webreader
 
Reply to this topicStart new topic
> La Terre s'épuise

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 04/02/2008, 16:12
Message #1
La Terre s'épuise. Et l'homme n'est pas peu responsable. C'est le constat des Nations Unies après une grande enquête sur l'état environnemental de notre planète. 1400 scientifiques ont ausculté pendant 5 ans la faune, la flore et le climat et ont conclu à l'urgence de la situation. Résultat : un rapport de 550 pages et une batterie de chiffres. Le premier constant, c'est que les animaux sont en danger : 30% des amphibiens, 23% des maminfères et 12% des oiseaux sont simplement menacés d'extinction.

Les océans et les mers ont vu leur population de poissons décroître de 5%. Les sources d'eau douce risquent aussi de disparaître de la surface terrestre : un grand cours d'eau sur dix s'assèche chaque année. La belle bleue perd sa surface verte : 73 000 km2 de forêts s'évanouissent chaque année, l'équivalent d'1/7 du territoire français.

Les sols sont surexploités car selon l'étude de l'ONU les terres produisent 40% en plus, comparé aux années 1980. Un épuisement accéléré par une démocratie galopante de l'espèce humaine : en 20 ans, la planète a gagné 34% de nouveaux habitants, pour atteindre les 6,7 milliards.

Des sous-sols fatigués et des nappes phréatiques en souffrance sont des facteurs qui ne laisseront aucune chance à la vie humaine. Les famines, sous-nutrition et la dégradation des ressources en eau font déjà des victimes : 10 millions d'enfants meurent avant l'âge de 10 ans et 3 millions d'êtres humains succombent à cause des eaux contaminées par les maladies (choléra, dysentrie...).

L'exploitation exagérée des richesses et donc le réchauffement climatique résultant de ces activités économiques sont là encore pointés du doigt. Pour sortir de l'asphyxie, l'ONU appelle les pays riches à réduire leurs émissions en CO2 de 60% à 80% d'ici 2050. Si l'homme ne change pas son comportement, c'est tout simplement un sixième de l'humanité qui risque de suivre le destin des forêts et de la banquise : disparition pure et simple.

Ceci est un bon condensé des différents thèmes abordés dans cette rubrique "Environnement", avec la même conclusion : changer de comportement ou se préparer à disparaître.



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 04/02/2008, 16:24
Message #2
CITATION(papounet @ 04/02/2008, 16:12) *
Ceci est un bon condensé des différents thèmes abordés dans cette rubrique "Environnement", avec la même conclusion : changer de comportement ou se préparer à disparaître.

pourquoi les gens ni croient pas ?
ou plutôt......... pourquoi les dirigeants de ce monde ni croient pas et/ou ne font rien ????
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 04/02/2008, 16:38
Message #3
Le monde est un peu comme un navire lancé sur son erre. Arrive un moment ou même si l'on prend conscience du danger et même si l'on donne un coup de barre, il y a un délai de latence pendant lequel le navire file tout droit ! Les dirigeants, les hommes en général ont-ils bien saisi l'Enjeu vital face aux enjeux mercantiles ? En ont-ils la volonté ? Il n'est jamais facile de remettre en question son petit confort et ses petites compromissions !

Qui osera franchir le Rubicon ? Et crier une nouvelle fois : Alea jacta est !



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 04/02/2008, 16:41
Message #4
c'est sur............. il faut mieux crier SAUVE QUI PEUT angry.gif
Go to the top of the page
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 18/12/2018 - 18:44