webreader
 
Reply to this topicStart new topic
> LES ETAPES POUR OBTENIR L'APELLATION AOC, Exemple: la pomme du Limousin

podcol

Groupe: Membre
Lieu : Creuse et Normandie

* 23/03/2011, 22:59
Message #1
Toujours issu de la même revue: "Ca m'intéresse" Vivre mieux. Hors-série n°1 mars-avril 2011






"Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension"
Gandhi
Go to the top of the page
+Quote Post

podcol

Groupe: Membre
Lieu : Creuse et Normandie

* 23/03/2011, 23:20
Message #2
Image attachée


7 ÉTAPES ET 14 ANS POUR OBTENIR LA PRÉCIEUSE APPELLATION

S'il y a un label exigeant, c'est bien celui de l'Appellation d'Origine Contrôlée, qui combine un terroir, des méthodes de culture et des qualités gustatives typées. Exemple avec l'AOC de la pomme du Limousin, produite à partir de la variété "Golden Delicious"

1) Se préparer à un long effort

1990-2004

Entre la formulation du désir et la publication au Journal officiel, il a fallu 14 ans aux producteurs de pommes du Limousin pour décrocher l'AOC. Selon L'Institut national de l'origine et de la qualité (Inao), cette démarche de longue haleine a pour objectif de "créer du consensus et d'user les racalcitrants". En d'autres termes, il faut le souhaiter ardemment.
C'est aussi une efficace machine administrative à circonscrire, voire éradiquer les intérêts particuliers, la pression des agro-industirels, des représentants politiques ou des syndicats. L'Inao est un service public.

2) Choisir le label

décembre 1992


Depuis 1990, les producteurs cherchent à protéger la pomme du Limousin par un signe de qualité. Lequel ? STG ? IGP ? AOC ? (voir le sujet sur les labels alimentaires).
Pour trancher le débat, un dossier de préinscription auprès de l'Inao est déposé le 7 décembre 1992. Six mois plus tard, l'administration nomme une commission d'enquête composée de 4 représentants d'AOC existantes. Celle-ci se rend dans les vergers limousins en novembre 1993. Elle invite les producteurs à réfléchir à un projet d'AOC et à faire la démonstration que le lien au terroir de la pomme du Limousin ne peut être reproductible nulle part ailleurs.

3) Caractériser le fruit

décembre 1994


Les producteurs portent sur les fonts baptismaux le Syndicat de défense de la pomme du Limousin. Ils sont les seuls à pouvoir déposer un dossier de demande d'AOC. Depuis la visite des inspecteurs de l'Inao, ils ont multiplié les tests de dégustation comparative avec un laboratoire d'analyse sensorielle de Limoges.
L'objectif est de formuler des qualificatifs précis pour décrire la spécificité du lien au terroir. Selon le texte officiel, la pomme du Limousin a "une forme légèrement allongée, une chair blanche et ferme, une texture croquante, juteuse et non farineuse, une flaveur équilibrée sucre/acide. Sa coloration blanc/vert à jaune peut présenter une face rosée".


Image attachée



"Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension"
Gandhi
Go to the top of the page
+Quote Post

podcol

Groupe: Membre
Lieu : Creuse et Normandie

* 23/03/2011, 23:41
Message #3
4) Définir les conditions de production

mars 1995

La commission d'enquête fait sa 2ème visite. La demande d'AOC formulée par les producteurs est confortée. Ces derniers sont invités à définir les conditions de production qui affirment le mieux l'expression du terroir: densité de plantations des vergers, rendements, usage des engrais, lutte contre les ennemis des cultures, recours à l'irrigation et, surtout, délimitation de l'aire géographique.
Agronome, pédologue (spécialiste des sols), pomologue... autant d'experts nommés par l'Inao, livrent leurs conclusions. Il est démontré, par exemple, que le terroir de la pomme du Limousin coïncide avec le socle cristallin du premier contrefort du Massif central - entre l'Auvergne et le Bassin Aquitain- zone d'altitude qui bénéficie d'un climat et d'un ensoleillement favorables à l'expression de la typicité du fruit.

5) Délimiter l'aire

juin 1999

Quatre ans d'instruction, cinq visites de la commission d'enquête ont été nécessaires pour aboutir au dépôt officiel du dossier "demande de l'AOC Pomme du Limousin".
Après quelques mois, l'Inao donne son accord de principe en émettant toutefois des réserves sur les conditions de production (rendement, irrigation...). La commission d'enquête retourne sur le terrain en novembre 2000. Tous les points litigieux sont débattus avec les producteurs.
Le 28 juin 2001, le dossier amendé est présenté à l'Inao qui donne son feu vert. Un projet de décret est rédigé. L'aire géographique de la future appellation est délimitée.
Celle-ci est validée par le comité naitona Inao le 25 mars 2003. Elle s'étend sur 96 communes réparties dans quatre départements.



"Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension"
Gandhi
Go to the top of the page
+Quote Post

podcol

Groupe: Membre
Lieu : Creuse et Normandie

* 23/03/2011, 23:57
Message #4
LES COMMUNES CONCERNÉES


Communes du département de la Corrèze :

Allassac, Arnac-Pompadour, Beyssac, Beyssenac, Chabrignac, Chameyrat, Concèze, Condat-sur-

Ganaveix, Donzenac, Espartignac, Estivaux, Juillac, Lagraulière, Lascaux, Lubersac, Montgibaud,

Objat, Orgnac-sur-Vézère, Perpezac-le-Noir, Sadroc, Saint-Aulaire, Saint-Bonnet-l'Enfantier,

Sainte-Féréole, Saint-Germain-les-Vergnes, Saint-Julien-le-Vendômois, Saint-Martin-Sepert,

Saint-Pardoux-Corbier, Saint-Pardoux-l'Ortigier, Saint-Solve, Saint-Sornin-Lavolps, Saint-Ybard,

Salon-la-Tour, Ségur-le-Château, Seilhac, Troche, Uzerche, Vigeois, Vignols, Voutezac.



Communes du département de la Creuse :

Bénévent-l'Abbaye, Chauchet (Le), Grand-Bourg (Le), Marsac, Montboucher, Nouzerolles,

Sardent, Saint-Agnant-de-Versillat, Sainte-Feyre, Saint-Germain-Beaupré, Saint-Julien-le-Châtel,

Saint-Pierre-Chérignat.



Communes du département de la Dordogne :

Angoisse, Anlhiac, Clermont-d'Excideuil, Dussac, Excideuil, Firbeix, Genis, Jumilhac-le-Grand,

Lanouaille, Payzac, Saint-Cyr-les-Champagnes, Saint-Médard-d'Excideuil, Saint-Mesmin, Saint-

Paul-la-Roche, Saint-Pierre-de-Frugie, Saint-Priest-les-Fougères, Salagnac, Sarlande, Sarrazac,

Savignac-Ledrier.



Communes du département de la Haute-Vienne :

Boisseuil, Bussière-Galant, Chalard (Le), Champnétery, Château-Chervix, Cognac-la-Forêt,

Coussac-Bonneval, Geneytouse (La), Glandon, Glanges, Janailhac, Ladignac-le-Long, Linards,

Meyze (La), Nieul, Oradour-sur-Vayres, Pensol, Roche-l'Abeille (La), Roziers-Saint-Georges,

Sainte-Anne-Saint-Priest, Saint-Hilaire-la-Treille, Saint-Jean-Ligoure, Saint-Laurent-les-Eglises,

Saint-Léonard-de-Noblat, Saint-Mathieu, Saint-Méard, Saint-Paul-d'Eyjeaux, Saint-Yrieix-la-

Perche, Vicq-sur-Breuilh.



"Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension"
Gandhi
Go to the top of the page
+Quote Post

podcol

Groupe: Membre
Lieu : Creuse et Normandie

* 24/03/2011, 00:16
Message #5
6) Mener une enquête publique

mai à juillet 2003

Le projet d'appellation est soumis à une enquête publique. Tout citoyen concerné est invité à exprimer un avis, une requête, ou encore à faire une réclamation s'il s'estime lésé par le projet.
Voilà comment 4 nouvelles communes ont été intégrées à l'aire géographique d'appellation"Pomme du Limousin", qui en comprenait jusqu'alors 96. En décembre 2003, l'Inao valide le projet final.

7) Publier le décret

juin à novembre 2004

Presque 6 mois, c'est le temps qu'il faut à l'administration pour rédiger le décret officiel et le présenter à la signature des ministres concernés: Jean-Pierre Raffarin (Matignon), Nicolas Sarkozy (Économie), Hervé Gaymard (Agriculture) et Christian Jacob (Commerce et consommation).
Il sera publié une première fois dans le Journal officiel du 28 novembre 2004, puis une deuxième fois, les 16 mai 2005, ^pour corriger des erreurs de rédaction.
Simultanément, une demande de reconnaissance en AOP (Appellation d'Origine Protégée) est formulée auprès de l'administration européenne. Y aurait-il dans l'Union européenne, par exemple, une autre région baptisée Limousin productrice de pommes? Ca n'a pas été le cas.
Le 8 mai 2007, mle Journal officiel de l'Union européenne publie la reconnaissance en AOP de la pomme du Limousin.
C'est important, car à partir du 2 janvier 2012, les AOC (labels français) disparaîtront au profit des AOP.

Jean-Paul Frétillet


Combien ça coûte?

Budget: 1 262 810 ¤
Etat: 25,7 %
Europe: 25 %
Maître d'ouvrage: 24,6 %
Conseil régional du Limousin: 24,7 %

Image attachée Image attachée



Image attachée





"Colère et intolérance sont les ennemis d'une bonne compréhension"
Gandhi
Go to the top of the page
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 16/10/2018 - 15:40