webreader
 
Reply to this topicStart new topic
> Prison en feu à Vincennes (tant mieux !), Contre les centres de rétention !

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 23/06/2008, 01:19
Message #1
Bonsoir ! C'est une "exclu" que je vous livre ici. Elle est poignante, accablante, terrible ! Elle nous a été envoyée par Marie-Christine du groupe "Pierre BESNARD" de la Fédération Anarchiste. (que je salue et remercie)

RETOUR DU CRA (Centre de Rétention Administratif) de VINCENNES EN FEU !

"De retour de Vincennes, alors que je m'étais rendue au CRA sur appel du 9ième collectif des sans-papiers à 15 h, nous avons entendu des hurlements de la part des détenus et ensuite des flammes ont commencé à surgir d'une fenêtre qui venait d('être brisée.

D'énormes fumées noires jaillissaient d'un bâtiment latéral. Nous étions une cinquantaine de soutiens et nous gueulions aux flics: "Assassins, libérez les sans-papiers, collabos !".

Au bout d'une heure, les flammes qui sortaient de la fenêtre brisée devenaient plus importantes et brûlaient le toit en bois du bâtiment. Devant nous, sur le balcon qui longeait le bâtiment, se déroulait une course de flics avec des extincteurs "de salon" qui essayaient de l'extérieur de circonscrire les flammes devenues énormes. La situation était d'autant plus risible qu'avec une petite cuillère d'eau, ils auraient eu la même efficacité qu'avec ses extincteurs qu'ils ne savaient manifestement pas utiliser.

Alors que le feu embrasait tout le toit, nous gueulions de libérer les prisonniers. 2 flics maintenaient la porte d'entrée fermée. (celle par où l'on passe lorsqu'on vient rendre visite à des "détenus"). De tout leur corps, ils s'appuyaient sur cette porte et nous nous interrogions pour savoir si les sans-papiers avaient été évacués.

Au bout d'1h et demi que nous assistions à ce spectacle incroyable (une prison se détruisait sous nos yeux !) 2 camions de pompiers sont arrivés et les flics ont commencé à nous repousser.

Un manifestant qui s'approchait près d'eux pour demander des nouvelles des détenus, s'est pris une décharge de lacrymo en plein visage à 10 cm de l'engin que brandissait un flic en colère par notre persévérance à les traiter de "SS, collabos, assassins !".
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 23/06/2008, 02:02
Message #2
Beija du 9ième collectif a pu contacter un détenu qui lui a dit qu'ils avaient été évacués (au bout de 2 heures d'incendie) dans le gymnase du centre puis dans la cour. Ils devaient être allongés par terre, au milieu des fumées (l'air était irrespirable, même pour nous qui pouvions nous éloigner des flammes), des verres explosés à la chaleur, et pour ceux qui ne restaient pas calmes, c'était les bombes lacrymos et les coups violents de la part des flics.

A ce propos, l'un des manifestants serait mort, tant il a été battu.

Les détenus contactés sur les portables, de l'intérieur et malgré les fumées et les coups, nous demandaient de ne pas les abandonner et de dénoncer leur situation.

Une quinzaine d'ambulances sont arrivées au centre, autant pour les voitures de police (que nous avons encore insultés au passage), des ambulances de la Croix Rouge et un hélicoptère qui serait intervenu, nous ne savons pas très bien pourquoi...

Avec cette procession d'intervenants qui prenaient leur temps, avec l'arrivée de quelques huiles policières, nous avons été de nouveau repoussés par les flics... bombes lacrymos, courses, sommations, etc...

La circulation des badauds du dimanche a été perturbée et chacun derrière ses vitres nous demandait les raisons de toute cette agitation !

Refoulés à nouveau, alors que les flics reprenaient leur manoeuvre d'encerclement, nous avons émigré vers l'entrée du centre. Une forte odeur de brûlé et de lacrymo nous suivait. Arrivés devant le centre, le ballet des cars de flics, ambulances, journaleux qui interrogeaient les "zélus" battait son plein, alors qu'ils n'avaient aucune nouvelle des sans-papiers à l'intérieur.

"Z'avaient rien vu, rien entendu, mais pouvaient tout dire"... d'ailleurs aux infos, l'incendie du centre n'était qu'une anecdote sans lendemain !

Nous étions révoltés lorsqu'à un moment donné, nous avons demandé calmement aux flics de libérer les sans-papiers pour qu'ils ne meurent pas brûler. Ils ont répondu qu'ils obéissaient aux ordres et qu'ils n'avaient pas la possibilité d'évacuer ces personnes en danger !

Les ordres... pour obéir aux ordres, hier soir, ils ont déjà laisser mourir un sans-papier ! (d'où ce déclenchement d'un incendie dans la prison).

Bien amicalement et excusez ma colère. C'est un évènement que, pour ma part, je n'oublierais jamais de ma vie !".

Marie- Christine du groupe "Pierre BESNARD" de la Fédération Anarchiste.

Photo: Le Centre de Rétention Administratif (CRA) de Vincennes:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 23/06/2008, 12:39
Message #3
Effectivement, ils ont annoncé cet incendie (criminel probablement) ce matin sur France-Inter.




Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 23/06/2008, 12:46
Message #4
quelques images également sur FR3 ......précisant que la gène aucasionnée par les manifestants avait permis la fuite de 12 internés.
Go to the top of the page
+Quote Post

mowgly

Groupe: Membre.
Lieu : En exil

* 23/06/2008, 13:41
Message #5
Salut!
C'est bien, la lucha sigue!!!
Cette année, on a créé sur la fac un RESF, et ça marche à mort. D'ailleurs on a de plus en plus de cas d'étudiants sans-pap' qui viennent nous voir. La CIMADE a dispensée deux formations administratives sur la fac, ouvertes à tous, militants ou pas...
C'est dingue que l'Histoire ne suffise pas à mettre en garde, parce que il y a comme une impression de déjà vu...
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 23/06/2008, 13:50
Message #6
salut le jeune !

c'est quoi RESF ?
Go to the top of the page
+Quote Post

mowgly

Groupe: Membre.
Lieu : En exil

* 23/06/2008, 13:54
Message #7
CITATION(véronique @ 23/06/2008, 14:50) *
salut le jeune !

c'est quoi RESF ?


Re-Salut! (la vieille?!?)
En fait c'est littéralement Réseau Education Sans Frontières
www.educationsansfrontieres.org
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 23/06/2008, 14:00
Message #8
heuuuuuuu la vieille....... j'aime pas trop, on ne se connait pas, alors..........

ok pour resf...... je vois !
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 23/06/2008, 14:03
Message #9
Ah oui, car si vous vous connaissiez, ce serait pas très gentil! rolleyes.gif




Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 23/06/2008, 14:10
Message #10
si on se connaissait je pourrais l'accepter ....... j'ai le sens de l'humour..... parfois !!

mais là....... c'est un peu trop tôt....... quand je lui aurai mis une fessée, ou que je l'aurai reçu à ma table, par exemple, enfin quand nous aurons fait connaissance, on verra !! ce "jeune" (ce mot n'a rien d'une insulte) doit à quelque chose près avoir l'âge de mon grand, alors .........
Go to the top of the page
+Quote Post

Jack

Groupe: Webmaster
Lieu : Banize

* 23/06/2008, 14:13
Message #11
Ouais, va finir dans la même cellule qu'Alayn le p'tit! laugh.gif
Au fait, il sort quand Alayn?




Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 23/06/2008, 14:20
Message #12
il a du faire la fête tout la nuit !! que voulez-vous mon pôv' mossieu..... sont pas sérieux ces jeunes !! laugh.gif laugh.gif
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 24/06/2008, 04:57
Message #13
Bonjour ! (dring ! c'est l'heure !) Le feu a été allumé par des détenus sans-papiers suite à la mort de l'un d'entre eux tabassé par un keuf. Tout est parti de là.

Ces centres de rétention sont de véritables camps de concentration: on y enferme des sans-papiers avant de les expulser dans des charters.



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 26/09/2017 - 08:51