webreader
3 Pages V  < 1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> L'uranium "appauvri" (La guerre nucléaire), "D'Hiroshima à Bagdad"

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/06/2011, 16:01
Message #21
La fixation de l'UA sur le placenta des femmes enceintes contrarie le processus de formation de l'embryon par division cellulaire, provoquant chez les nouveau-nés d'horribles malformations congénitales jamais rencontrées ou extrêmement rares.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 29/06/2011, 16:39
Message #22
Ainsi, de nombreux enfants naissent hydrocéphales ou sans tête, sans membres (comme les victimes de la thalidomide dans les années 1950), avec des organes manquants (sans yeux, sans nez, sans oreilles, sans cerveau, sans anus...), aveugles, avec de graves anomalies du coeur (absence d'oreillettes ou de valvules) ou des poumons, ou avec des organes à l'extérieur du corps (cerveau, intestins, estomac...). Chez les bébés irakiens nés en 2002, l'incidence d'anophtalmie (absence d'yeux) a été deux cent cinquante mille fois plus grande que l'occurrence moyenne. On retrouve les mêmes malformations chez les enfants des vétérans des guerres du Golfe et des Balkans de toutes nationalités. Lorsqu'une femme irakienne vient d'accoucher, ses premières paroles sont non pas "c'est une fille ou un garçon ?" mais "mon bébé est-il normal ?". En outre, les anomalies génétiques s'aggravant généralement d'une génération à l'autre, il faudra plusieurs décennies avant de pouvoir mesurer l'atteinte du génome. La prise de conscience de la condamnation des prochaines générations engendre le désespoir des populations touchées:

"Après que les Américains eurent détruit notre village et tué nombre d'entre nous, nous avons aussi perdu nos maisons et n'avons rien à manger. Mais nous aurions supporté ces misères, nous les aurions même acceptées, si les Américains ne nous avaient pas tous condamnés à mort. Quand j'ai vu mon petit-fils malformé, j'ai réalisé que mes espoirs en l'avenir avaient disparu pour de bon, * pire que le désespoir né de la barbarie russe, même si, à cette époque, j'ai perdu mon fils aîné, Shafiqullah. Mais, cette fois, je sais que nous faisons partie du génocide invisible que nous ont infligé les Américains, une mort silencieuse à laquelle -je le sais- nous n'échapperons pas."
(Jooma Khan, Afghanistan, mars 2003, cité par Mohammed Daud Miraki, Le Génocide silencieux venu d'Amérique, les produits du jardin, 2005). * C'est nous qui soulignons.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 04/07/2011, 01:15
Message #23
Des malformations similaires continuent d'apparaître depuis la catastrophe de Tchernobyl en 1986, celle de Bhopal, en Inde (1984), et l'utilisation de l'Agent Orange au Vietnam de 1961 à 1971. Le site de Bhopal n'a jamais été décontaminé de sa dioxine par le fabricant de pesticides Union Carbide (aujourd'hui Dow Chemical). L'Agent Orange (fabriqué par Monsanto, aujourd'hui l'un des principaux fabricants d'OGM) répandu au Vietnam, une arme de destruction massive qui avait fait des milliers de victimes parmi les soldats américains, continue de faire des ravages au Vietnam trente ans après la fin du conflit.

Photo: Bhopal et Agent Orange:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/07/2011, 17:46
Message #24
Il faut également prendre en compte l'ensemble des facteurs qui se combinent aux effets de l'UA pour provoquer des maladies graves: fumées toxiques libérées lors des bombardements de réacteurs, de centres d'études nucléaires (à Belgrade et en Irak), de complexes chimiques ou pétrochimiques (comme celui de Pancevo, en ex-Yougoslavie), des puits de pétrole incendiés... S'y ajoutent la malnutrition et les désastreuses conditions sanitaires des pays agressés, les stations d'épuration des eaux et les centrales électriques étant systématiquement détruites par les agresseurs, tout comme les hôpitaux. Les vétérans de la guerre du Golfe subissent également les conséquences des différents vaccins et médicaments que les autorités militaires ont testés sur eux.

Les populations victimes des bombardements sont de fait condamnées à vivre durant toute leur vie dans une véritable décharge radioactive !

Photos: Pancevo en ex-Yougoslavie ; guerre du Golfe:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/07/2011, 18:23
Message #25
La différence entre les vétérans des armées des pays agresseurs et les victimes civiles des pays agressés réside dans le fait que les troupes étrangères ont séjourné peu de temps dans les zones contaminées, alors que les populations victimes des bombardements sont généralement condamnées à vivre durant toute leur vie dans un environnement qui deviendra inexorablement de plus en plus radioactif.

En outre, les anciens combattants ont pu se constituer en associations pour tenter d'obtenir "réparation" dans leur pays, où ils peuvent se faire soigner, alors que les populations locales, parfois encore ignorantes des causes du mal qui les ronge, sont trop démunies pour se faire traiter, voire pour simplement soulager leurs douleurs. Les hôpitaux irakiens, quand ils n'ont pas été la cible des bombardements de l'alliance anglo-américaine, n'ont ni la capacité ni les moyens médicaux d'accueillir et de soigner toutes les victimes. Avant 1990, l'Irak avait les hôpitaux les plus modernes de la région et des médecins de très haut niveau (dont beaucoup ont été mystérieusement assassinés depuis 2003, comme de nombreux scientifiques et journalistes).

Photos: guerre du Golfe:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/07/2011, 18:50
Message #26
Le pire est à venir pour tout le monde

"Depleted uranium is a warcrime in progress"
(Pr Doug Rokke)


A la suite de la guerre de 1991, l'AIEA avait prévu un excès de un demi-million de morts en Irak. La contamination de l'environnement et des populations locales va continuer de s'amplifier. Avant 2003, certaines régions du sud de l'Irak (dont certaines zones horticoles et de cultures irriguées, rares dans ce pays aride) connaissaient déjà une augmentation de 700% des taux de cancer, de 400% du taux de malformations congénitales et de 350% par an de cas de leucémies, de déficiences immunitaires, de cataractes et de dysfonctionnements rénaux.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

vanille

Groupe: Membre.
Lieu : Montluçon

* 06/07/2011, 12:48
Message #27
Un témoignage impressionnant qui n'a même pas été relayé par les médias!



[i][size=5][color="#ff00ff"]Vanille
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 06/07/2011, 16:26
Message #28
Bonjour !
Ou si peu... Les grands medias ne parlent quasiment jamais des saloperies des armées, des nucléocrates, etc...
(Ce document -dont j'en suis à peu près de la moitié de la retranscription- est principalement connu dans les milieux anti-nucléaires et alternatifs...).

En fait, beaucoup de gens croient que l'uranium appauvri (UA) n'est pas très dangereux, puisqu'"appauvri"... Ce document démontre amplement le contraire.



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 14/07/2011, 18:06
Message #29
Les cas d'avortements spontanés et de mongolisme se multiplient, même chez des enfants nés de mères de moins de 25 ans. Pour chaque cas de cancer des tissus comme la leucémie, cinq cas de cancer solide devraient apparaître dans les dix à trente prochaines années. Dans un rapport inédit, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait prévu un excès de 500 000 morts en Irak, où plus de 1 million de projectiles à l'uranium appauvri ont été tirés en 1991, soit entre 350 (chiffre du Pentagone) et 800 tonnes d'UA (selon la fondation Laka d'Amsterdam). Plus de 10 tonnes d'UA ont été utilisées dans les Balkans, dont la plus grande partie au Kosovo, où un biologiste britannique a prévu 10 000 morts supplémentaires au cours des prochaines années. Une étude a fait apparaître des taux de radioactivité "des centaines de fois plus élevés que la norme" dans le sud-est de la Serbie. Selon une estimation du journaliste d'investigation Robert J. Parsons (2002), 3000 tonnes d'uranium auraient été utilisées en Afghanistan.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 14/07/2011, 18:24
Message #30
Depuis mars 2003, ce sont des milliers, voire des dizaines de milliers de tonnes de ce produit mortifère qui sont répandues sur l'Irak par les forces occupantes. La quantité de radioactivité lâchée sur l'ex-Yougoslavie, l'Afghanistan et l'Irak correspondrait à quatre cent mille fois celle d'Hiroshima - dont plus de deux cent cinquante mille fois sur le seul Irak à ce jour (Nichols, 2004). La totalité de cette pollution radioactive est dix fois plus importante que celle qui a été provoquée par les essais nucléaires aériens depuis les années 1940.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 14/07/2011, 18:49
Message #31
Au vu des conséquences de la première invasion de l'Irak en 1991, et compte tenu du fait que cette fois l'ensemble du pays a été touché par des bombardements à l'UA, en particulier les villes les plus peuplées, et que la quantité d'UA a été massive, peut-on prévoir combien d'Irakiens seront victimes de la guerre d'agression lancée en 2003 par l'alliance anglo-américaine et qui n'est pas près de s'arrêter ? Le génocide du peuple irakien, la destruction irréversible de son environnement, de sa culture et du berceau de la civilisation, commencé avec l'embargo en 1990, s'accélère dans l'indifférence générale, en raison du black-out quasi total des médias "incorporés" sur le sujet.

Photos: guerre en Irak:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 14/07/2011, 19:58
Message #32
Une aubaine pour l'industrie nucléaire: transformer les pays agressés en poubelles radioactives gratuites

L'usage militaire de l'UA est un débouché idéal pour l'industrie nucléaire, qui en produit chaque année 50 000 tonnes ; les stocks mondiaux actuels sont estimés à plus de 1,5 million de tonnes, dont 700 000 aux Etats-Unis. Les pays nucléarisés se débarrassent ainsi à bon compte de déchets dont le stockage est très coûteux, en faisant des pays attaqués de véritables "déchetteries radioactives" (Sara Flounders). D'autant que la demi-vie (dite "période") de l'uranium appauvri est de 4,5 milliards d'années (l'âge de la Terre !).
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 14/07/2011, 20:26
Message #33
Le Koweït aurait dépensé 14 milliards de dollars pour le "nettoyage" de son petit territoire.
Pour décontaminer vingt-trois de leurs chars, les Américains ont mis trois ans et dépensé 4 millions de dollars, alors que les cinq mille chars irakiens hautement radioactifs détruits pendant la guerre du Golfe sont restés sur le terrain, pour la plupart sur "l'autoroute de la mort", au sud de l'Irak.

Photos: chars irakiens:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 14/07/2011, 21:02
Message #34
En février 2003, les Etats-Unis ont refusé par avance tout nettoyage des sites qu'ils pourraient contaminer en Irak. Mais les dommages causés à l'environnement deviennent de toute manière rapidement irréversibles. En Afghanistan, des tempêtes de sable traversant le pays et la pollution consécutive des rivières et des fleuves, notamment la rivière de Kaboul et l'Indus, fleuve qui traverse le Pakistan et alimente les exploitations agricoles et les populations locales en eau potable, ont alarmé le corps médical. Des équipes de NBC (nucléaire-biologique-chimique) auraient très tôt été présentes en Afghanistan pour mesurer le niveau de contamination après les bombardements. Juste après un "tir ami", des équipes de reporters qui travaillaient aux côtés des militaires de la coalition ont été rapidement enlevées et enfermées dans un hangar. Dès octobre 2001, les médecins afghans signalèrent des décès rapides de victimes présentant les symptômes typiques d'une forte contamination à l'UA.

Photos: cartes et guerre afghane:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 31/07/2011, 04:16
Message #35
/
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/08/2011, 15:40
Message #36
Dans les centres d'expérimentation des pays occidentaux, les tests doivent avoir lieu en milieu confiné, la radioactivité est en principe soigneusement contrôlée et le personnel, soumis à une surveillance particulière. Pourtant, des incidents conduisent parfois au relâchement d'oxyde d'uranium dans l'atmosphère (à Gramat, en Ecosse, à Puerto Rico...). Et l'on trouve autour de nombreux sites (usines de production, centres d'essais, régions agressées, sans compter les mines d'uranium...) des taux de cancers et de leucémies anormalement élevés. Dans l'Indiana, un ex-champ de tirs d'essai d'obus à l'UA des années 1980 va être reclassé en "zone de sacrifice national", condamnée pour l'éternité. Pourquoi l'uranium "appauvri" devient-il un produit banal lorsqu'il est déversé par centaines de tonnes sur les pays agressés ?

Photos: centre d'essais nucléaires de Pontfaverger dans les Ardennes et celui de Gramat dans le Lot:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/08/2011, 16:16
Message #37
Il y a bien des armes de destruction massive en Irak !

Des milliers de ces projectiles sont disséminés à des profondeurs variables sur les zones bombardées. De nombreux enfants qui jouent avec les projectiles argentés ou leurs débris radioactifs restés sur le terrain meurent de leucémie, dont la période de latence n'est que de quelques années. En Europe, toute dispersion d'UA dans l'environnement est illicite. Le Pr Siegwart-Horst Günther, qui avait rapporté d'Irak un projectile à l'UA en Allemagne, fut menacé d'internement psychiatrique et condamné en 1994 à une amende de trois mille marks pour "mise en circulation de matériaux radioactifs faisant courir un risque pour la santé". Pour le Pr Major Doug Rokke, ancien chef du Projet pour l'uranium appauvri au Pentagone, vétéran de la Guerre du Golfe et chargé par Colin Powell du "nettoyage" de l'Arabie Saoudite et du Koweït en 1991, et aujourd'hui victime du "syndrome du Golfe", "L'Iraq est une déchetterie toxique."

Photo: le Pr Major Doug Rokke:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/08/2011, 16:48
Message #38
D'autres nouvelles armes de destruction massives de la panoplie américaine auraient été testées depuis 2003. "Moab", la bombe la plus puissante du monde (8 tonnes), l'une des plus meurtrières, produit un mini-champignon semblable à celui des bombes nucléaires. Les "mini-nukes" (dont la puissance peut équivaloir plusieurs fois la bombe lâchée sur Hiroshima) auraient été utilisées en Afghanistan. La bombe "E" (électromagnétique), non seulement détruit toutes les communications, mais peut être utilisée comme un gigantesque four à micro-ondes sur une grande surface, cuisant dans son périmètre d'action tous les êtres vivants comme des poulets (le four à micro-ondes n'étant qu'une application domestique de la version militaire mise au point par Raytheon ).

Photos: bombes Moab, E et Raytheon:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
Image attachée
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/08/2011, 17:24
Message #39
En outre, de nouvelles versions, plus sophistiquées et plus meurtrières que les précédentes, de bombes au napalm, au plasma (à effet de souffle), au phosphore, à fragmentation (qui peuvent contenir de l'UA), et d'autres armes toutes plus terrifiantes les unes que les autres auraient également été testées secrètement, comme le laisse supposer le nettoyage total (comprenant l'enlèvement du sol sur plusieurs mètres de profondeur), de certains quartiers de Fallujah (après que la "ville aux cent mosquées" eût été rasée en novembre 2004) et de l'aéroport de Bagdad (en mars 2003), déclarés zones interdites. L'utilisation de bombes incendiaires de type napalm a été confirmée par de nombreux témoins à Fallujah. [Cf. par ex. Dahr Jamail, http://esterrepublic.com/Archives/djamail9.html
L'utilisation d'un napalm "amélioré" (MK77) lors de l'invasion de 2003 a d'ailleurs été reconnu tout à fait officiellement par les officiels US.
[ www.stopusa.be/scripts/texte.php?section=BDBG&langue=&id=23836
Source: http://vadeker.club.fr/humanite/geopolitiq...ve_secrete.html
En annexe de l'article vous trouverez également une bibliographie exhaustive au sujet de l'uranium appauvri.]

Photos: bataille de Fallujah en Irak avec notamment des bombes au napalm et au phosphore:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/08/2011, 17:51
Message #40
Une arme de destruction massive en voie de banalisation

Les armes de destruction massive à l'UA, classées "conventionnelles" sont aujourd'hui fabriquées par un nombre grandissant de pays, douze connus à ce jour, dont Israël, la Turquie, la Russie, le Pakistan et la France. Deux mille cent essais ont été effectués sur le territoire français depuis 1987, dont un millier au centre de Gramat (dans les Causses sauvages du Lot, près du gouffre de Padirac et de Rocamadour) et à Bourges (Cher) en plein air. Les armées de près de cinquante pays, et tous les types de munitions de la panoplie des armes américaines en seraient équipés aujourd'hui. La plupart des armes en contiennent, des simples balles aux bombes "intelligentes" guidées par satellites, en passant par les obus, les missiles, et les ogives des bombes dites "bunker busters" (destinées à détruire les bunkers souterrains).

Photo: champ de tir radioactif de Bourges:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


3 Pages V  < 1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 19/09/2018 - 22:20