webreader
2 Pages V   1 2 >  
Reply to this topicStart new topic
> Le vent nous porte sur le système, Ou comment être anti-nucléaire sans devenir pro-éolien

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 13/09/2009, 16:38
Message #1
Voici la note de lecture de Cédric à propos de ce texte, écrit par EPR, et diffusé par la CNT-AIT, et publié dans le numéro de cet été de "Creuse-Citron", le journal de la Creuse libertaire:

NUCLEAIRE ET EOLIENNES INDUSTRIELLES

Nous avons déjà exposé les raisons de notre opposition aux éoliennes industrielles (cf. Creuse-Citron, n°16 et 17). Un texte détaillé vient enfin de paraître (1), qui dit l'essentiel sur la question. Son sous-titre exprime clairement le point de vue adopté: "comment être anti-nucléaire sans devenir pro-éolien".

Une première partie du texte revient sur divers aspects de l'industrie nucléaire, parfois rarement évoqués: citons notamment le nucléaire co-émetteur de gaz à effet de serre ou les conséquences des lignes à très hautes tensions ; mais aussi l'impossible démantèlement des centrales en fin de vie ; ou la multiplication des programmes de préparation à un "accident majeur" de type Tchernobyl en France.

Le texte analyse également la possibilité d'une relance du programme électro-nucléaire mondial, et en tout cas français, dont les signes se multiplient ces derniers temps.

Dans la deuxième partie du texte, directement consacrée aux éoliennes, l'auteur, comme il le dit lui-même, met "un pied dans les aspects techniques", mais sans oublier que ces aspects restent secondaires, et que la question principale est politique.

Nous pouvons donc lire une synthèse détaillée des insurmontables problèmes techniques des éoliennes (en l'occurrence, d'une part l'absolue différence d'échelle entre le niveau de la consommation contemporaine et les possibilités de production de l'éolien ; et, d'autre part, l'irrémédiable faiblesse du "facteur de capacité ou de charge" des éoliennes, dû à l'intermittence du vent) ; mais ce n'est là qu'une étape pour parvenir au véritable sujet du texte: "l'idéologie citoyenniste de l'éolien".

Le texte éclaire en effet la fonction principale de ces machines: non pas produire de l'électricité, mais bien constituer un alibi idéologique commode.

Cet alibi est bien sûr très utile aux grandes firmes de l'énergie et du nucléaire, pour faire oublier ou accepter leur "coeur de métier", et leur responsabilité centrale dans le désastre écologique en cours.

Mais il est aussi indispensable aux groupements pseudo-critiques définis fort justement non comme antinucléaires, mais bien comme "alternucléaires" (le réseau Sortir du nucléaire, Greenpeace, les Verts, etc.).

"C'est bien un "autre nucléaire" que demande le Réseau, en ce sens qu'il ne milite pas réellement pour sa sortie mais pour la cessation graduelle et indéfinie de son usage". L'exemple nous en est donné par le "scénario Négawatt", qui promet une sortie du nucléaire grâce aux "énergies renouvelables et aux économies d'énergie"... d'ici 2050.

(1) "Le vent nous porte sur le système. Ou comment être anti-nucléaire sans devenir pro-éolien", Collectif libertaire anti-nucléaire amiénois, 32 p, avril 2009, CNT-AIT, 8, rue des Cordeliers, 80000 Amiens.
Le texte est disponible, version papier, auprès de "Creuse-Citron".
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 13/09/2009, 17:25
Message #2
SUITE de la note de lecture de Cédric:

Pour les divers citoyennistes, " la production électrique n'est jamais envisagée comme une question que se pose un certain type de société mais comme une question naturelle à laquelle il importe d'apporter la réponse réaliste".

Les éoliennes, comme les dérisoires économies d'énergie continuellement invoquées, servent essentiellement à figurer (de façon fort peu vraisemblable) une telle réponse "réaliste".

Et "réaliste" veut dire ici "qui évite à tout prix de remettre en cause le cadre existant" en se cantonnant aux aspects techniques.

Il est désormais difficile d'ignorer l'accumulation de problèmes contradictoires et insurmontables que rencontre la société. Mais bien que tout appelle de manière évidente une critique et une remise en cause radicale, rien ne semble plus effrayant ou impossible à nos contemporains.

A cette situation très inconfortable, l'idéologie, la fausse conscience, apporte son habituel et douteux réconfort. Il ne faut donc pas s'étonner que toutes ces improbables solutions techniques remportent un succès persistant et quasi général: ce n'est pas tellement qu'on y croit, c'est qu'on a un besoin vital de ce genre de calmants, devant une angoisse et des contradictions effectivement écrasantes.

La dernière partie du texte revient sur la question centrale: aucune critique sérieuse du nucléaire et du reste n'est possible sans remettre notamment en cause la production ininterrompue de nouveaux besoins par le capitalisme industriel. Ce qui revient ni plus ni moins à remettre en cause l'organisation sociale présente dans un de ses fondements les plus profonds: "Une critique pertinente de l'électricité et de l'énergie en général ne saurait être autre chose que la critique d'une société pour laquelle produire massivement de l'énergie est une nécessité vitale".

Le texte dégage enfin une autre conclusion d'importance.
Même si les énergies renouvelables et compagnie étaient réellement un moyen de sortir du nucléaire, ou d'atténuer le dérèglement climatique (ce qu'elles ne sont pas), la question politique fondamentale, la question du pouvoir, resterait entière, irrésolue: qui exerce le pouvoir de décision, sur cela comme sur le reste ?

Et donc: qui, en face, contraindra l'Etat français à arrêter le nucléaire, alors que celui-ci est consubstantiellement, fanatiquement, nucléariste.

Seul un mouvement social extrêmement puissant et conscient pourrait imposer un tel arrêt (quelles qu'en soient les formes techniques).

Si un tel mouvement en arrivait là (ce qui est aujourd'hui difficile à imaginer), il aurait de fait commencé à remettre en cause la confiscation du pouvoir de décision par la machinerie étatique et ses cliques. Bref, il aurait commencé une révolution.

On peut éventuellement le déplorer, mais il semble irréaliste d'imaginer qu'un arrêt du nucléaire (ou un ralentissement sérieux de l'effondrement écologique général) puisse se produire par une autre voie que celle-là.

CEDRIC

On peut aussi suggérer de lire "Le Grenelle et son environnement. Notes sur l'écologisme d'Etat et le capitalisme vert", Collectif contre la société nucléaire, 12 p, Paris, 2008.
Egalement disponible auprès de "Creuse-Citron".
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 19/09/2009, 22:39
Message #3
Eh eh...ayé!!! J'ai tout lu!!! tongue.gif

Bon ben pas facile tout ça!

- Une observation: Que représente le dessin sur la cheminée? (3ème photo)

- Pour le gaz à effet de serre: je ne sais pas si nous émettons réellement du gaz à effet de serre!!! (ben oui, vous ne rêvez pas...il est possible de se poser cette question!)

- Il y a un gros business qui gravite effectivement autour de l'électricité. Exemple: les gens semblent découvrir la géothermie. C'est ni plus ni moins une pompe à chaleur toute bête!...qui existe depuis le choc pétrolier de 70. Grâce au crédit d'impôt, bien des foyers investissent des sommes énormes, 15.000 euros par exemple pour certains, pour un système air-air, air-eau, géothermie verticale, etc.
L'avantage est d'économiser. Le calcul est simple: en général pour 1 watt consommé, la pompe restitue 3 watts, plus ou moins car cela dépend des technologies. Dans tous les cas la dépendance à l'électricité est parfaite. De plus, comme l'électricité va énormément augmenter à partir de 2012, je vous laisse imaginer le gain réel pour le consommateur...
Même le bois est concerné. Par exemple les chaudières à flamme inversée. Intéressantes! Elles font réaliser une importante économie de bois grâce à un super rendement supérieur à 90% (parfois 94%). Pour moi, seul bémol que l'on ne voit inscrit nulle part: la consommation électrique: selon les machines elle varie entre 500 et 1000 watts!
En réalité tout est pensé pour que nous consommions un maximum d'électricité, que nous en soyons le plus dépendants possible.

L'ultime aide serait d'en accorder une à ceux qui désirent produire chez eux et pour eux de l'électricité. Pas impossible que je me frotte à l'éolien. Mais savez-vous que l'on peut produire de l'électricité avec simplement 2 bidons en plastique, quelques bouts de bois, un alternateur récupéré dans une casse et quelques pièces diverses?





Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 20/09/2009, 00:20
Message #4
Bonsoir ! J'admet que ce texte est un peu ardu mais, à mon avis, d'une grande valeur ! Courez vite chez Optical ! (arf !)

La "décalcomanie" (arf !) Jack, sur la tour de la 3ième photo n'est, à mon avis qu'un pis-aller, un trompe-l'oeil (en gros, çà représente un enfant accroupi dans un monde virtuel...arf !). Ca ressemble à un tag subventionné sur un mur d'HLM dans une banlieue censé faire oublier l'horreur... (arf !) Ca va pas plus loin... cachons la misère derrière un dessin... et quelques couleurs...

Tout comme l'éolien industriel n'est qu'un cache-sexe de l'électro-nucléaro-EDFiant + le tombage dans le panneau (ou l'accrochage aux pales des éoliennes d'écolos-bobos -arf !), ce que démontre et explique principalement ce texte, après une première partie impitoyable démontant cette entreprise mortifère qu'est le nucléaire.

Oui, le nucléaire génère du gaz à effet de serre (certes indirectement) ne serait-ce que par les transports de matières radioactives.
Cette question est d'ailleurs tout l'enjeu du débat actuel, relayé par par exemple actuellement le Réseau "Sortir du nucléaire" dans leur nouvelle campagne: "Ni nucléaire ni effet de serre !" (J'ai reçu la plaquette ce matin ! Qui comporte aussi néanmoins la manif prochaine pour la fermeture de Fessenheim en Alsace, près de Colmar, la première centrale nucléaire construite en France).

Sinon, voui, même avec un simple ruisseau et un peu d'ingéniosité, on peut fabriquer de l'électricité...



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 20/09/2009, 08:47
Message #5
CITATION
Oui, le nucléaire génère du gaz à effet de serre (certes indirectement) ne serait-ce que par les transports de matières radioactives.

Non, ce n'est pas ça que je sous-entendais...est-ce que le gaz à effet de serre a réellement une incidence aussi négative qu'on le dit?

CITATION
La "décalcomanie" (arf !) Jack, sur la tour de la 3ième photo n'est, à mon avis qu'un pis-aller, un trompe-l'oeil (en gros, çà représente un enfant accroupi dans un monde virtuel...arf !).

Ce que je vois:
- une pyramide cassée en haut, elle-même composée d'un ensemble de pyramides
- à son sommet, le soleil ou quelque chose en fusion (ou en symbole illuminati l'½il de Lucifer)
- un enfant (nu!) verse de l'eau à priori pure à partir d'un coquillage
Le dessin ne dit pas sous quelle forme arrive l'eau au bas de la pyramide...

Je trouve cela de très mauvais goût...si quelqu'un a une idée d'un possible autre message qui voulait être diffusé...
Pour ceux qui ne connaissent pas les symboles Illuminati, allez faire un tour dans le sujet en question: http://www.creusois.com/forums/index.php?showtopic=906
Cela me fait penser qu'il faut que je continue ce sujet! (comme tant d'autres)




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 22/09/2009, 00:13
Message #6
Bonsoir ! Suite à un contact avec l'auteur du texte qui m'a demandé gentiment d'effacer ma retranscription, voici un lien PDF, fourni par lui-même, où se trouve l'intégralité du texte:

(Plus facile à lire aussi, avec les notes en bas de pages, imprimable et tout et tout)
Il doit m'envoyer également prochainement un nouveau lien du texte avec ses propres illustrations.

N'hésitez pas à ouvrir ce PDF: il contient la version intégrale du texte, et en plus, plus lisible que ce que j'avais fait et commencé.
Fichier(s) joint(s)
Fichier joint  Pdf_A4_Marc.pdf ( 807.12KO ) Nombre de téléchargements: 187
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 22/09/2009, 00:38
Message #7
Bonsoir ! Voici un autre document, annonçant un débat public à Paris, envoyé par l'auteur du texte lui-même:
Fichier(s) joint(s)
Fichier joint  Prospectus26septt09.pdf ( 130.66KO ) Nombre de téléchargements: 149
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 22/09/2009, 00:53
Message #8
CITATION(Jack @ 20/09/2009, 09:47) *
Non, ce n'est pas ça que je sous-entendais...est-ce que le gaz à effet de serre a réellement une incidence aussi négative qu'on le dit?


Ce que je vois:
- une pyramide cassée en haut, elle-même composée d'un ensemble de pyramides
- à son sommet, le soleil ou quelque chose en fusion (ou en symbole illuminati l'½il de Lucifer)
- un enfant (nu!) verse de l'eau à priori pure à partir d'un coquillage
Le dessin ne dit pas sous quelle forme arrive l'eau au bas de la pyramide...

Je trouve cela de très mauvais goût...si quelqu'un a une idée d'un possible autre message qui voulait être diffusé...
Pour ceux qui ne connaissent pas les symboles Illuminati, allez faire un tour dans le sujet en question: http://www.creusois.com/forums/index.php?showtopic=906
Cela me fait penser qu'il faut que je continue ce sujet! (comme tant d'autres)


Bonsoir ! Par rapport au gaz à effet de serre, je sais pas. Pfiou... On nous raconte tellement n'importe quoi aussi (catastrophisme écolo...)

Pour ce qui du dessin sur la centrale (3ième photo de ce topic, prise à Cruys Meysse) je pense que c'est juste du décor...peintro-nucléocrate pour "atténuer" la misère et effectivement pas terrible. Est-ce ça a un rapport avec les symboles des Illuminati ? Idem: j'en sais rien ! (arf !) J'y vois même plutôt perso une espèce de gloubilboulga holiste... (ourf !)
C'est à mon avis un peu comme la peinture sur les HLMs... (essayons d'atténuer et de cacher l'horreur...)



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 22/09/2009, 07:26
Message #9
Ah oui j'oubliais: la grande pyramide est composée de 33 petites pyramides... encore un chiffre clé.

Alayn va falloir que tu m'expliques comment on fait un dessin aussi précis rien qu'avec le hasard.




Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 22/09/2009, 22:26
Message #10
CITATION
Pour ce qui du dessin sur la centrale (3ième photo de ce topic, prise à Cruys Meysse) je pense que c'est juste du décor...peintro-nucléocrate pour "atténuer" la misère et effectivement pas terrible. Est-ce ça a un rapport avec les symboles des Illuminati ? Idem: j'en sais rien ! (arf !) J'y vois même plutôt perso une espèce de gloubilboulga holiste... (ourf !)
C'est à mon avis un peu comme la peinture sur les HLMs... (essayons d'atténuer et de cacher l'horreur...)

Tiens, je viens de trouver ce site sur les peintures murales:
http://www.trompe-l-oeil.info/Trompeloeil/classification.htm
http://www.trompe-l-oeil.info/Murspeints/
http://www.trompe-l-oeil.info
Très intéressant! Et on ne tombe pas dans cette horreur peinte sur cette cheminée...faut interpréter les choses!




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 23/09/2009, 03:22
Message #11
CITATION(Jack @ 22/09/2009, 08:26) *
Ah oui j'oubliais: la grande pyramide est composée de 33 petites pyramides... encore un chiffre clé.

Alayn va falloir que tu m'expliques comment on fait un dessin aussi précis rien qu'avec le hasard.


Bonsoir ! J'en sais rien ! (arf !) Les grands manitous du nucléaire ont peut être appelés un peintre Illuminati... (ourf !)



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 23/09/2009, 08:03
Message #12
C'est la seule cheminée qui est peinte ou il y en a d'autres?
Autant certaines statues Illuminati municipales indignent les gens, autant ce truc est totalement passé inaperçu! Je n'ai rien trouvé sur Google à propos de cette peinture.




Go to the top of the page
+Quote Post

EPR

Groupe: Membre

* 23/09/2009, 16:50
Message #13
[quote name='Jack' date='20/09/2009, 09:47' post='18857']
Non, ce n'est pas ça que je sous-entendais...est-ce que le gaz à effet de serre a réellement une incidence aussi négative qu'on le dit?


Sur le dérèglement climatique, sans aucun doute. Le problème est réel et grave. Mais je pense qu'il faut bien voir, au-delà, en quoi ce problème réel sert les intérêts du pouvoir : comment celui-ci, en France du moins, plébiscite ainsi le recours à un nucléaire soi-disant neutre à cet égard (beau mensonge d'Etat puisqu'il n'y a pas, techniquement, d'exploitation nucléaire possible sans couplage avec l'énergie thermique, et donc augmentation de l'effet de serre ) ; comment surtout le pouvoir entretient, par le biais du réchauffement climatique, une atmosphère de catastrophe permamente (on le voit ces jours-ci, dans une moindre mesure, avec les grippe A) propice au maintien de notre soumission (le livre essentiel sur le sujet est celui de Semprun et Riesel , "Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable). Le drame, c'est que la seul issue au problème climatique résiderait dans un large mouvement d'émancipation des conditions de production actuelles, et donc dans la fin de la soumission générale. Elle ne semble pas être pour demain, mais il faut faire ce qu'on peut pour y contribuer.
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 23/09/2009, 21:05
Message #14
CITATION
Sur le dérèglement climatique, sans aucun doute.

Bonsoir et bienvenue EPR!
Attention...faut jamais dire sans aucun doute avec moi! wink.gif
Mais je te rassure: bien sûr qu'il y a un bidouillage climatique pas très naturel!
Mais si le CO2 n'était qu'un masque?...qui cacherait une montagne?
Bon, je vais faire un sujet sur le CO2, sinon on va être HS.




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 25/09/2009, 00:25
Message #15
Bonsoir ! Voici la nouvelle version de ce texte: "Le vent nous porte sur le système" avec les illustrations de l'auteur lui-même: bonne lecture !
Fichier(s) joint(s)
Fichier joint  brochure_A5.pdf ( 452.15KO ) Nombre de téléchargements: 168
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

pascal03

Groupe: Membre

* 05/10/2009, 19:46
Message #16
Bonsoir,

J'habite dans le département voisin, l'allier, je suis porte parole d'un collectif d'associations, 29 aujourd'hui, qui essayées de se faire entendre concernant l'impact de l'éolien industriel.

Je suis réguliérement contacté par des habitats de chez vous, concernant des projets sur la creuse, mais malheureusement je suis très pris pour les renseigner. Vous avez l'air d'être au fait de la problèmatique éolienne, pourriez vous me mettre en contact avec des associations de la creuse pour transmettre les coordonnées.

Des creusois son venus sur une réunion organisée il y a une semaine sur l'allier, commune de chazemais, pour demander de l'aide, je leur est dit OK pour organiser une réunion chez eux quand il seront près, donc si vous avez des infos plus précises que celle que j'ai actuellement.

Combien de projets sur la creuse à votre connaissance, est ce que tout est aussi peu transparent que chez nous, les promoteurs et bureaux d'études sont-ils de connivences comme chez nous ?
Avez vous des infos sur le sujet.

Merci d'avance de vos réponses

Cordialement

Pascal

Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 06/10/2009, 07:30
Message #17
Bonjour Pascal03,
en fait les gens contactent surtout une asso parcequ'une éolienne c'est pas très esthétique, non?

Ce que je ne comprends pas, c'est cette facilité qui consiste à dire: oui je veux consommer de l'électricité, mais sans éolien, sans centrales nucléaires à côté de chez moi, etc.
Déjà à la base il faudrait que les gens prennent bien conscience de ça. Ensuite il faudrait qu'ils fassent la chasse au gaspi via entre autres les ampoules basse consommation, surtout à leds.
Mais s'ils essayaient d'être indépendants au niveau électrique, ils verraient que le simple convecteur ne mérite qu'une chose: la poubelle.

Sinon que les promoteurs magouillent, ça c'est pas impossible. Mais ici le terrain n'est pas très cher, on n'a pas de grande ville, et peu de population...




Go to the top of the page
+Quote Post

pascal03

Groupe: Membre

* 12/10/2009, 13:07
Message #18
Bonjour Jack,

L'hestétique d'une éolienne étant subjective, je préfére laisser cela à l'appréciation de chacun.

Je ne souhaite pas polémiquer, mais je voudrais juste apporter quelques rectifications concernant la démarche de la plus part des citoyens qui juge que l'éolien industriel à sa place, mais pas n'importe ou, et pas n'importe comment.
Actuellement sur le bilan 2008 d'edf, notre pays exporte 81.4 TWH, importe 34.8TWH, à donc un solde positif de 46.6TWH, nous sommes donc en surproduction. Pour info un TWH correspond à 1 milliard de KWH
Notre collectif prône la mise en place du scénario NEGAWATT, qui consiste non pas à en parler, mais consiste à agir pour réduire par quatre nos émissions de CO². Disponible sur le net ou m'en faire la demande.

Vous n'êtes pas sans le savoir, le sénat viens de voter le grenelle II, qui prévoit le classement ICPE pour les éoliennes industrielles, il semble que l'impact industriel de l'éolien est enfin reconnu.
Les espaces réellement nécessaire à l'implantation d'éoliennes industrielles de 150 m de haut pâles comprises, est beaucoup plus important que ce qui est défini actuellement dans le cahier des charges des zde. J'en veux pour preuve l'ICPE.
Le coût de l'éolien industriel pour les contribuables français sera d'ici 2020 de 100 milliards d'euros, payés sur la facture d'électircité, très loin des chiffres fantaisistes de l'ademe.

Techniquement, le niveau de production d'une éolienne industrielle de 2 MW, 150m de haut, dans nos départements, la creuse et l'allier, sera au mieux de 20%, ce qui demandera, lors de pics de consommations, la prise de relais par des centrales thermiques, information transmise par l'académie des technologie, rapport de novembre 2008.
La cre, commission de régulation de l'énergie, stipule clairement:
Les filiéres à production non garantie ne permettent pas d'éviter la construction de centrales supplémentaires qui produisent de l'énergie garantie, indispensables pour satisfaire à tout instant la demande. A titre d'exemple: TRE évalue à 25% de la puissance installée la puissance substituée par un parc éolien de 10GW réparti de façon homogène sur le territoire Français continental. Rapport du journal officiel de la république Française du 27 Juillet 2006.
Actuellement notre collectif propose aux responsables politiques de revoir la distribution des aides au développement des ENR. comme vous dites, il faut jeter les radiateurs électriques,nous disons oui, mais malheureusement petit problème: les moyens manquent à ceux qui se chauffent à l'électricité. Pour réabilité un logement, le prix moyen, en France est de 25 à 35000 euros, compris les ouvertures, l'isolation, le système de chauffage. L'état aide ceux qui peuvent déjà financer de telle sommes, ils ne sont pas les plus nombreux.
Il faut ensuite faire le ménage au niveau des entreprise qui distribuent et installent des ENR, exemple: un kit solaire thermique, eau chaude sanitaire de 300L, avec panneau, régulation, ballon et ensemble hydraulique, est vendu en moyenne entre 6000 et 8000 euros à un particulier, avectva 5.5%. Un installateur à la possibilité de l'acheter entre 1300 et 1500 euros HT, comment fait-il pour aller juqu'a 8000 euros ? il utilise la subvention qui est censée faire baisser les coûts, donc aucun contrôle de l'ademe et du gouvernement, donc c'est le citoyen qui paie.

Le rapport de l'académie de médecine est très clair: nous devons mettre en avant le principe de précaution qui fait parti de notre constitution, donc l'académie propose une distance minimum de 1500 m des habitations, ensuite elle dit dans son rapport:
-Pour l'homme, l'éventualité de nuisances, notamment sonores, induites par le fonctionnement de ces engins à été minimisée, et son appréciation spécifique n'a pas été réglementée.
-L'étude expérimentale de leur audibilité et de leurs effets sur l'homme ou l'animal exige des laboratoires très sophistiqués, en raison de leur grande longueur d'onde et de l'énormité des intensités qui doivent être générées pour qu'ils soient perceptibles.
-Aux intensités auxquelles on les retrouve dans les sites industriels les plus bruyants, les infrasons, à peine audibles, n'ont aucun impact pathologique prouvé sur l'homme, au contraire des fréquences plus élevées du spectre auditif. Ce n'est que dans les explosions, naturelles ou générées par l'homme, qu'ils peuvent avoir une part de responsabilité dans les lésions souvent létales observées. Au-delà de quelques mètres de ces engins, les infrasons du bruit des éoliennes sont très vite inaudibles. Ils n'ont aucun impact sur la santé de l'homme.
Comme vous pouvez le constater, cette académie dit en préambule qu'elle ne dispose pas de moyen de mesurer l'impact des infrasons sur l'homme, mais dit que les infrasons n'ont aucun impact sur la santé humaine. Le rapport de la FED, 206 pages, regroupe des rapports du monde entier laissant apparaitre des liens de santé publique avec les éoliennes industrielles, en particulier avec les infrasons. Je peux vous transmettre le rapport sur demande.
Un point très important , la création d'emplois locaux, quasi nulle, pourtant pour stimuler une région et maintenir les populations il faut investir dans l'emploi local. Non seulement l'éolien n'apporte pas d'emploi local, mais semble probable qu'il engendrera une baisse du tourisme évidente autour des parcs, donc sera vecteur de perte d'emploi dans le tourisme.
Un point peu important au yeux des promoteurs et des élus: la perte de valeur foncière pour les riverains, une réalité condamné par les tribunaux, l'affaire de TIGNE.
Un point fort intéressant: le démantélement des éoliennes industielles. Les contrats signés actuellement par les propriétaires terriens qui mettent leur terrain à disposition des promoteurs, laissent appaitre une clause qui pose un problème considérable. Le transfert du bail emphithéotique à une tierce personne, laisse entrevoir en cas de défaillance du gestionnaire du parc, l'obligation au propriétaire de démanteler les éoliennes qui se trouvent sur ces terrains. Le coût actuellement connu, transmit par maïa éolis, est de 230 000 euros par éoliennes. Aucun propriétaire ne pourra financer ce montant. Ils signent actuellement des contrats sans avoir connaissance de cette réalité, nous devons les informer.
Pour conclure, les promoteurs éoliens, sont loin d'être un modéle de transparence. Dans l'allier, deux affaires sont en train de sortir, implicants B.E et promoteur, délit de collusion, ensuite ces gens, crées un climat très particuliers dans nos petits villages de campagnes, nous recensons de plus en plus de délits de prises illégalles d'intérets par nos élus. Nous pouvons considérer que ceux-ci sont "stimulés" par les promoteurs.
Se sont toutes ces "anomalies" qui nous impose un devoir citoyens, informer les populations.
Pardonnez moi la longueur du message, mais ce sujet ne peut pas être traité simplement d'un revers de manche, car il implique le devenir de nos territoires, nos choix de sociétés, pour nous, mais aussi pour nos enfants.

Cordialement






Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 12/10/2009, 13:23
Message #19
Tout ce que tu dis est vraiment très intéressant Pascal03!! thumbsup.gif

Pour parler du panneau solaire "eau chaude" , j'ai installé il y a quelques mois ce système et j'en suis très content (avec ballon 300L).
Comment quasi toujours, c'est sans le crédit d'impôt... du coup cette installation complète m'est revenue à 2500 euros (en tenant compte de tout)!




Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 13/10/2009, 01:53
Message #20
Bonsoir ! Et bienvenue à toi Pascal 03 !
A mon sens, la principale problématique posée ici dans ce topic et dans le texte d'EPR (outre une critique pertinente du nucléaire) est que l'éolien industriel est généré par des industries ou des gros capitalos type Total-ement dégueulasse, ou par EDF lui-même afin de se donner une bonne conscience.
Qu'également, bon nombre "d'écolos" tombent dans ce panneau en louangeant l'éolien, sans voir qu'il est industriel et de plus supervisé par presque les mêmes que l'industrie nucléaire.

Tout ceci est le nouveau paradigme et miroir aux alouettes de ce que l'on appelle le capitalisme vert: c'est surtout çà qui est critiqué. C'est du moins mon avis.

Pour exemple, je suis passé récemment dans la vallée du Rhône et c'est véritablement devenu une mode de mettre quelques éoliennes près des centrales nucléaires (Pierrelatte, Cruas, etc...) POUR FAIRE CROIRE qu'on produit propre.

Pour ce qui est des projets de construction de fermes éoliennes en Creuse, il y en a plein ! (Ils sont recensés dans un topic sur les éoliennes ouvert par Papounet ici-même sur ce forum (rubrique "Ecologie" me semble-t-il...)

Il y a par exemple un projet du côté de Chambonchard (à la frontière de l'Allier), supervisé par TOTAL ! Au-delà de l'esthétisme -même si une éolienne, çà peut sembler plus beau qu'une centrale nucléaire-, c'est véritablement une hypocrisie totale ! Un pis-aller ! Une exploitation de l'idée que l'on pourrait toujours consommer autant avec des énergies renouvelables -le développement durable comme disent les écolos-bobos-. Bref, une nouvelle manne pour le système capitalo.

De +, le texte "Le vent nous porte sur le système" démontre que l'éolien industriel n'est qu'un leurre technologique, produisant assez peu de KWHs pour des investissements colossaux. Et démontre et démonte encore bien d'autres choses (cette société de consommation effrénée, etc...)

Sans vouloir polémiquer, le projet NEGAWATT (proposé par le Réseau Sortir du Nucléaire, soyons clairs) défend en fait mordicus les éoliennes industrielles (et est largement critiqués à juste titre dans le texte "Le vent nous porte sur le système" tout comme Greenpeace.)
Il manquerait plus qu'on nous prône ici le Pacte Hulot... Hulot financé par "T'Es Fin", Bouygues, Total and co...

Je pense sincèrement qu'il est urgentissime de bien relire très attentivement ce texte "Le vent nous porte sur le système" !

La critique essentielle est sur l'éolien industriel fomenté par un capitalisme qui essaye de repeindre ses horreurs en vert, celle du nucléaire bien entendu et aussi celle d'une société gaspilleuse, épuisant la planète et la polluant et la recherche d'un autre mode de consommation moins outrancier, décroissant véritablement et plus égalitaire.

Pour arriver avec l'éolien au taux actuel de consommation ne serait-ce qu'électrique, il faudrait une éolienne tous les 5 km sur tout le territoire !



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


2 Pages V   1 2 >
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 17/01/2018 - 23:41