Aide - Recherche - Membres - Calendrier
Version complète: Le Retour à la Nature
Forums Creusois > Les forums du site > Bibliothèque / Médiathèque
papounet
Que reste-t-il, trente ans plus tard, de l'expérience des "néoruraux" ? La réponse semble s'imposer d'elles-même. Il y a beau temps que l'effervescence communautaire du début des années 1970 est entrée dans le musée de la "culture 68". L'épopée de ces citadins, partis dans les régions désertifiées des Cévennes, de l'Ariège ou des Alpes de Haute-Provence pour expérimenter, en communauté, une autre manière de travailler, de consommer, de vivre en couple et en famille, a pris aujourd'hui une saveur exotique.

On peut lui donner une tonalité comique en rapportant les déboires multiples qu'ont connus ces paysans improvisés, s'initiant laborieusement aux mystères de lalactation des chèvres et aux subtilités de la conduite des troupeaux. On peut en évoquer la rudesse de la confrontation avec les rigueurs des hivers en montagne, la dureté des relations avec les habitants du cru et les désillusions de la vie communautaire.

Mais on peut aussi observer certaines réussites de ceux qui devinrent les agents efficaces de l'aménagement rural et touristique de régions abandonnées par la vie agricole comme par les industries qui en avaient fait la richesse.

Les utopies ne s'évaluent pas à la stabilité de leurs réalisations. Elles se jaugent à l'écho qu'elles trouvent dans les attentes partagées de la société qui les a digérées en même temps qu'elle les a refoulées ou discalifiées. Sous cet angle, les expériences néorurales des années 1970 ont de quoi nous parler encore.

Cependant et malgré tout, même au fond de la forêt... L'omniprésence de l'Etat est bien réelle !


Cliquez pour voir le fichier joint

"Le Retour à la Nature"
De Danièle Hervieu-Léger et Bertrand Hervieu

Aux Editions de l'aube, diffusion le Seuil, 1979 et 2005
240 pages, 9,50 ¤ (poche)
Alayn
Livre qui semble très intéressant. Evidemment, depuis la vague néo-rurale des années 70 impulsé par le vent de Mai 68, bien des choses ont changé.

Les doux rêves communautaires, les retours à la nature folklo, l'espoir même de changer la vie et le monde ont certainement pris un coup dans l'aile à l'aube d'aujourd'hui où les "utopies" de l'après-68 se heurtent au nouveau mercantilisme artisano-néo-rural, au contrôle de l'Etat de plus en plus tatillon, aux restrictions des libertés, au triomphe de l'argent-roi, etc...

Mais il existe encore des résistances (voir sur "anarchie23" le billet "Les Trous de Mémoire" dans la rubrique "Ouvrages Anars" par exemple), les "idéaux" de Mai ne sont pas encore tous enterrés, ils se régénèrent même parfois.

Il y a eu aussi une "récupération" de ces idéaux par le système, une édulcoration: la révolution sexuelle, l'écologie, etc... ou carrément une mise sous le boisseau par les institutions et les pouvoirs de thèmes comme l'autogestion...

C'est Sarkopen qui déclarait dernièrement vouloir enterrer l'esprit de Mai, déclaration logique de sa part puisque la pensée réactionnaire, gaulliste, étatiste a toujours voulu être la fossoyeuse des libertés même.
véronique
ce petit bouquin me plait bien......... j'va l'essayer !!

en tout cas, je ne sais pas si l'esprit de 68 à totalement disparu, mais il parait que lorsque l'on interroge les français, une grande majorité rêverait de vivre à la campagne.......peut-être pas en communauté, etc..., mais de façon moins stressante, "plus naturelle" !
mowgly
Bonsouir!
C'est clair que dans l'absolu j'aimerais bien revenir à la campagne. J'sais pas si c'est que je suis jeune mais pour le moment j'suis pas prêt à y retourner. J'ai encore bcp de choses à apprendre en ville, et c'est vrai que le milieu étudiant me convient bien pour le moment. En tous cas, la plupart de mes copains que j'ai ramené en Creuse ont été réellement séduit, surtout du côté d'Aubusson. C'est encourageant...
Alayn
Bonsoir ! Du côté d'Aubusson ? Ah pou là là ! C'est pas forcément le meilleur coin...piou...piou...
papounet
+ 1 !!
gene
bonjour,
C'est où le meilleur coin en Creuse ?
papounet
Partout... sauf à Aubusson !! laugh.gif laugh.gif
véronique
entre ahun, jarnages et chénérailles !! tout petit triangle des bermudes laugh.gif laugh.gif laugh.gif

sérieusement, perso j'aime bcp entre ahun, pontarion et aubusson.....
papounet
Pour revenir au sujet de ce livre...

Certaines idées de l'époque me semblent être, plus que jamais, très actuelles :

En premier lieu, contrer l'irrésistible mouvement de concentration urbaine et les conditions invivables offertes par les grandes métropoles aux population qui s'y entassent (voir les problèmes récents des banlieues. Problèmes toujours non résolus et qui rejailliront tôt ou tard !).

En second, la recherche d'une qualité de vie opposable à la frénésie de consommation caractéristique des Trentes Glorieuses. Nous sommes toujours dans le "consommer plus"...

Enfin, l'urgence (déjà !) d'une redéfinition du rapport des sociétés industrielles à la nature. Quand on voit la pollution généralisée de notre environnement...

Devant l'évidence, il me semble que ces aspirations sont maintenant partagées par le plus grand nombre et également par l'Etat qui a incorporé ces fameuses thématiques "écolos" qui valaient, en leur temps, aux néoruraux mépris apitoyé ou hostilité déclarée !
véronique
CITATION(papounet @ 12/06/2008, 12:20) *
Devant l'évidence, il me semble que ces aspirations sont maintenant partagées par le plus grand nombre et également par l'Etat qui a incorporé ces fameuses thématiques "écolos" qui valaient, en leur temps, aux néoruraux mépris apitoyé ou hostilité déclarée !

tu crois vraiment que les décideurs n'oublient pas les campagnes ?
Alayn
Bonsoir ! Ce sujet et ce "débat" est intéressant.

L'Etat fait "semblant" d'intégrer, de gérer les problèmes écologiques d'une part sous la pression de l'opinion (mais c'est une part infime du condescencement de celui-ci) mais surtout sous la pression des capitalos qui ont bien compris qu'il y avait un bizness à exploiter avec "l'écologie".

Aujourd'hui; l'écologie très boboïsée est devenu à la "mode" car elle rapporte ! Aux industriels d'abord, aux politiciens ensuite au moins pour conforter leur soit-disante morale.

C'est pourquoi, aujourd'hui, on se retrouve dans la situation ubuesque qu'effectivement certaines revendications post-soixante-huitardes sont "considérées" moins narquoisement, MAIS les pouvoirs ou les Etats ne lancent que...de la poudre aux yeux. Un exemple: le nucléaire ! Même si + de la moitié de la population est contre, l'Etat continue d'en construire. La France est d'ailleurs le plus nucléarisé du monde.

A mes yeux, en fait, dans ce pataquès, on est face toujours au même problème: l'élection de personnes servant un Etat assujetti au système capitaliste. C'EST DE CA QU'IL FAUT SORTIR !

Les problèmes écologiques sont créés en grande partie par les capitalos et le système capitaliste qui enserrent tellement les gens qu'il est très difficile d'échapper à ses logiques sociétales.

Il y a des pistes individuelles de changer çà: la désobéissance civile par exemple et puis des solutions collectives: remercier tous les politiciens, supprimer l'Etat, s'autogestionner, collectiviser les moyens de production et de distribution.

Puisque si une bonne partie des gens (et je le croie) ont la fibre écologique et respectueuse de la planète, cà se fera.

Mais ce ne sera possible qu'à la condition énoncée ci-dessus: en clair, bazarder le capitalisme et sortir de la démocratie parlementaire.

Il faut reconnaître que Mai 68, l'avancée des moeurs dans les années 70 ont ouverts des pistes sur ces chemins et qu'il nous faut les continuer, les élargir.

Le folklore "amusant", idée distillé par les tenants du pouvoir et les réacs-conservateurs, du néo-ruralisme est bien trop caricatural pour ne pas faire sourire la moindre personne qui s'est penché ou à étudier quelque peu ne serait-ce que les motivations profondes (l'essentiel finalement même si çà n'aboutit pas toujours) des néo-ruraux. Pourquoi ce désir de retour à la campagne ? (qu'ils n'auraient jamais du quitter ! arf !) Pourquoi choisir un mode de vie plus naturelle ?

Etc..., Etc...
papounet
Oui Véronique, oui Alayn... ce que je veux dire c'est qu'avant tu parlais d'écologie (au sens littéral du mot : Science qui étudie les relations des êtres vivants entre eux et leur milieu), on te regardait comme un extraterrestre et si tu insistais alors là, tu passais pour un doux illuminé, bon pour l'asile !!

Maintant que l'Etat soit hypocrite... ce n'est pas nouveau !
Alayn
Bonjour ! Oui, c'est vrai mais aujourd'hui je trouve que les remèdes proposés par l'Etat pour guérir les problèmes écologiques sont fallacieux. J'ai pas encore vu même un ou une ministre de l'Ecologie faire quelque chose de valable.

Les gens ont de plus en plus conscience que la planète est malade (y'a qu'a juste regarder la météo). Il y a actuellement un matraquage médiatique sur les problèmes écologiques.

Ce que perso je déplore, c'est que même si beaucoup de gens changent leurs comportement envers la planète, çà ne suffira pas. Pour y arriver, il faut changer les rapports économiques et sociaux aussi. Et là-dessus, d'un point de vue écolo-économique, je trouve les écolos pas très innovants.

"On ne fera pas l'économie d'une révolution sociale et économique pour améliorer le sort de la planète" Jean-Pierre TERTRAIS. Extraits de "Du Développement à la Décroissance"
véronique
CITATION(papounet @ 13/06/2008, 11:31) *
Oui Véronique, oui Alayn... ce que je veux dire c'est qu'avant tu parlais d'écologie (au sens littéral du mot : Science qui étudie les relations des êtres vivants entre eux et leur milieu), on te regardait comme un extraterrestre et si tu insistais alors là, tu passais pour un doux illuminé, bon pour l'asile !!

Maintant que l'Etat soit hypocrite... ce n'est pas nouveau !

c'est vrai qu'aujourd'hui c'est perçu différemment......... on ne te rigole plus au nez ! mais il y a bcp de gens qui ne se sentent pas encore très concernés, malheureusement. Mais dans l'ensemble les mentalités changent ...... par la force des choses !!
Alayn
Bonsoir ! "Not in my garden !" (Pas dans mon jardin !) Cà reste, si on reste réaliste, quand même l'état d'esprit dominant, malheureusement, c'est vrai.

Mais...bien obligé, les gens ...plieront...comme d'ab...pas tout le monde mais suffisamment pour que... le système perdure... Un peu comme dans les élections, si l'on regarde bien, les zélus ne sont même pas z'élus avec l'assentiment de la moitié de la population si l'on prend en compte le taux d'abstentionnisme.
papounet
Elu avec la "majorité" (51%) des 70% de suffrages exprimés soit... 35% des électeurs ! Cliquez pour voir le fichier joint
Alayn
Bonsoir ! Oui Professeur Papounet (arf !) le compte est bon. Si l'on ne compte que les inscrits(tes). Les 3 ou 4 millions de non-inscrits(tes) on en fait quoi ?

Non, franchement, ce système électoralo-soit-disant démocratique est un leurre total !
Rien qu'aux Etats-Unis, c'est plus de la moitié de la population...qui ne participe pas à cette mascarade.

Mais tant qu'il restera au minimum 3 personnes à voter, dans ce système mortifère, il y aura encore un z'élu qui pointera son nez.

Vivement une véritable démocratie directe avec des délégué(e)s élu(e)s sur des mandats précis et révocables. Que cesse ces chèques en blanc donné à des politicards(des) élu(e)s sur des belles promesses et du vent.
Jack
CITATION(gene @ 12/06/2008, 08:09) *
bonjour,
C'est où le meilleur coin en Creuse ?

Il y a plein de bons petits coins en creuse.
Côté "ville", j'aime bien Felletin et Bourganeuf.
Felletin est une ville où son patrimoine a été bichonné, mis en valeur, un peu comme beaucoup de villages en Corrèze. De ce fait, c'est assez agréable de se balader dans cette ville. L'année dernière j'ai fait une partie de la visite guidée, très intéressant!
Mais bon, comme dit Papounet, on est HS, là... rolleyes.gif
Ceci est une version "bas débit" de notre forum. Pour voir la version complète avec plus d'information, la mise en page et les images, veuillez cliquer ici.
Invision Power Board © 2001-2018 Invision Power Services, Inc.