admd23 jacquelin...
Ecrit: 25/07/2011, 09:46


Nouveau
*

Groupe: Membre
Messages: 1
Inscrit: 24/06/2011
Membre No.: 3 878



bonjour,

des questions à se poser: quelle fin de vie voulons-nous?

à l'heure où la science peut nous faire "vivre" comme des objets pendant des années, branchés sur machines, où la science peut prolonger notre vie, mais dans quelles conditions, alors que nos médecins sont encore formés pour "la vie à n'importe quel prix", au sens propre comme au figuré..., qu'ils ignorent et souvent veulent ignorer la mort?

la loi de 2005 nous permet d'écrire nos "directives anticipées" - à renouveler tous les trois ans- et de nommer la personne de confiance choisie pour faire respecter nos volontés (de préférence non susceptible de conflit d'intérêts, et pas trop proche affectivement pour préserver son bon état psychologique)
mais le gouvernement, la sécurité sociale, l'ordre des médecins se sont bien gardé de divulguer cette information, pourtant essentielle:
comment espérer voir nos volontés respectées, si nous ne pouvons plus les dire ou les écrire, si elles ne sont pas écrites, renouvelées au cours de notre vie, elles vont évidemment suivre notre philosophie de vie, pas nécessairement celle du Vatican, qui prévaut à l'heure actuelle dans l'état français et en Europe...
(je n'ai rien contre les religions, dans la laïcité: les respecter toutes, y compris athéisme et agnosticisme, du moment qu'elles ne font pas de prosélytisme, qu'elles n'empêchent pas les autres de penser différemment, qu'elles respectent la séparation églises-état)

alors qui le sait? qui les a écrit? pourtant ces papiers sont un élément esentiel de votre dossier médical, sa place, pour qu'un médecin qui ne vous connait pas, qui vous trouve aux urgences, inconscient, puisse connaître par vous-même vos idées sur votre vie et les soins et traitements que vous acceptez ou refusez.

à vous de réfléchir: n'occultez pas la mort, tout le monde y passe ... c'est la vie même...
et voyez dans quel état on maintient certaines personnes en survie, visitez hôpitaux, maisons de retraite, renseignez-vous sur la santé dans notre pays et ses lois, sera-ce votre choix ou non?

à l'heure où le gouvernement privilégie la médecine privée, la médecine pour les riches et pas pour les pauvres, chacun doit se battre pour pouvoir vivre au mieux, en meilleure santé possible et mourir selon son choix, avec ou sans souffrances, avec ou non prolongation de vie, même grabataire ou dément, avec ou non aide à mourir pour seulement supprimer la douleur physique insupportable, ou plus: aide qui peut être lente ou rapide ou express...à vous de choisir et non pas aux médecins ou même à votre famille (en supposant qu'elle soit unie sur le sujet, ce qui est rarissime) de décider à votre place.

la Creuse s'enorgueillit de ses centenaires, oui, mais dans quel état de santé, heureux de vivre ou non? il y a sans nul doute les deux, des vieillards en bonne santé, fringuants, heureux de vivre, et d'autres, qui n'ont de vie que le souffle de la respiration, bourrés de médicaments, voire branchés sur des appareils...

ensuite, nul choix meilleur qu'un autre, en soi, le vôtre est le meilleur pour vous-même.
  Forum: Sujets sensibles · Prévisualisation du message: #27743 · Réponses: 3 · Lectures: 4 706


New Posts  Sujet ouvert (nouvelles réponses)
No New Posts  Sujet ouvert (pas de nouvelle réponse)
Hot topic  Sujet chaud (nouvelles réponses)
No new  Sujet chaud (pas de nouvelle réponse)
Poll  Sondage (nouveaux votes)
No new votes  Sondage (pas de nouveau vote)
Closed  Sujet fermé
Moved  Sujet déplacé
 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 25/06/2018 - 17:01