webreader
2 Pages V  < 1 2  
Reply to this topicStart new topic
> Notes sur l'écologisme d'Etat et le capitalisme vert, Le Grenelle et son environnement

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 31/07/2011, 01:26
Message #21
DES DESASTRES AU DESASTRE


S'il n'y a pas de solution alternative et s'il ne s'agit pas d'aménager ce monde, nous sommes loin de nier la réalité des désastres. Mais ces derniers ne sont pas plus écologiques qu'ils ne sont sociaux. L'imbrication réelle des rapports sociaux paraît aujourd'hui encore plus évidente que jamais. Dès que l'on se penche sur un problème tout le reste suit. La "question environnementale" déborde sur la "question migratoire", qui déborde sur la "question carcérale", qui déborde sur la "question sociale" et ainsi de suite, jusqu'à ne plus être des questions séparées mais une remise en cause radicale d'un monde qui se veut lui-même totalisant.
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 31/07/2011, 01:50
Message #22
La mobilisation totale des hommes et des choses imposée par l'économie et les Etats est un phénomène planétaire qui n'épargne pas un arbre, pas un être. Parmi les centaines de millions d'étrangers venus peupler le monde d'autres étrangers, comment distinguer celui qui a fui une guerre de celle qui a fui une famine due à la déforestation ?
Comment savoir si celui-ci a fui une catastrophe écologique ou le coup d'Etat qui l'a directement suivi ? Comment mesurer les désastres quotidiens de la production industrielle de masse ? Comment dissocier en leur sein la destruction des campagnes d'un licenciement de masse ?
En août 2005, qui, de la "nature déchaînée", de l'Etat ou du monde industriel, porte la responsabilité de la destruction de la Nouvelle-Orléans et de la mort de centaines de personnes ?
Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 31/07/2011, 02:19
Message #23
Katrina est l'un de ces ouragans qui se multiplient à une allure inquiétante depuis une dizaine d'années et qui sont directement liés au réchauffement des océans. Les digues censées protéger la ville et ses quartiers pauvres surtout étaient trop petites et les ingénieurs le savaient. Les flics protègent la marchandise et les maisons des riches en tirant sur les "pillards", souvent noirs et toujours pauvres. L'armée empêche aux gens de passer dans la ville voisine, trop blanche et trop bourgeoise, et ment sur d'éventuels secours. Les prisonniers se noient dans leur cellule ou sont stockés dans de grandes cages de zoo apportés par hélicoptère. Une marée noire remonte le Mississipi et pollue le fleuve sur des kilomètres. L'Etat, après avoir appliqué la loi martiale, refuse toujours deux ans après de reconstruire écoles et hôpitaux. Le réchauffement climatique a lavé la ville de ses pauvres. Et la Nouvelle-Orléans ne sera plus jamais qu'un parc à thème du jazz.
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post

Alayn

Groupe: Modérateur
Lieu : Creuse

* 31/07/2011, 02:59
Message #24
[Ce n'est pas que des mots si l'on regarde les dernières mesures prises en France en matière nucléaire où convergent des considérations sanitaires, militaires et policières. L'Etat français organise depuis septembre 2005 le stockage de pilules d'iode dans toutes les pharmacies. Les pharmaciens seront conviés, dans l'heure, sur ordre de l'armée à les distribuer à toute la population "en cas d'attaque terroriste". Parallèlement, l'Etat ne pouvant plus mentir sur les risques des centrales réfléchit à une gestion à long terme de territoire irradié suite à un accident majeur. Il a mis en place le Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d'une situation d'urgence radiologique (Codirpa), chargé d'évaluer toute une série de questions: "Faut-il ou non autoriser le retour des populations dans les territoires contaminés, et si oui à quelle échéance ? Comment organiser leur suivi sanitaire, gérer les déchets, dimensionner les indemnisations ? Une masse d'interrogations est née de ces exercices spéculatifs, conduits dans des groupes de travail spécialisés" (Le Monde du 21 février 2008). Tout ça sent fortement la police et l'armée. D'ailleurs, des consignes précises seront données très prochainement aux préfets à ce sujet...]

Paris, mars 2008.

Collectif contre la société nucléaire
c/o CNT-AIT, BP 46, 91103 Corbeil Cedex.

Ré-édité par Hobolo en février 2009.
Contact: hobolo@no-log.org
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 

Image(s) jointe(s)
Image attachée Image attachée Image attachée Image attachée
 



"La liberté des autres étend la mienne à l'infini" (Michel BAKOUNINE)
Go to the top of the page
+Quote Post


2 Pages V  < 1 2
Reply to this topicStart new topic
0 membre(s):

 

Voir le classement des sites les plus populaires
RSS Version bas débit Nous sommes le : 23/11/2017 - 03:20