-seller) ; "découvreur" de l'orgone, l'énergie qui serait la plus présente dans l'univers...d'après lui... ; inventeur de caissons électro-magnétiques qui pourraient guérir du cancer ; et puis de ces fameux canons à nuages.

Bref, les domaines de recherches de Wilhelm Reich sont tellement vastes et diversifiés que... (j'envisages d'ouvrir un topic spécial rien qu'à son sujet).

Tout çà pour dire que Wilhelm Reich a été enfermé en hôpital psy aux USA dans les années 50 finalement...pouf...pouf...



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 29/06/2009, 23:23
Message #15
Nous ne sommes plus 20ème siècle Alayn...mais au XXIème.
J'ai l'impression (je me répète) que les gens ont stoppé l'évolution technologique (sauf pour leur utilisation quotidienne) au XXème siècle.
Nous sommes déjà en 2010! Héo faut se réveiller! La bombe nucléaire date de quand? 1945? Il y a bien pire maintenant....

Déjà regardez la progression technologique A NOTRE PORTÉE depuis ces 15 dernières années. En 1995, vous aviez Internet?
Moi oui, et vers cette année là nous étions à peine 300.000 français à surfer sur dans petits sites francophones...majoritairement canadiens d'ailleurs. Les gens souriaient lorsque je disait qu'Internet allait être dans le futur dans tous les foyers...une révolution ce media!
Là je ne parle que d'Internet. Les années 90 étaient les début du four à micro-ondes (mega chers à l'époque), les télécoms portatifs se limitaient à des textos de quelques lettres, etc.

Bref tout ça pour dire qu'il y a aujourd'hui tellement plus puissant qui est expérimenté....

Aller, hop, comme j'ai plein de sujets sous la main, j'en lance un autre....




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/06/2009, 23:46
Message #16
Bonsoir ! En 93, je tapais mes premiers textes anars sur Word ! (arf !) Et je pensais que les ordis allaient nous aliéner comme la téloche (ourf !)

Mais tu as raison: nous sommes presque en 2010 et on sait pas ce qu'il y aura en 2120...



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 29/06/2009, 23:49
Message #17
En 2020?
Mon pronostic pour le déplacement du papounet à roulettes:

Image attachée




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/06/2009, 23:58
Message #18
Arf ! Et je vois bien Podcol en trotinette ! (arf !)



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 08/07/2009, 20:03
Message #19
Ce reportage n'a rien à voir avec HAARP, mais avec le climat. A ne pas rater ce soir sur France 2 à 22h15: Les colères de la Terre.
http://www.tele-news.org/article-33596051.html




Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 08/07/2009, 22:04
Message #20
CITATION(Jack @ 08/07/2009, 21:03) *
Ce reportage n'a rien à voir avec HAARP, mais avec le climat. A ne pas rater ce soir sur France 2 à 22h15: Les colères de la Terre.
http://www.tele-news.org/article-33596051.html



Raté ! unsure.gif ils le repasseront bien un de ces jours !

à part ça........... merci jack........... ça y est......... j'ai une raison de plus d'avoir les chocottes....... unsure.gif
Go to the top of the page
+Quote Post


2 Pages V   1 2 >
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 20/09/2018 - 07:10