webreader
2 Pages V   1 2 >  
Reply to this topicStart new topic
> Conférence de Rome de la FAO, la crise alimentaire

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 11:24
Message #1
Comment le monde assurera-t-il sa sécurité alimentaire, alors que la demande explose, que les prix s'affolent et que le réchauffement climatique complique toute volonté d'augmenter la production ? La question est discutée lors de la conférence internationale de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui se déroule du 3 au 5 juin à Rome (Italie).

A l'occasion de ce sommet, la Banque mondiale annoncera qu'elle met 1,2 miliard de dollars sur la table. Mais elle ne les mettra pas à disposition de la FAO, l'hôte de cette conférence, qui gérait autrefois 40% de ses projets de développement agricole. Elle adressera le chèque au coordinateur des Affaires humanitaires de l'ONU, John Holmes, dans le cadre d'une stratégie globale d'intervention qu'annoncera ce matin le secrétaire général des Nations unies Monsieur Ban Ki-moon. L'Arabie saoudite ne fera pas davantage confiance à la FAO. C'est au Programme alimentaire mondiale (PAM), l'agence chargée d'acheminer les secours, qu'elle remettra les 500 millions de dollars qu'elle destine aux populations les plus touchées par la hausse des denrées agricoles.

Des faits qui en disent long sur la perte de crédibilité de l'agence technique des Nations unies fondée en 1945 pour lutter contre la faim et promouvoir le développement agroalimentaire du tiers-monde.

En novembre dernier, une commission internationale d'experts mandatée par les pays membres épinglait durement cette agence dirigée depuis quatorze ans par un Sénégalais de 70 ans, Jacques Diouf : bureaucratique, sclérosée, sans stratégie globale ni vision de l'avenir, ni projet ambitieux.


Et pendant ce temps...

Image attachée



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 03/06/2008, 12:15
Message #2
"Le choc des photos" avec Papounet!
Bon, moi je vais de ce pas me pendre...




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 12:23
Message #3
Nonnnnnn... et puis, ce n'est pas cela qui va arranger les choses !!



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 03/06/2008, 12:46
Message #4
Oui eh bien avec Véronique on sera 2 à plus être ici! Et toc!
Ca va lui faire un choc quand elle va voir tous les nouveaux sujets...




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 12:52
Message #5
Justement... on a Véronique qui est volontaire pour prendre en charge tout ce qui est baisse de moral, déprime... et, très certainement, aussi la pendaison !!



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 03/06/2008, 12:53
Message #6
Oui mais...ne risques-tu pas quelque part la strangulation avec elle? rolleyes.gif




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 12:58
Message #7
Pufff... elle aime ça ! wink.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 13:27
Message #8
La FAO élabore 350 petits "projets d'urgence" par an, pour moitié en Afrique. Il s'agit de répondre aux catastrophes et d'aider à la réhabilitation de l'agriculture. Au lendemain du tsunami de décembre 2005 qui a dévasté l'Asie du Sud-Est, elle a envoyé des semences dans la région. Mais du fait de la centralisation des décisions, de la lenteur de ses procédures et de l'inexpérience de son personnel sur le terrain, les semences sont parvenues sur place trop tard pour être utilisées durant la campagne agricole ou n'ont pas atteint les communautés auxquelles elles étaient destinées.

Pour le président du Sénégal, Abdoulaye Wade, "il faut éliminer la FAO et transférer ses moyens et ses compétences au Fonds international de développement agricole (Fida)", une petite institution financière basée à Rome et dont Ban Ki-moon a inauguré le nouveau siège. Le Fida a le mérite d'avoir inventé et développé le microcrédit au Bangladesh dans les années 1980 et de préconiser une approche basée sur de petits projets agricoles et sociaux relayés par les communautés rurales.

Dans la foulée, le président Wade accuse la FAO de prélever 20% pour frais de fonctionnement sur chacun des projets placés sous sa tutelle alors que la prise en charge moyenne est moitié moindre dans le système onusien.

Dans les années 1970, la FAO était une agence respectée pour l'excellence de ses départements scientifiques qui produisaient des analyses et mettaient en oeuvre des projets faisant autorité. Aujourd'hui, mis à part la lutte contre les criquets pélerins et contre la peste bovine "elle se borne à compiler des connaissances déjà connues qu'elle diffuse auprès de public non spécialisés", relève le rapport de la commission.

Dans le domaine de la nutrition, 75% des experts interrogés estiment que l'Unicef, l'OMS et le PAM ont une approche plus dynamique.

"Je ferai de l'eau en Afrique la priorité de mes priorités", déclarait Jacques Diouf au journal le Figaro, au lendemain de son élection en novembre 1993. On peine, aujourd'hui, à trouver sur ce continent quelque projet d'envergure d'irrigation et de distribution de l'eau !



Image attachée



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 03/06/2008, 14:51
Message #9
Bonjour ! Toutes ces grandes instances (Banque Mondiale, FMI, etc) ne sont que les plus gros magouilleurs de la planète. Elles prennent à qui pour soit-disant donner ou redistribuer à qui ? Ont-t-elles jamais parlé de distribution égalitaire des richesses ? Bien évidemment jamais !

Je n'ai aucune confiance en ces méga-structures faisant semblant de "réguler" le monde.



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 16:23
Message #10
Hélas Alayn, hélas... trois fois hélas !!

Selon les prévisions, il sera nécessaire de doubler la production agricole d'ici 2050, au regard de la croissance démographique et de l'évolution des habitudes alimentaires. Avec l'élévation du niveau de vie, la consommation de viande augmente et donc les besoisn en céréales pour nourrit le bétail également. En Europe et selon la Commission, l'UE pourrait dans les dix ans augmenter sa production de céréales de 50 millions de tonnes (256 millions en 2007). Elle envisage d'en gagner 38 millions par une hausse de 1% des rendements par an, le reste provenant d'hectares supplémentaires. La jachère pourrait être supprimée.

Hélas encore hélas, les hommes n'ont rien compris et ne tirent aucun enseignement des signes avant-coureurs de la catastrophe annoncée ! Alors, bon... produisons, produisons, supprimons la jachère...



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 03/06/2008, 20:17
Message #11
CITATION(papounet @ 03/06/2008, 12:52) *
Justement... on a Véronique qui est volontaire pour prendre en charge tout ce qui est baisse de moral, déprime... et, très certainement, aussi la pendaison !!

heu............ je ne crois pas que je choisirai la pendaison comme solution ultime ! c'est un truc de mec !!
je pencherai plus pour un suicide collectif...... dans lequel j'emmènerai les principaux responsables de ma déprime ! suivez mon regard !
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 03/06/2008, 20:19
Message #12
Houla...ça va alors être dur le suicide par la strangulation de groupe!




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 20:21
Message #13
Heu... c'est bizarre mais je crois bien être visé !! huh.gif



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 03/06/2008, 20:27
Message #14
ouais,ouais papounet !....... mais je n'imaginais pas par strangulation.......... plutôt par un raid dans la cave de papounet........morts par over-dose ou par noyade !!! laugh.gif laugh.gif
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/06/2008, 20:33
Message #15
J'suis partant ! Tous à la cave !!!

Image attachée



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 03/06/2008, 20:34
Message #16
Pas mal ton smiley Papounet! thumbsup.gif




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 04/06/2008, 07:17
Message #17
Merci Jack...

Après cette intermède, nécessaire pour détendre l'atmosphère, revenons au sujet qui nous préoccupe,

Les émeutes contre la "vie chère" ont fait prendre conscience (?) qu'il fallait produire plus et vite. Selon les projections 2007 du Food and Agricultural Policy Research Institute (Fapri), un centre de recherche américain, le monde aura besoin de 200 millions de tonnes de céréales supplémentaires dès 215 (il en a produit 2,1 milliards en 2007).

Pour produire plus, deux leviers existent : l'augmentation des surfaces et celle des rendements. Selon la FAO, il y a 1,5 milliard de terres cultivées à l'échelle mondiale, et 4 milliards de cultivables. Avec plus ou moins de potentiel néanmoins, car celles cultivées aujourd'hui sont les meilleures et les plus accessibles.

"Il est certes possible d'augmenter le nombre de terres cultivées, mais cela se fera au détriment des forêts ou des pâtures, des surfaces importantes pour le stockage du carbone et la biodiversité", explique Bruno Dorin, chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad). Tout cela est donc question d'arbitrages. "Les pâtures servant à l'alimentation animale, ne vaut-il pas mieux laisser brouter le bétail que de cultiver des céréales pour le nourrir ?", interroge l'économiste. Deux autres points font également question : le développement des agrocarburants et la culture des OGM.

Dans un autre sujet, il était question de la découverte d'une tribu d'Indiens préservée dans la forêt amazonienne. J'exprimais ma crainte sur le faible, très faible poids qu'ils représentaient face à l'appétit (suicidaire) du toujours plus. Les propos tenus ci-dessus font craindre le pire, oui : Rasons les forêts pour produire des céréales !!


Image attachée



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 04/06/2008, 16:10
Message #18
tout d'abord, la photo qu'à mis papounet est "monstrueuse de vérité" ........ pas besoin de légende ni de commentaire.

quant à la suite, on a encore la preuve que notre monde va droit dans le mur........ encore et toujours, comme si nos décideurs ne pouvaient plus reculer ni même freiner .......... seules des catastrophes en série (naturelles ou d'origines humaines) pourront stopper cette course folle...... mais ce sera trop tard !
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 04/06/2008, 20:03
Message #19
CITATION
la photo qu'à mis papounet est "monstrueuse de vérité"

Tu as trouvé les mots qu'il fallait Véronique!




Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 06/06/2008, 14:33
Message #20
Au terme de trois jours de débats, le sommet de la FAO s'est achevé hier soir à Rome par l'adoption difficile d'une déclaration finale mentionnant différentes stratégies de lutte contre la faim, sans se prononcer sur la question des biocarburants ni des subventions agricoles.

Cette déclaration, sans engagements concrets, appelle à une augmentation de la production alimentaire, une levée des restrictions commerciales sur les produis agricoles (tarifs douaniers...) et de nouvelles recherches sur la question controversée des biocarburants.

Les chiffres d'organisations internationales comme le Fonds monétaire international (FMI) montrent que la demande accrue en biocarburants contribue à hauteur de 15 à 30% dans la flambée actuelle des prix. La déclaration finale ne tranche pas la question, se contantant d'appeller à examiner les "défis et opportunités" posés par les biocarburants, dont des pays comme le Brésil ou les Etas-Unis sont de gros producteurs.

Le texte se prononce également pour la fourniture de semences et d'engrais aux petit producteurs et la levée des restrictions sur la circulation des biens agricoles. L'Argentine a regretté que la déclaration finale ne mentionne pas le rôle des subventions agricoles accordées notamment par les Etats-Unis et l'Union européenne, qui jouent selon Buenos Aires un rôle majeur dans l'augmentation des prix alimentaires.

La spéculation sur les prix des produits alimentaires, l'utilisation croissante de cultures pour la production de biocarburants, l'augmentation des prix du pétrole ont également contribué à aggraver la crise, ont jugé divers spécialistes à l'occasion du sommet.

Voilà, voilà....



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post


2 Pages V   1 2 >
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 20/09/2018 - 04:41