webreader
3 Pages V  < 1 2 3  
Reply to this topicStart new topic
> Camille PISSARRO, Doyen des Impressionnistes (1830/1903)

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 11/07/2008, 05:49
Message #41
"Etang A Montfaucault":
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 11/07/2008, 05:54
Message #42
"L'Arc En Ciel":
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 21/09/2013, 13:25
Message #43
Dessin de Camille PISSARO:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/02/2014, 23:25
Message #44
Camille PISSARRO un compagnon anarchiste...

Camille PISSARRO, né le 10 juillet 1830 et mort le 13 novembre 1903, connu comme peintre, l'est moins comme anarchiste.

Photo: Camille PISSARRO:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 06/02/2014, 13:13
Message #45
Il passe son enfance aux Antilles danoises où ses parents possèdent une quincaillerie. A 12 ans, il part étudier en France. De retour chez ses parents, il travaille dans leur commerce.
Critique envers "leur vie bourgeoise", il part, en 1852, avec un ami au Venezuela où il séjourne deux ans. Il peint. Revenu dans sa famille, il finit par renoncer au commerce.

Photo: Camille PISSARRO:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 06/02/2014, 13:26
Message #46
En 1855, à Paris, aux Beaux-Arts, l'apprentissage académique ne lui convient pas ; il s'intéresse à la peinture de ceux qui s'en éloignent par les thèmes, comme Jean-François MILLET qui dépeint la vie rurale, ou par l'esprit de liberté tel qu'il émane des toiles de Jean Baptiste Camille COROT dont il est l'élève.

Photos: Jean-François MILLET ; Jean Baptiste Camille COROT:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 08/02/2014, 00:39
Message #47
Entre 1859 et 1861, dans des académies suisses, il rencontre Claude MONET, Auguste RENOIR et Paul CEZANNE. En 1863, il expose au Salon des Refusés dédié aux peintres d'expression non classique.

Photos: Claude MONET ; Auguste RENOIR ; Paul CEZANNE:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 27/02/2014, 19:39
Message #48
Entre 1866 et 1883, il séjourne à Pontoise dont les paysages urbains et ruraux alimentent sa peinture. Il travaille, côte à côte avec Paul CEZANNE, les mêmes sujets. En 1881, Paul GAUGUIN et GUILLAUMIN les rejoignent. Camille PISSARRO lit Pierre Kropotkine et Pierre-Joseph Proudhon. En 1884, il achète une maison dans l'Oise, grâce à un prêt de Claude MONET.

Photo: Paul GAUGUIN:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 27/02/2014, 19:54
Message #49
Portant un regard critique sur la société, refusant l'autorité politique, il se lie d'amitié avec les peintres anarchistes Paul SIGNAC et Georges SEURAT. Il fait la connaissance d'Emile Pouget, de Jean Grave et d'Elisée Reclus.

Photos: Paul SIGNAC ; Georges SEURAT ; Jean Grave:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 27/02/2014, 20:29
Message #50
En cette fin de XIXe siècle, les idées anarchistes se répandent parmi les ouvriers et les artistes épris de liberté ; mais parmi ces derniers, nombreux sont ceux qui, devenus célèbres et sortis de la bohème, changent.

Camille PISSARRO, lui, acquérant une certaine notoriété, reste fidèle à ses convictions. Il est lucide sur les méfaits qu'engendreront l'industrialisation et le capitalisme et considère la religion comme une aliénation empêchant la pensée personnelle.

Photo: Camille PISSARRO:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 04/03/2014, 19:34
Message #51
Et pourtant, ne cherchons pas dans ses toiles trace de ses idées. C'est dans ses Turpitudes sociales, dessins pour ses nièces, qu'il exprime ses espoirs anarchistes. Il y dénonce l'argent, la religion et célèbre les barricades de la Commune. Dreyfusard non-violent, il s'oppose aux attentats anarchistes, tout en en comprenant les raisons, tant règne la misère et l'exploitation, ferment de la colère.
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/03/2014, 13:18
Message #52
Son anarchisme se manifeste par le soutien aux enfants et aux compagnes des anarchistes emprisonnés ainsi qu'aux exilés. Il leur apporte son amitié et son aide financière. Il pratique l'entraide, principe élémentaire de l'anarchisme. Ainsi, il paie les factures de Jean Grave, afin que celui-ci publie Les temps nouveaux et La Révolte. Comme d'autres, il donne ses lithographies pour les journaux libertaires.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/03/2014, 13:48
Message #53
Camille PISSARRO n'a pas marqué l'anarchisme comme penseur ou activiste. Discret, il est de ceux qui participent à la mouvance par ses contributions artistiques fraternelles et surtout par la pratique d'une solidarité responsable au coeur de l'éthique.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/03/2014, 13:57
Message #54
SUR LA PEINTURE

"Peignez généreusement et sans hésitations pour garder la fraîcheur de la première impression. Ne vous laissez pas intimider par la nature, au risque d'être déçu du résultat."
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/03/2014, 14:17
Message #55
"Inutile de serrer la forme ; le dessin précis et sec nuit l'impression d'ensemble et détruit toutes les sensations. Ne pas arrêter le contour des choses."
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/03/2014, 17:29
Message #56
CAMILLE PISSARRO ET AUTRES...

A la suite de Gustave COURBET, Henri FANTIN-LATOUR ou Edouard MANET, Paul CEZANNE et Camille PISSARRO reprennent la peinture des natures mortes. Rompant avec les conventions de leur temps, ils utilisent la technique du couteau à palette, héritée de Gustave COURBET. En particulier, Paul CEZANNE sous l'influence de Camille PISSARRO, son aîné et excellent pédagogue adopte la façon impressionniste de traiter la lumière par touches opposant les couleurs pour obtenir un effet de résonnance.

Photos: Gustave COURBET ; Henri FANTIN-LATOUR ; Edouard MANET ; Paul CEZANNE:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/03/2014, 18:43
Message #57
LETTRE DE CAMILLE PISSARRO A HENRY VAN DE VELDE

Je ne puis [...] me ranger au milieu des néo-impressionnistes qui abandonnent la vie pour une esthétique diamétralement opposée, qui pourra peut-être convenir à celui qui en a le tempérament. [...] J'ai dû y renoncer. Il était temps, heureusement ; il faut croire que je n'étais pas fait pour cet art qui me donne la sensation du nivellement de la mort.

Agnès PAVLOWSKY
(Article publié dans le n° 45 du Monde libertaire gratuit ou à prix libre du 16 janvier 2014.)

Photo: Henry Van de VELDE:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


3 Pages V  < 1 2 3
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 21/09/2017 - 15:22