webreader
3 Pages V  < 1 2 3  
Reply to this topicStart new topic
> L'uranium "appauvri" (La guerre nucléaire), "D'Hiroshima à Bagdad"

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/08/2011, 18:18
Message #41
Au début des années 90, la France, qui possède pourtant des stocks considérables d'U-238 en raison de son grand nombre de réacteurs nucléaires (58), a acheté aux Etats-Unis mille tonnes d'UA "sale" (contaminé par de l'U-236 et du PU-131) via la Cogema et Framatome, destinées à équiper notamment ses chars Leclerc et AMXB2. Des obus-flèches à l'UA sont fabriqués à Romans et à Annecy depuis 1995. Dans le Limousin, près de 200 000 tonnes d'oxyde d'uranium appauvri (sous forme de U3O8) contaminé, destinées à être "valorisées" en obus, doivent être entreposées à Bessines (près de Limoges) malgré l'avis négatif de la commission d'enquête (cf. Bella Belbeoch, 2004). La fabrication des engins elle-même est une industrie à risque: aux Etats-Unis, plusieurs usines productrices d'UA ont été contraintes de fermer parce qu'elles avaient contaminé leurs salariés et les populations alentour.

Photos: uranium "appauvri" à Bessines:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/10/2011, 17:37
Message #42
L'OMS complice une fois de plus de "crimes contre l'humanité"


L'utilisation des armes à uranium appauvri, véritable "crime contre l'humanité" (reconnu comme tel par la plupart des spécialistes internationaux, dont Ramsey Clark, le Pr Doug Rokke, Rosalie Bertell, Leuren Moret, Helen Caldicott, le général Pierre-Marie Gallois...), se poursuit dans l'indifférence générale et avec la bénédiction des organisations des Nations Unies. Le black-out sur ces nouvelles armes est facilité par le fameux Accord que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a été contrainte de signer en 1959 avec l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA), dont l'article 3 stipule que les deux organismes "peuvent être appelés à prendre certaines mesures restrictives pour sauvegarder le caractère confidentiel des renseignements qui leur auraient été fournis." Il est donc interdit à l'OMS de traiter des questions de radiation et de santé publique sans l'aval de l'AIEA, agence des Nations-Unies au service du lobby nucléaire. Ce lien de dépendance empêche l'OMS de respecter sa constitution, qui précise "qu'une opinion publique éclairée et une coopération active de la part du public sont d'une importance capitale pour améliorer et protéger la santé de tous les peuples". En cinquante ans, "la perfidie de cette alliance entre deux organismes des Nations-Unies aux buts diamétralement opposés, qui devraient s'affronter et non coopérer [...] n'a jamais été dénoncée publiquement". (Bonny, 1999)
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/10/2011, 18:15
Message #43
Les mêmes "experts" de l'ONU, qui avaient préconisé de ne pas évacuer les zones hautement contaminées par l'explosion du réacteur de la centrale de Tchernobyl, commettent ainsi un nouveau "refus d'assistance à populations en danger" en acceptant l'usage militaire et civil de l'UA, avec la complicité active des gouvernements et des media occidentaux. En outre, ils bénéficient d'une immunité totale pendant et après leur mandat.
Résultats: études non réalisées ou biaisées, rapports interdits de publication (comme l'"aide-mémoire n° 257" de l'OMS) ou censurés. Ainsi, le Pentagone a tenté de démontrer le caractère inoffensif de l'UA en s'appuyant sur un rapport de quatre pages de l'OMS de janvier 2001, particulièrement inconsistant et peu scientifique !
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/10/2011, 18:37
Message #44
L'Organisation Mondiale de la Santé, sous la pression de l'Agence Internationale à l'Energie Atomique (IAEA) bloque depuis 2001 la publication d'un rapport réalisée par trois experts des radiations de très haut niveau sur les effets et les risques de l'uranium appauvri sur les populations. Le Dr Keith Baverstock. Principal auteur du rapport, déclare que ce rapport a été censuré volontairement, ce que nie l'OMS.

Photo: le Dr Keith Baverstock:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 01/10/2011, 19:02
Message #45
Des études inexistantes, trafiquées ou censurées


Le rapport du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) sur la pollution radioactive au Kosovo fut d'abord réduit de 74 à 2 pages ! En novembre 2000, la mission du PNUE a visité seulement onze sites, sur les cent douze cibles touchées par les bombardements de l'OTAN au Kosovo en 1999. Cette "visite guidée" avait été soigneusement préparée par les responsables de l'OTAN, dans des zones choisies, réduites, et au préalable "nettoyées" autant que cela était possible (pendant seize mois, plus de dix équipes de contrôle avaient préparé le terrain). Après avoir étudié 355 échantillons prélevés dans le sol, l'eau, les végétaux et le lait, la mission a conclu à de "faibles niveaux de radiation à proximité des cibles" et de "légères contaminations provenant des poussières d'uranium".
Malgré le constat de la présence de plutonium dans les obus-flèches, elle a estimé que les résultats n'étaient "pas alarmants". Cependant, la mission avait attiré l'attention sur le risque de contamination de la nappe phréatique par des munitions enterrées dans le sol susceptibles de décupler, voire centupler le taux d'uranium dans l'eau potable.

Photos: le PNUE au Kosovo:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 02/10/2011, 16:40
Message #46
De son côté, le Dr Chris Busby, expert indépendant de renommée mondiale, auteur d'un ouvrage sur les faibles radiations (Les Ailes de la mort), et dont les résultats des études au Kosovo ont été reconnus par la Royal Society de Londres, a relevé sur le site de Jacova des niveaux de radioactivité cent fois supérieures à la normale, et dix fois plus de thorium -l'un des sous-produits de l'UA- que d'uranium appauvri.

Photos: le Dr Chris Busby et Jacova au Kosovo:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 02/10/2011, 17:12
Message #47
Le PNUE, dont l'Unité d'évaluation après-conflit avait demandé à intervenir rapidement en Afghanistan, et réclamé un financement pour le Fonds pour la recherche sur l'UA, n'a jamais reçu de réponse de la part de la directrice de l'OMS de l'époque, Gro Harlem Brundtland.
D'après Robert J. Parsons, ces manoeuvres dilatoires auraient été motivées par l'opportunité d'attribuer les symptômes des victimes de fortes expositions à l'UA à la rigueur de l'hiver afghan et à l'état sanitaire de populations fragilisées par plus de deux décennies de guerre.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 02/10/2011, 17:28
Message #48
Maintien d'une chape de plomb sur l'utilisation d'armes de destruction massive et leurs conséquences


"Des campagnes de relations publiques sont conseillées, étant donnée la perception (négative) de la radioactivité par le public. Les activités de combat et de manoeuvre présentent un risque de réaction d'opposition internationale."

Rapport de l'OTAN de 1990
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 02/10/2011, 17:50
Message #49
On se trouve devant un black-out quasi total des médias (dont la plupart appartiennent à des industriels de l'armement, comme en France Serge Dassault ou Matra Lagardère, ou de construction, comme Bouygues ), qui présentent l'UA comme un produit anodin. Ce silence permet aux pays responsables (à la fois juges et partie) de se défausser de la prise en charge des coûts de décontamination des sites bombardés, mais surtout de banaliser dans l'indifférence générale l'usage militaire d'un déchet nucléaire hautement toxique dont l'utilisation était restée tabou pendant plusieurs décennies jusqu'à la "Guerre du Golfe". Les pays bombardés n'ont pas été plus avertis que les combattants des risques de contamination radioactive. L'usage d'UA dans le Golfe en 1991 n'a été révélé que huit mois après la fin officielle de la guerre par un quotidien britannique. Aucun media français ne parle de l'utilisation de l'uranium appauvri en Irak actuellement.
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 02/10/2011, 18:16
Message #50
Sur 580 000 vétérans américains de la "Guerre du Golfe", on dénombre à ce jour plus de 325 000 victimes de pathologies permanentes et 11 000 morts (au rythme de 140 vétérans par mois). Dix ans après l'intervention dans le Golfe, plus de la moitié des vétérans étaient atteints de maladies chroniques, alors que le taux était de 5% en moyenne chez les vétérans des conflits du siècle dernier (10% au Vietnam). Une étude réalisée en 1996 par le Département des Anciens Combattants a montré que 67% des bébés nés après la "Guerre du Golfe" présentaient des malformations. La presse indépendante a révélé que 40% des soldats ayant servi dans une unité de l'offensive de 2003 présentaient déjà des pathologies graves et multiples susceptibles de déboucher sur des cancers, seize mois seulement après leur retour (Moret, août 2004). Des associations de vétérans américains comme Veterans For Peace (VFP) ou des vétérans de la guerre du Vietnam militent activement contre les nouvelles guerres radiologiques et participent à toutes les grandes manifestations pacifistes.

Photos: Vétérans de la Paix américains:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 02/10/2011, 18:35
Message #51
Intensifier la campagne d'information internationale en vue de l'interdiction totale de ces armes: "Sauvegarder l'avenir de l'humanité" (Ramsey Clark)


"Devant les perspectives terrifiantes qui s'ouvrent à l'humanité, nous apercevons encore mieux que la paix est le seul combat qui vaille d'être menée, ce n'est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l'ordre de choisir définitivement entre l'enfer et la raison".

Albert Camus

Photos: Albert Camus et Ramsey Clark:
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 28/10/2011, 18:36
Message #52
Selon le droit international sur le contrôle des armements, les armes à UA, à la fois chimiques et nucléaires, sont pourtant illégales (conventions de La Haye de 1899 et 1907, de Genève de 1925 et 1949, Charte de Nuremberg de 1945, convention des Nations-Unies du 10 octobre 1980, dite "Convention des armes inhumaines"), parce qu'elles infligent des maux superflus et des souffrances inutiles, qu'elles sont non discriminantes, causent des atteintes graves et durables à l'environnement et, comme les mines antipersonnelles, demeurent meurtrières bien après la fin des conflits. Leur utilisation a été condamnée par la résolution n° 96/16 de la sous-commission aux Droits de l'Homme des Nations-Unies en août 1996. De son côté, le Parlement européen a voté en janvier 2001, "en appel du principe de précaution", un moratoire sur leur utilisation (mais pas sur leur fabrication !).
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 28/10/2011, 22:49
Message #53
De nombreuses personnalités de renommée internationale, comme Rosalie Bertell, épidémiologiste canadienne spécialisée dans les maladies des radiations (prix Nobel Alternatif 1986) et Ramsey Clark, ancien secrétaire d'Etat américain à la Justice et avocat international, et de très nombreuses associations aux Etats-Unis comme en France, tentent de mobiliser l'opinion internationale pour obtenir " l'interdiction internationale inconditionnelle de la recherche, la production, les essais, les transports, la détention et l'utilisation de l'uranium appauvri à des fins militaires." Elles demandent également "que toutes ces armes et tous les déchets radioactifs soient immédiatement isolés et stockés, que l'uranium appauvri soit classé <<substance radioactive dangereuse>>, que les zones contaminées soient nettoyées et que tous ceux qui ont été exposés puissent recevoir des soins médicaux appropriés". Si ces appels ne sont pas entendus, de plus en plus de régions de notre planète seront rayées de la carte, transformées en poubelles radioactives pour l'éternité, leurs populations condamnées à une mort lente et, finalement, la planète entière sera contaminée.

(Article mis à jour le 31 août 2005. Première parution dans MEDECINES NOUVELLES, 3e trimestre 2002, pp. 79-90, et diffusé sur plusieurs sites Internet: Horizons et débats, numéro 39, octobre 2006 ( http://www.horizons-et-debats.ch/39/39_13.htm ), http://www.alterinfo.net/D-Hiroshima-a-Bagdad_a18111.html, http://www.contratom.ch/, http://www.csotan.org/textes/texte.php?art...p;type=articles

Joëlle PENOCHET
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


3 Pages V  < 1 2 3
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 25/06/2018 - 03:14