Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: Le Mandat impératif
Forums Creusois > Les forums du site > Petites annonces
Alayn
Conférence de Pierre-Henri Zaidman, maître de conférence à l'université Paris-Descartes.

Vendredi 6 avril, à 20 heures.
Auditorium BFM
2, place Aimé-Césaire
Limoges

Libre participation

Réservations: cira-limousin@free.fr

Organisé par le Centre international de recherches sur l'anarchisme-Limousin.
Avec le soutien du groupe libertaire Le Cri du Peuple

Tables de presse de Creuse-Citron, de l'Union Pacifiste, de La Vache Qui..., des éditions du Monde libertaire, des Editions Libertaires.
Microcebus
Ce n'est pas la solution !

La liberté de l'individu n'existe plus dans ton "système" !!!
Alayn
Bonjour !

Tout d'abord, ce n'est pas "mon" système et le mandat impératif ne limite en rien la liberté individuelle: c'est juste un mode de prise de décisions via des mandatements librement acceptés par des délégué-e-s.

Il y a d'ailleurs un signe qui devrait mettre la puce à l'oreille: le mandat impératif est un mode de prise de décisions et d'actions interdit par les institutions étatiques françaises.
Par exemple, le Système préfère (et on le voit bien en ces temps électoralistes) donner des chèques en blanc sur de belles promesses à des politiciens-nnes au lieu de mandater ceux/celles-ci sur des mandats précis et révocables (ce qui est la définition simplifiée du mandat impératif).

Si l'on voit le mandatement impératif comme une aliénation de la liberté individuelle, c'est qu'on n'a pas compris ce qu'est le mandat impératif.
Alayn
4ième de couverture de l'ouvrage de Pierre-Henri Zaidman "Le mandat impératif":

"L'idée des représentants [tes] est moderne, dit Rousseau ; elle nous vient du gouvernement féodal. Dans les anciennes républiques et même dans les monarchies, jamais le peuple n'eut de représentants [tes]: on ne connaissait pas ce mot-là." Rousseau disait vrai.

Les Maîtres du Monde du moment beuglent partout qu'ils ont instauré un modèle indépassable de démocratie. Et ils se targuent de la liberté qu'à le Peuple de voter pour eux de temps en temps en se faisant exploiter tous les jours.

Une partie des révolutionnaires, quant à elle, se bat depuis toujours pour une démocratie tout à la fois politique, économique et sociale. Pour le contrôle et la révocabilité à tout moment des mandaté [e]s. Pour la démocratie directe. Et pour le mandat impératif.

L'histoire de ces 220 dernières années se résume à l'affrontement entre deux conceptions de la démocratie. Et comme par hasard, c'est toujours dans les périodes de mouvements sociaux d'importance et d'effervescence révolutionnaire que resurgissent les revendications de démocratie directe, politique, économique et sociale, de mandat impératif et de contrôle et de révocabilité permanente des mandaté-e-s.

Pierre-Henri Zaidman nous rappelle cela en nous retraçant l'histoire du mandat impératif et de la démocratie directe de la Révolution française à la Commune de Paris.

Défendu d'abord par l'Aristocratie pour refuser la transformation des Etats généraux en Assemblée nationale, le mandat impératif est repris par le mouvement populaire parisien et défendu par les "Enragés". Interdite depuis la constitution de 1791, l'idée est au coeur des affrontements des périodes révolutionnaires du XIX° siècle en France. Son échec est celui de la Révolution.

En cette période d'élections [...] c'est peu dire que la lecture de ce livre s'impose !

Oui, une démocratie authentique, pleine et véritable est possible ! L'histoire le démontre. Mais l'histoire démontre également que les Maîtres du Monde feront tout pour empêcher son avènement !

Etonnant, non !
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2017 Invision Power Services, Inc.