webreader
6 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Le pétrole

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 05/12/2007, 22:55
Message #1
Allez, pour remonter le moral de véronique cool.gif , voici la chronique d'une fin annoncée...

Selon l'ASP (Association for the study of paek ol and gas) les prévisions de production sont surévaluées pour des raisons boursières et politiques. Elle prédit que le pic pétrolier mondial se produira vers 2006 (c'est fait) et le pic gazier vers 2007 (on y est).

Le monde que nous connaissons est appelé à connaître dans un futur proche des changements radicaux. Notre civilisation (qui s'est développée en exploitant une source d'énergie facile à exploiter et à transformer) est sur le point d'affronter la plus grave crise qu'elle n'est jamais connue.

Cette crise c'est la fin de l'âge du pétrole. Une date ? Pour les plus pessimistes 2012/2017 et pour les plus optimistes 2020/2030.

La prévision classique "il reste assez de pétrole pour tant d'années" est faite en supposant que la consommation reste constante. Malheureusement, c'est loin d'être le cas. Ces dernières années, de nouveaux très gros consommateurs (la Chine et l'Inde principalement) sont apparus sur le marché.

Entre le début de l'exploitation du pétrole et sa fin, la production passe nécessairement par un maximum. C'est "le pic de Hubbert" du nom du géologue qui l'a calculé en premier. En 1956, il a prédit que la production de pétrole aux USA atteindrait son maximum aux alentours de 1970 avant de commencer à décroître. Evidemment tout le monde l'a ridiculisé. Et pourtant, il avait raison !!

Au fait, savez-vous qu'elle est la véritable puissance qui règne sur le monde ? Allez, je vous laisse chercher ! Un indice ? Bon d'accord ! C'est une multinationale qui a pour emblème une coquille Saint-Jacques...

Un bref (très bref) historique de cette multinationale. En un siècle la petite compagnie anglaise de transport pétrolier a fusionné avec l'exploitant Royal Dutch et est devenue l'un des principaux acteur du secteur. Répondant à une logique purement privée, ses dirigeants n'ont pas hésité à s'allier au IIIème Reich, à Abasha au Nigéria, ou au SLORC birman; les dictateurs étant toujours moins regardants sur les questions sociales et environnementales.

Aujourd'hui, la compagnie jure qu'elle respecte de hautes normes éthiques, mais ses promesses seront d'autant plus difficile à tenir que les tensions s'accroissent sur le marché pétrolier (et qui la contrôle ?).

Shell (ah, zut ! j'ai donné la réponse !), est aujourd'hui une multinationale comptant plus de 2000 filiales et sociétés rattachées, présente dans 143 pays et employant plus de 90 000 personnes. Elle reçoit 25 millions de clients par jour et réalise un chiffre d'affaires annuel de 179 milliards de dollars, ce qui, comparé au PIB des Etats la placerait en 24ème position mondiale.

Depuis le premier choc pétrolier de 1973/1974 (qui mis fin aux Trente glorieuses françaises), toutes les interventions militaires américianes peuvent être analysées à la lumière de la crainte du manque de pétrole bon marché. Ce fut d'ailleurs le pic de la production pétrolière américiane en 1970 qui permit à l'OPEP de prendre la main et de susciter ce premier choc, en même temps que la guerre du Kippour. Les Etats occidentaux tentèrent alors de reprendre le contrôle et de conjurer le spectre de la pénurie, moins par la sobriété énergétique que par l'activation des champs pétroliers de l'Alaska et de la mer du Nord.

En 1979, la révolution irannienne et le second choc pétrolier permirent à l'OPEP de reconquérir la préeminence tandis que les économies occidentales payèrent cher leur voracité, en pétrole, par la récession des années suivantes.

Au début des années 1980, la reconquête américaine sur les cours et les flux de pétrole passa par le financement et l'armement de Saddam Hussein pour gerroyer en Iran, et par la complicité acquise du roi Fahd en Arabie saoudite pour augmenter les exporations de brut vers l'Occident. Cela permis le contre-choc pétrolier de 1986, regain de la croyance occidentale en l'abondance pétrolière illimitée, continuation de l'avidité énergétique jusqu'aux guerres d'Irak (1991/2003) quels qu'en soient les morts (100 000 ? 300 000 ?), quels qu'en soient les coûts (100 milliards de dollars ? 300 miliards ?), quels qu'en soient les moyens (budget annuel du départment de la défense: 400 milliards de dollars).

Pendant les mêmes quinze dernières années, les multiples conflits des Balkans trouvent leur source et leur résolution dans la volonté américaine d'écarter la Russie des routes de transport du pétrole de la mer Noire et de la Caspienne vers les ports de l'Adriatique via la Bulgarie, la Macédoine et l'Albanie.

La géopolitique du pétrole autorise tous les pactes avec les islamistes, de l'Asie centrale jusqu'en Bosnie, toutes les connivences cyniques avec les terroristes, jusqu'au voyage de Tony Blair en Libye (mars 2004) pour permettre à Shell (tiens !) de remonter le volume de ses réserves aux prix de quelques centaines de millions de dollars. L'actuel projet américain de Grand Moyen-Orient, habillé de considérations humanitaires et démocratiques, n'est rien d'autre que la tentative de poser définitivement la main sur tous les robinets pétroliers de la région.

Plus de trente ans de souci pétrolier n'ont pas déssillé les yeux des dirigeants américains et européens sur la crise énergétique qui se profile à court terme. Malgré ce que disaient René Dumont et les écologistes dès la campagne présidentielle de 1974 (déjà !!) les gouvernements des pays industrialisés ont continué et continuent à croire au pétrole bon marché quasi inépuisable (au détriment du climat et de la santé humaine, détraqués par les émissions de gaz à effet de serre) plutôt que d'organiser la décarbonisation de leurs économies.

Cependant, le choc pétrolier qui s'annonce avant la fin de la décennie ne ressemble pas aux précédents. Cette fois-ci, la partie n'est plus, seulement, géopolitique, elle est géologique. En 1973 et 1979, la pénurie était d'origine politique, décidée par l'OPEP. Puis il y eut restauration de l'offre. Aujourd'hui, ce sont les puits eux-mêmes qui déclinent. Même si les Etats-Unis parvennaient à imposer leur hégémonie sur tous les champs pétroliers du monde (hors Russie) leur armée et leur technologie ne pourront rien contre la déplétion prochaine du pétrole conventionnel.

Il nous reste de toute façon trop peu de temps pour remplacer un fluide aussi bon marché à produire, aussi énergétique, aussi facile d'emploi, de stockage et de transport, aux utilisations aussi multiples et réinvestir en moins de dix ans 100 000 milliards de dollars dans une autre source d'abondance qui n'existe pas.



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 05/12/2007, 23:44
Message #2
mon homme dit que tu m'en veux ........... si c'est le cas, tu n'hériteras pas !! laugh.gif laugh.gif

je"sais" tout ça......... mais quand tu écoutes (ou que tu lis) des débats sur ce sujet, ils disent tout et son contraire, ils sont tous experts et à la fin tu ne sais plus qui/que croire ! blink.gif

perso, j'aurai plutôt une vision pessimiste de l'avenir.....vous l'auriez deviné !! mais cet avenir, il est pour quand? est ce qu'on garde nos vieux tacots en attendant de s'équiper en chiens de traineaux ou en chevaux ? pour le chauffage, bcp d'entre nous ont déjà commencé avec le bois, mais pour le reste..........on devrait peut etre commencer à faire des stages de bucherons, boulangers, potagers, basse-court ......... étudier comment vivaient les gens au 19e siècle.....bonsoir l'angoisse sad.gif

allez papounet, trouve nous un petit message optimiste, stp biggrin.gif
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 06/12/2007, 15:52
Message #3
Y'aura bientôt plus de pétrole et c'est pas sur qu'on est des idées ! (Sardou s'est trompé !)



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 06/12/2007, 16:04
Message #4
Alors là, c'est trop dur !! Apprendre, comme ça, qu'on héritera pas !! huh.gif huh.gif

Puisque c'est ça, moi qui pensais te dire d'avoir confiance en la "sagesse humaine", bon... lis donc mon post sur les Britanniques premiers pollueurs aériens qui font voler des avions vides !!! angry.gif angry.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 06/12/2007, 21:35
Message #5
c'est bien ce que je dis, si on a pas de nouvelles idées, il faudra bien reprendre certaines des anciens......
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 09/12/2007, 00:01
Message #6
Attends Véronique, il y a un journaliste, Jérome Bonaldi (...), qui avait sorti un livre: il y prédisait que notre moyen de locomotion serait le...cheval!
http://www.evene.fr
Boh et puis quoi? A mon avis ça ne serait pas négatif! happy.gif




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 09/12/2007, 10:12
Message #7
Double emploi, transport et fourniture d'engrais 'le fumier de cheval est excellant surtout pour les rosiers !"

D'une façon général, en m'éloignant un peu de l'histoire strico sensu du pétrole, nos grands-parents, disons nés après 1900, on vu l'arrivée du train, de la voiture, de l'avion de l'électricité... Puis, avec la génération des années 50/60, la généralisation du téléphone (en 1963, il fallait attendre un an pour l'avoir et cela coûtait un million de l'époque soit, 10 000 francs), de la télévion (une chaîne noir et blanc puis deux...), d'une agriculture intensive et donc pas chère, idem pour la fourniture de viandes diverses et variées élevées en batteries... Dans les années 1990, la voiture électronique et informatisée, l'ordinateur, l'ordinateur portable, le téléphone portable, les consoles de jeux, le gps (pourtant on voyageait bien avant)...

Tout cela en 100 ans (trois générations) et grâce au pétrole !! Mais, en contrepartie nous avons plus détruit notre environnement que depuis l'apparition de l'homme sur terre, enfin disons Homo sapiens sapiens, 30 000 ans (3 millions d'années pour l'Austrolopithèque).

Alors, avons-nous besoins de tout cela et toujours de plus, pour vivre heureux ? mellow.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 09/12/2007, 20:17
Message #8
Tout le dilemme de notre société de consommation est là ! Sans forcément revenir à la bougie, nous devons moins consommer sinon on va vers l'explosion ou l'implosion. Nous consommons la capacité de 7 fois de ce que la planète peut fournir ou renouveler. Nous l'épuisons sans vergogne.
Pour s'en sortir il y a la décroissance (voir plusieurs articles à ce sujet sur "anarchie23)
Beaucoup de particuliers commencent ou sont prêts à faire ce pas (utilisation raisonnable de matériaux renouvelables, économies d'énergies, etc)
Néanmoins, les plus grands dévoreurs d'énergies sont les industries et ce vilain système qui s'appelle capitalisme.
L'analyse in fine est que malgré la volonté individuelle de décroissance, çà ne suffira pas et que nous ne ferons pas l'économie d'une révolution (écologique mais aussi et surtout économique et sociale) pour que les générations futures (pour parler un peu comme les écolos) aient encore un peu d'air pur ! (voir http://anarchie23.centerblog.net: billets sur la décroissance)

La Creuse peut être un bon labo pour çà, non. Cet été, il y a eu (voir toujours sur "anarchie23" (désolé pour la pub intempestive) le billet "les objecteurs de croissance") à ce sujet le rassemblement des Objecteurs de Croissance au Villard près de Royère qui abordait ces questions.

A Véronique: on me reproche souvent de ne parler que de vilains mots en "isme" (anarchisme, marxisme, capitalisme, libéralisme, etc...) ; c'est pas tout à fait vrai ! D'ailleurs, très prochainement
nous parlerons des agro-carburants, nouvelle arme et bizness à double tranchant du capitalisme soit disant indépassable et triomphant.... Foutaise, évidemment.

En "décroissant", nous pourrions revenir à une société plus humaine, non ?



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 09/12/2007, 23:39
Message #9
CITATION
A Véronique: on me reproche souvent de ne parler que de vilains mots en "isme" (anarchisme, marxisme, capitalisme, libéralisme, etc...) ; c'est pas tout à fait vrai ! D'ailleurs, très prochainement
nous parlerons des agro-carburants, nouvelle arme et bizness à double tranchant du capitalisme soit disant indépassable et triomphant.... Foutaise, évidemment.

En "décroissant", nous pourrions revenir à une société plus humaine, non ?

ceci concernait une discussion précise......... je ne suis pas contre de parler "d'ismes", mais je souhaiterais qu'après il y ait des propositions concrètes !

je crois aussi que les bio-agro-carburants sont dangereux........ risques de famines pour les uns, d'envolée des prix de l'alimentation pour les autres, d'appauvrissements des terres pour tous, enfin une merde encore plus grande que celle d'aujourd'hui.

la décroissance, j'en entends parler depuis qq temps..........est ce réellement possible de manière "dirigée" ? pour nos pays riches, peut être va-t-elle finir par s'imposer d'elle même, mais peut on expliquer ce "concept" aux pays émergeant ?
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/01/2008, 07:58
Message #10
Pour la première fois de son histoire, hier à New-York, le pétrole a atteint le prix de 100 dollars le baril (67,93 euros).

Image attachée

Ce record "s'explique" par deux facteurs (?): l'escalade de la violence au Nigéria, premier producteur de brut africain et la crainte d'une nouvelle chute des réserves américaines de produits péroliers.

Cependant, l'émergence de la Chine de l'Inde du Brésil rend le nombre de consommateurs toujours plus nombreux pour un produit dont les réserves naturelles ne sont pas infinies !!

Jean-Marie Chevalier, directeur du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières, s'attend plus ou moins brève échéance à des niveaux de prix de 100, 120 voire 150 dollars."

Je commence à être inquiet pour les sportifs pratiquant les "Loisirs verts" !!!

huh.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/01/2008, 11:02
Message #11
Petite chronlogie d'une disparition annoncée !

1970 : Le prix officiel du pétrole saoudien est fixé à 1,80 dollar le baril.

1974 : Premier choc pétrolier dû à l'embargo de l'OEP pendant la guerre du Kippour. Le prix du baril épasse les 10 dollars.

1979 : Révolution iranienne. Deuxième choc pétrolier. Le baril dépasse les 20 dollars.

1980 : Guerre Iran-Ira. Le baril est alors à 30 dollars. Il atteindra les 39 dollars en 1981.

sept/oct 1990 : Guerre du Golf. Courte montée au-dessus des 40 dollars.

sept 2004 : "Inquiétudes diffuses et variées". Le baril atteint les 50 dollars.

juin 2005 : Toujours des "inquiétudes". Le baril est à 60 dollars.

août 2005 : L'ouragan Katrina frappe le Golf du Mexique et ses champs pétrolifères faisant passer le barilau-dessus de 70 dollars.

sept 2007 : "Inquiétudes". Le baril dépasse les 80 dollars.

oct 2007 : Baisse des stocs américians. Le baril, lui, monte et arrive aux 95 dollars.

nov 2007 : Des "inquiétudes...", le baril est à 98 dollars.

janvier 2008 : La barre des 100 dollars est franchie...

A suivre... bah oui, il y aura une suite,



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/01/2008, 12:57
Message #12
Cela n'a pas tardé...

AFP, 12 heures 34.

Le prix des carbrants (essence, gazole, fioul domestique) pourrait augmenter de 3 à 4 centimes (*) le litre à la mi-janvier a averti l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

Pour ceux qui voudraient établir un comparatif, cela équivaut à une augmentation de 1,96 à 2,62 de nos bons vieux "francs" !!



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 02/02/2008, 08:34
Message #13
Réunis vendredi 1er février à Vienne, les membres de l'OPEP ont décidé de maintenir à leur niveau actuel (29,67 millions de baril par jour) la production d'or noir. Si la consommation reculait et les prix avec, le cartel pourrait décider une baisse de la production, le 5 mars, lors de son prochain sommet.

Certains membres de l'OPEP ont beau s'inquiéter de l'envolée des cours, ils constatent que l'économie a résisté au choc du baril qui a franchi la barre des 100 dollars début janvier. Ils n'ont d'ailleurs jamais encaissé autant. Selon le département américain de l'énergie, qui pense que le baril sera au-dessus de 85 dollars au cours du premier semestre même en cas de maintien de la production, l'OPEP a engrangé 558 milliards de dollar (375 milliard d'euros) en 2007 contre 200 milliards en 2002.

Le royaume saoudien arrive en tête (160 milliards de dollars), suivi des Emirtas arabes unis (52 milliards), de l'Iran (47), du Nigéria (46), du Koweït (45), de l'Algérie (42), du Venezuela (40), et de l'Angola (36), tandis que l'Iraq encaissait 31 milliards. Ce qui donne 1160 dollars de revenu par habitant en moyenne, mais 24 282 dollars pour un Quatari et 338 dollars pour un Nigérian.

En 2008, la manne pourrait atteindre les 692 milliards de dollars (+24%).



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 02/02/2008, 19:39
Message #14
Pffffffffff, que veux tu répondre à ça !
moi, j'm'en fout.......... je vais échanger mon auto contre un ou deux chevaux....... mon chauffage au gaz contre du bois et du solaire et pis.................... on verra bien ohmy.gif

ba mince, je cherchais les bonhommes jaunes "d'avant"........mais ils sont partis.......j'aimais bien celui qui .........comment dire........ avait les yeux qui tournaient dans tous les sens !
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 11/03/2008, 11:42
Message #15
Il semble que plus personne ne rouspéte mais... l

Le baril de pétrole vient d'atteindre les 108 dollars à New-York. Outre le prix des carburants et des produits pétroliers qui n'est pas près de baisser, ce sont tous les produits manufacturés qui devraient augmenter !



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 11/03/2008, 11:51
Message #16
Sans oublier tout ce qui est à base de pétrole: plastiques, vêtements, bouffe...euh...

J'étais à l'affut en janvier/février sur les prix du baril et j'avais posté dans le forum que c'était le moment d'acheter...il était à 85$ le baril et j'en avais profité pour faire remplir ma cuve (normalement elle dure 4 ans, pour la production d'eau chaude).




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 11/03/2008, 19:36
Message #17
Bonsoir ! Le pétrole va continuer d'augmenter, c'est inéluctable... jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus.
Je me rappelle, il y a quelques années: certains disaient: "quand le litre sera à 5 francs, il y aura la révolution". Tu parles ! Y'a rien eu du tout et il est presque à 10 francs (1,50€)

Mon hypothèse: le pétrole de plus en plus cher jusqu'à épuisement et remplacement de celui-ci progressivement par les agro-carburants (tout aussi craignos, voire plus) jusqu'à la mise en place de nouvelles énergies qui sont pas encore tout à fait au point, hormis l'électricité (hydrogène, etc...)

C'est parti dans cette direction, non ?



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 11/03/2008, 20:47
Message #18
cela se pourrait bien......... en attendant ce sont tjrs les mêmes qui trinquent ! tiens papounet, ça fait longtemps.........
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 12/03/2008, 00:01
Message #19
Les pétroliers font des stocks et font gonfler artificiellement les prix du pétrole, car il n'est pour l'instant pas rare.
Disons qu'il va y avoir un beau gâteau avec l'explosion du train de vie de la Chine...
Paraît-il que si les chinois avaient le même train de vie que nous les occidentaux, ils épuiseraient les ressources pétrolières de la planète en 2 ans!




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 23/04/2008, 06:53
Message #20
Là, c'est pas la p'tite bête qui monte, qui monte...

100 dollars le 3 janvier 2008,

108 dollars le 11 mars 2008,

Et... 118 dollars à New-York le 21 avril 2008, à suivre...



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post


6 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 22/07/2018 - 07:57