webreader
 
Reply to this topicStart new topic
> Pierre LEROUX, Un "socialiste" atypique...

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 17:41
Message #1
Pierre-Henri Leroux (Paris, 7 avril 1797 -Paris, 12 avril 1871), éditeur, philosophe et homme politique français.

Photo: Pierre Leroux en 1848. Lithographie d'après nature par Martin Lavigne:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 18:10
Message #2
JEUNESSE

Ses parents, très pauvres, tiennent un débit de boisson Place des Vosges à Paris. Pierre fera néanmoins de solides études secondaires au lycée Charlemagne puis, après avoir obtenu une double nomination -un premier accessit de thème et un 5° accessit de version latine- au concours général en 1809, au lycée de Rennes de 1809 à 1814 comme boursier du gouvernement.

Bien que reçu au concours d'entrée à l'école polytechnique en 1814, il renonce à ses études pour aider sa mère, devenue veuve, et ses trois frères. il se fait maçon puis se met en apprentissage chez un cousin imprimeur. Devenu ouvrier typographe et correcteur, il devient prote à l'imprimerie Panckoucke, où est fondé en 1824 par Paul-François Dubois le journal Le Globe. Chargé d'abord de la "cuisine" du journal, Leroux publie bientôt des articles remarqués, notamment sur les matières philosophiques.

Il s'engage dans le combat libéral sous la Restauration, d'abord au sein de la Charbonnerie, puis à la tête du journal Le Globe. Mais il comprend en 1830 que l'idéal de liberté doit être complété par "l'association". Il adhère alors au mouvement saint-simonien qui se propose de réorganiser méthodiquement le travail sous la direction d'une élite industrielle et religieuse. Après une année (novembre 1830-novembre 1831), Leroux claque la porte et forge, en 1834, le néologisme, d'abord péjoratif, "socialisme" pour désigner le danger d'une planification abusive de la société. Il pense à l'Inquisition, à la Terreur et prophétise les totalitarismes du XX° siècle.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 18:21
Message #3
LE SOCIALISME REPUBLICAIN

Plus tard, Pierre Leroux reprendra à son compte le mot "socialisme" pour désigner l'idéal d'une société qui réconciliera les impératifs de liberté et d'égalité. Il critiquera symétriquement l'individualisme absolu et le socialisme absolu. Cet équilibre est au fondement de sa pensée. Il souhaitera un socialisme républicain, c'est-à-dire qui fasse toute sa place à la liberté tout en prenant l'idéal d'égalité dans son sens le plus exigeant, le sens social.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 18:31
Message #4
L' ENCYCLOPEDIE NOUVELLE

L'oeuvre de Leroux est immense tant en volume que par la diversité de ses domaines. Le monument le plus remarquable en est sans doute l'Encyclopédie nouvelle qu'il réalisa en collaboration avec Jean Reynaud. Ce monument est, selon Henri Heine, à la pensée socialiste et républicaine du XIX° siècle ce que l'Encyclopédie de Diderot fut à la pensée bourgeoise du XVIII° siècle. Leroux y contribua abondamment. Destiné à en faire partie, De l'Humanité fut publié en volume à part.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 18:44
Message #5
HISTOIRE D'UNE AMITIE

C'est en 1835 que Pierre Leroux fit la connaissance de George Sand. Ainsi que l'écrit Georges Lubin, Leroux la subjugue et "elle ne jure plus que par lui". Certains de ses romans, tels Consuelo et La comtesse de Rudolstadt (1843-44), ainsi que Le Meunier d'Angibault (1845), se ressentiront de l'influence de Leroux.
Une collaboration inédite s'est engagée entre le philosophe et la romancière, une amitié d'une quinzaine d'années.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 19:03
Message #6
LA COMMUNAUTE DE BOUSSAC

En 1843, Pierre Leroux obtient un brevet pour créer une imprimerie à Boussac (Creuse), que George Sand, "la voisine de Nohant", lui avait sans doute fait découvrir lors d'une excursion au site Les Pierres Jaumâtres.
Leroux s'installe à Boussac, fait venir sa famille, ses proches, puis, au fil des mois, des disciples séduits par ses théories et le mode de vie de la communauté. On s'adonne à l'agriculture mettant en application le Circulus, théorie écologiste avant la lettre, selon laquelle les êtres vivants se nourrissent tous des dépouilles et des déchets les uns des autres.

Pierre Leroux continue en parallèle son travail de typographe et d'animateur de revue. La Revue encyclopédique, la Revue indépendante, maintenant la Revue sociale, ont succédé au Globe.

Photos: Le monument et le square "Pierre Leroux" à Boussac:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 19:22
Message #7
LE REPRESENTANT DU PEUPLE

En février 1848, Pierre Leroux proclame la République à Boussac. Nommé maire de la commune par le gouvernement provisoire, il est élu le 4 juin député de la Seine comme candidat des démocrates-socialistes à l'Assemblée constituante de 1848, le 6° sur 11 sièges de représentants optants ou démissionnaires à remplacer, avec 91 375 voix sur 248 392 votants et 414 317 inscrits et siège sur les bancs de la Montagne. Il combat pour un socialisme mutualiste et associationniste. Il prend la défense des insurgés de juin 48, même s'il n'a jamais cru, depuis son expérience dans la Charbonnerie, à l'efficacité du progrès social par les armes.

Réélu lors des élections législatives du 13 mai 1849 représentant de la Seine à l'Assemblée législative, le 22° sur 28 avec 110 127 voix sur 281 140 votants et 378 043 inscrits, il s'oppose à la politique de Louis-Napoléon Bonaparte, mais ne participe pas à la journée du 13 juin 1849.

Photo: Pierre Leroux aux côtés de Barbès (les 2 plus à droite en bas) à l'Assemblée de la Montagne:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 19:43
Message #8
LE TEMPS DE L'EXIL

Après le coup d'Etat du 2 décembre 1851, Pierre Leroux s'exile à Londres, puis dans l'île de Jersey où Victor Hugo est son voisin. Leurs promenades sur la plage de Samarez ont laissé des traces dans l'oeuvre de Victor Hugo. Leur amitié se termina par une brouille, mais les oeuvres du philosophe et du poète méritent, elles aussi, d'être rapprochées.

Revenu en France en 1860 à la faveur de la loi d'amnistie de 1859, Pierre Leroux publie un long poème philosophique en deux volumes (1863-64) La Grève de Samarez.

Il mourra à Paris en avril 1871.
La Commune de Paris, qui avait de la mémoire, délèguera deux de ses représentants à ses obsèques.

Photos: Pierre Leroux à Jersey le 22 mai 1856 et la couverture de son livre La Grève de Samarez:
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 30/10/2009, 20:06
Message #9
LA POSTERITE

Le 21 juin 1903, on inaugura à Boussac, en présence de Georges Clémenceau et de Camille Pelletan, ministre de la Marine, une statue de Pierre Leroux, due au sculpteur bordelais Alphonse Dumilatre.

L'année suivante, Pierre-Félix Thomas publia une thèse de doctorat ès lettres sur l'oeuvre de Leroux, lequel n'est pas sans avoir influencé la pensée de Jaurès. Oubliée à l'époque du "socialisme scientifique", l'oeuvre de Leroux est l'objet d'un renouveau d'intérêt depuis une vingtaine d'années grâce aux travaux de David Owen Evans, Jean-Pierre Lacassagne, Jean-Jacques Goblot, Armelle Lebras-Chopard, Vincent Peillon.

Jacques Viard anime depuis 1985 l'Association des Amis de Pierre Leroux et publie un Bulletin annuel. http://www.amisdepierreleroux.org/

Son fils, Bruno Viard, a rendu accessible l'oeuvre de Pierre Leroux sous la forme d'un volume de Morceaux Choisis, Anthologie de Pierre Leroux (Le Bord de l'Eau, 2007) et tenté une synthèse de sa pensée, Pierre Leroux, penseur de l'humanité, Sulliver, 2009.

Une rue du 7° arrondissement de Paris porte le nom de Pierre Leroux.

Photo: la statue de Pierre Leroux à Boussac:
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 02/11/2009, 12:59
Message #10
c'est fini ???

merci alayn, voilà encore un personnage que je ne connaissais pas......... heureusement que tu es là !!
ça me fait penser qu'il me manque le papounet........
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 03/11/2009, 13:53
Message #11
Bien qu'étant hors-sujet... merci pour cette aimable pensée !



Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 04/11/2009, 05:15
Message #12
CITATION(véronique @ 02/11/2009, 12:59) *
c'est fini ???

merci alayn, voilà encore un personnage que je ne connaissais pas......... heureusement que tu es là !!


Bonsoir ! J'ai encore quelques documents que j'aimerai bien rajouter. Le temps de...
Je trouve effectivement très intéressant ce personnage de Pierre Leroux, inventeur quasiment du mot "socialisme", ami de George Sand, fondateur d'une imprimerie originale à Boussac, etc...

Egalement très dénigré en son temps par ses quasi-pairs "socialistes", tombé presque dans l'oubli aujourd'hui (même par les socialistes !)... et qui semble pourtant avoir été une charnière importante dans l'histoire du mouvement socialiste du XIX° siècle.



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 04/11/2009, 10:36
Message #13
CITATION(Alayn @ 04/11/2009, 05:15) *
Egalement très dénigré en son temps par ses quasi-pairs "socialistes", tombé presque dans l'oubli aujourd'hui (même par les socialistes !)... et qui semble pourtant avoir été une charnière importante dans l'histoire du mouvement socialiste du XIX° siècle.


mais ne serait-ce pas un gage de sérieux et le signe qu'il faille porter un intérêt certain à ces personnages ??? dry.gif
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 04/11/2009, 10:38
Message #14
CITATION(papounet @ 03/11/2009, 13:53) *
Bien qu'étant hors-sujet... merci pour cette aimable pensée !


mais non c'est pas un hors sujet !! en matière de "sujets intéressants" tu te posais là !
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 05/11/2009, 17:00
Message #15
oui, et puis l'histoire nous montre que dans bcp de domaines, des idées géniales ont été la risée de tous lorsqu'elles sont apparues, puis ont été reprises et appliquées des décennies plus tard........ oubliant la plupart du temps de rappeler son auteur ou son créateur !!
Go to the top of the page
+Quote Post

papounet

Groupe: Membre.
Lieu : La Creuse

* 05/11/2009, 17:12
Message #16
CITATION(véronique @ 04/11/2009, 10:38) *
mais non c'est pas un hors sujet !! en matière de "sujets intéressants" tu te posais là !


Non, non vraiment Véronique... c'est trop, c'est beaucoup trop... excessif, injustifié !!! Quand je vois la sagacité de certains sujets proposés depuis un certain temps, voire un temps certain.... Je me sens bien humble devant ces chaudrons de la connaissance.

Tout juste bon à cueillir ses pommes et à faire du cidre, le Papounet...

Heu... je crois bien avoir encore fait un hors-sujet... Pierre Leroux me pardonnera sûrement cette légère digression...

Camarade Alayn, j'attends avec impatience la suite de cette biographie.... Avec tant d'impatience que... de minces filets de bave suintent aux commissures de mes lèvres, diluant ainsi la jaune nicotine qui, formant d'aériennes et éphémères stalactites, constelle mon Marcel (déchiré et déformé par un abdomen rebondi) d'une myriades de taches, formant îles et îlots aux contours incertains. Mon esprit aime à survoler cette mappemonde improvisée à la recherche de mondes meilleurs. Hélas ! Il n'y a rien.

Alors, de désespoir, le Papounet retourne à son pressoir !




Aime la vérité mais pardonne à l'erreur. Voltaire

Visiter mon site
Go to the top of the page
+Quote Post

véronique

Groupe: Modérateur
Lieu : creuse/gard

* 05/11/2009, 18:30
Message #17
CITATION(papounet @ 05/11/2009, 17:12) *
Non, non vraiment Véronique... c'est trop, c'est beaucoup trop... excessif, injustifié !!! Quand je vois la sagacité de certains sujets proposés depuis un certain temps, voire un temps certain.... Je me sens bien humble devant ces chaudrons de la connaissance.

Tout juste bon à cueillir ses pommes et à faire du cidre, le Papounet...

Heu... je crois bien avoir encore fait un hors-sujet... Pierre Leroux me pardonnera sûrement cette légère digression...

Camarade Alayn, j'attends avec impatience la suite de cette biographie.... Avec tant d'impatience que... de minces filets de bave suintent aux commissures de mes lèvres, diluant ainsi la jaune nicotine qui, formant d'aériennes et éphémères stalactites, constelle mon Marcel (déchiré et déformé par un abdomen rebondi) d'une myriades de taches, formant îles et îlots aux contours incertains. Mon esprit aime à survoler cette mappemonde improvisée à la recherche de mondes meilleurs. Hélas ! Il n'y a rien.

Alors, de désespoir, le Papounet retourne à son pressoir !



excessive .....jamais !! et s'il est vrai qu'il y a ici d'autres excellents animateurs que toi....... tu y gardes une place importante clap1.gif

pressoir.....tu as dit pressoir ??????? cheers.gif drunk.gif

s'cusez moi, m'ssieur Leroux.......
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 05/11/2009, 21:00
Message #18
Bonsoir ! Je pense que Pierre Leroux vous pardonnera, lui qui voulait que le peuple s'exprime.
Je tiens à préciser ici que Pierre Leroux n'est pas de ma famille politique véritablement. Mais vu qu'il a fait des choses à Boussac, qu'il était un ami de George Sand et qu'accessoirement, il faisait partie du mouvement socialiste naissant qui comportait à la base 3 branches principales:
-le socialisme "classique"
-le marxisme
-l'anarchisme

J'ai estimé qu'il avait sa place sur ce forum qui traite de tous les aspects de la Creuse et je l'ai mis aussi dans le "forum politique". C'est pas par hasard...

Prochainement, je mettrai en ligne ici quelques compléments et détails en plus sur notamment entre autres le fonctionnement de l'imprimerie de Pierre Leroux à Boussac. C'est très intéressant !



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 28/07/2010, 03:52
Message #19
Bonsoir ! Il y aura une conf-débat le jeudi 19 août à la Spouze (La Celle-sous-Gouzon), chez René Bourdet, dans le cadre des "Jardins-Jeudis de la Spouze", sur Pierre LEROUX et Georges SAND et l'imprimerie de Boussac.

Dès 21h, dans l'ancien atelier du peintre Pierre Gavarni, avec, entres autres, comme intervenant, l'historien Daniel Dayen.

Entrée prix libre.
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 24/08/2010, 14:00
Message #20
Bonjour ! Ayant assisté à la soirée évoquée dans le post précédent, il s'agissait en fait de la projection d'un nouveau film sur la vie de Pierre LEROUX, intitulé "Pierre Leroux, Boussac et George Sand". Film d'Alain DHOUAILLY. 50mn. Avec, entre autres, des lectures de textes et de correspondances avec Georges SAND de Pierre LEROUX par René BOURDET et Anne Kreis.

Ce film sera re-projeté à Boussac prochainement en novembre.
On y apprend notamment que l'imprimerie de Pierre LEROUX était située dans ce qui est devenu un établissement scolaire à Boussac et que la communauté agricole était au hameau "Les Bruyères" près de Boussac.
Egalement qu'il y a eu 5000 personnes à l'inauguration de la statue de Pierre LEROUX.
Etc...

Film très intéressant donc...
Image(s) jointe(s)
Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 26/09/2017 - 08:51