webreader
La Courtine


 
Reply to this topicStart new topic
> CPA 1900

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 03/08/2009, 01:27
Message #1
Le camp de La Courtine, débarquement des troupes:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 03/08/2009, 01:30
Message #2
Un hôtel de La Courtine:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 03/08/2009, 01:33
Message #3
Le lac de La Courtine:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 03/08/2009, 01:37
Message #4
La place du champ de foire de La Courtine:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 15/02/2013, 03:40
Message #5
Plus de droit de passage à travers le camp de la Courtine ?

Le camp militaire de La Courtine (Creuse) occupe, 6300 hectares, dont un "village de combat" (l'armée s'y entraîne à mater les révoltes urbaines) [C'est la même chose dans le camp de Canjuers (Var) où les villages expropriés lors de l'extension du camp dans les années soixante-dix, qui servaient de cibles, ont été restaurés pour l'entraînement au combat de rue.] C'est l'un des camps d'entraînement militaires les plus utilisés de France particulièrement pour ses champs de tir et pour les combats en zone urbaine. La fréquentation du camp est en pleine expansion (en 2011, 400 000 militaires [Utilisant: 2 600 000 cartouches, 592 roquettes, 109 missiles, 7821 grenades, 14 308 obus et 1653 kg d'explosifs ! Heureusement qu'on est en paix !] y ont manoeuvré, il y a eu 260 jours de tir et 251 jours d'utilisation du village de combat).

Mais face à la croissance des besoins d'entraînement (l'armée ne connaît pas la crise), les militaires s'y sentent à l'étroit.

Ce qui les gêne surtout, ce sont les deux routes départementales (D25 et D29 reliant La Courtine à Magnat l'Etrange et à St-Agnant près Crocq) qui traversent le camp et dont ils souhaitent la cession à l'Etat pour pouvoir les fermer à la circulation civile. Récupérer ces routes, cela constituerait une extension de fait du camp et comme ça l'armée serait maîtresse chez elle, à l'abri du regard des civils.

Cela fait vingt ans que cette histoire dure et une réunion récente vient de la remettre sur le tapis ; l'armée n'a pas l'air de vouloir lâcher le morceau, elle a les moyens de graisser la patte aux élus pour racheter ces routes. Ce n'est pas le gouvernement pacifiste et anti-sécuritaire de la France-à-flics qui va freiner ça.

Sans une mobilisation de la population il est à craindre que ce petit projet très utile et très néfaste voie le jour rapidement. Contre cette privatisation du bien commun par des assassins légaux et salariés, soyons donc attentifs à toutes les infos sur ce sujet pour être prêts à agir.

P.F.
(Article paru dans le n° 35 de Creuse-Citron, le journal de la Creuse libertaire, février/avril 2013.)



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 15/07/2018 - 20:11